Une hôtesse de l’air… pour vous occuper sereinement de votre enfant

Cet article est la suite de notre série d’articles dont l’objectif est de vous aider à comprendre vos “explosions” et à vous libérer de votre culpabilité. Voici les liens des articles précédents, au cas ou vous les auriez manqués :
– Article 1 : Aurélie… ou l’histoire d’une maman débordée !
– Article 2 : J’ai explosé… j’ai hurlé sur ma fille !
– Article 3 : Le côté obscur de la Parentalité Bienveillante


C’est parti !!

Notre programme “Imparfaite… et fière de l’être” ré-ouvre ses portes aujourd’hui
à tarifs réduits, pour une semaine !

C’est LA solution “anti-perfectionnisme” pour vous libérer de vos colères incontrôlées
et devenir une maman sereine (même quand vous dérapez)

Pour vous soutenir en cette période ou être parent est encore plus compliqué que d’habitude (même s’il semble que nous en voyons la fin), nous vous proposons (jusqu’à mercredi prochain) une réduction de -100€ sur le tarif « public » (et -200€ pour la formule DUO qui comprend nos 2 formations phares) !

Cliquez ici pour découvrir le programme


Mais entrons dans le vif du sujet du jour :

Vous occuper sereinement de votre enfant, grâce à une hôtesse de l’air

Vous êtes dans un avion, prêt à décoller.
L’hôtesse déroule les consignes de sécurité.

Elle explique qu’en cas de problème, si les masques à oxygène tombent,
La consigne est claire :

“Si vous êtes avec un enfant, mettez le masque d’abord… sur vous-même.
Respirez normalement.
Et ensuite, mettez un masque à votre enfant.”

C’est contre-intuitif quand on est maman.
On serait toutes prêtes à y passer pour sauver nos enfants.

Mais si vous y réfléchissez…

Comment pouvez-vous vous occuper de vos enfants… si vous êtes vous-même à l’agonie ?

L’erreur n°1 du parent protecteur est de s’acharner à trouver la meilleure façon de s’occuper de son enfant…
Quitte à se sacrifier.

C’est une erreur.

Les enfants sont nos miroirs.

Si vous vous dévalorisez, ils ne se sentiront jamais à la hauteur.

Si vous ne montrez jamais un brin d’émotion, ils n’apprendront jamais à accueillir les leurs.

Si vous n’assumez pas votre “imperfection”, ils chercheront, eux-aussi à toujours être parfaits.

Votre enfant n’a pas besoin d’un parent parfait qui sait toujours bien réagir.

Il a besoin d’une vraie personne, avec ses émotions, avec ses propres besoins, avec ses pensées, ses valeurs, ses compétences… et ses limites.

La vie n’est pas toujours lisse et positive.
Nos enfants ont besoin d’être armés pour affronter les difficultés de la vie.

Et leur meilleur moyen de leur apprendre… c’est de leur montrer que personne n’est infaillible.
Surtout pas vous.

C’est ça, la VRAIE bienveillance.

Alors, le premier pas… c’est de mettre votre masque à oxygène.
De vous occuper de vous… même avant eux.

Comment vous occuper de vous ?
C’est quelque chose qui revient souvent en parentalité positive.

On nous le décrit comme une étape “obligatoire”.
Comme un effort supplémentaire pour coller à l’image du parent parfait, qui sait toujours quoi faire… et qui, en plus, prend du temps pour lui.

Ce n’est pas cela dont je vous parle.

Vous n’avez peut-être pas le temps d’aller boire un verre une fois par semaine…
Ni de respirer dans une paille à chaque fois que la colère monte…
Juste pour remplir la tâche “je prends soin de moi”.

Et je le sais bien, j’ai longtemps été comme vous.

Je vous propose quelque chose de différent, pour vous apaiser.

Je vous propose un travail en profondeur.
(En profondeur, mais qui peut être assez rapide et facile)

C’est de travailler sur les VRAIES CAUSES.

Les vraies causes de votre colère.
Et les vraies causes de votre culpabilité.

Parce que :

Tant que vous n’aurez pas compris les vraies causes de vos “explosions incontrôlées”, vous les subirez.
(et respirer dans une paille ne fera que retarder la bombe ;-))

Tant que vous n’aurez pas compris les vraies causes de votre culpabilité, vous serez condamnée à vous considérer comme une mauvaise maman.

Les VRAIES causes, je les explique dans la page de présentation du programme “Imparfaite… et fière de l’être”.

Vous y découvrirez notamment  le concept de l’Iceberg (et un beau schéma) :

  • avec sa partie visible : vos réactions explosives, votre terrible culpabilité
  • et sa partie invisible : leurs vraies causes

Cliquez ici pour découvrir les vraies causes
de vos colères et de votre culpabilité

Je vous donne rendez-vous dans l’article de demain pour explorer en détails les vraies causes de vos “moments d’explosion”… et comment vous en libérer.

L’article de vendredi sera dédié lui aux vraies causes de notre « fidèle compagne » : la Culpabilité (et comment lui dire adieu).

Prenez soin de vous,

Camille

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field