La théorie de la baignoire : les vraies causes de vos colères incontrôlées

Published by Camille et Olivier on


Au fond, pourquoi explosons-nous à ce point quand nos enfants pleurnichent, se disputent, ou s’opposent à nous ?  

Nous fonctionnons comme une baignoire.

La baignoire, c’est notre “capital de Stress”.

Imaginons que cette “baignoire de Stress” a une capacité de 100L.

La “baignoire de Stress” est alimentée toute la journée, toute la semaine :

  • Nous nous levons épuisée, parce que le petit nous a réveillé 3 fois dans la nuit : + 20 litres de stress.
  • Nous sommes en retard au travail : +10 litres
  • Nous en voulons à notre conjoint(e) parce que nous allons encore gérer les courses et les enfants ce soir toute seule (sans oser lui dire) : +30 litres
  • Notre patron nous reprend sur un dossier lors d’une réunion de travail : +15 litres
  • Nous n’avons pas le temps de manger correctement à midi : +5  litres
  • Nous avons oublié le doudou du petit à la crèche : +10 litres

Nous rentrons à la maison le soir… avec déjà 90 litres de stress.

Et c’est là, que les enfants se chamaillent, parce que le petit a osé prendre dans ses mains un des jouets du grand.

Boum : +10 litres.

La baignoire déborde.
Résultat : Nous explosons, nous crions, ils hurlent.

les vraies causes de vos colères incontrôlées

Nous avons tendance à jeter la faute sur la dernière goutte qui fait déborder la baignoire :
Le comportement de nos enfants.

Mais ce n’est que la dernière goutte.
Ce n’est que le déclencheur de nos explosions.
Pas la cause.

Les vraies causes de nos sur-réactions sont l’ensemble des litres de stress accumulés dans la journée ou dans la semaine.
(Certaines baignoires n’ont même pas le temps de se vider d’un jour à l’autre.)

 

Que se passe-t-il quand la “baignoire de stress” déborde ?

C’est la panique.
Nous passons en mode survie.

Tout le monde a un mode survie.
Et il fonctionne toujours de la même manière.

En mode survie, ce sont nos mécanismes automatiques qui se mettent en route.

Ces mécanismes sont des réactions de défense, que nous ne contrôlons pas.

Alors, que faire avec cette baignoire de stress ?

Pour éviter les explosions, il y a donc deux choses à faire :

  1. Réduire le remplissage de sa “baignoire”, pour parer au débordement : c’est à dire diminuer le stress quotidien.
  2. Observer et travailler sur les mécanismes automatiques (les moments d’explosion) pour comprendre ce qu’ils viennent dire de nous, et ne plus les subir.

Vous pouvez dès demain prendre une feuille et un crayon et noter tout ce qu’il se passe en vous :

  • Comment est alimentée ma baignoire ?
  • Que se passe-t-il à l’intérieur (pensée, sensations, émotions…) et à l’extérieur (situation, environnement..) de moi quand j’explose ?

Plus vous allez repérer et comprendre vos sources de stress et moins elles auront d’emprise sur vous. Pas à pas :

  • Vous allez avoir une vision plus claire, globale, de ces situations où vous explosez.
  • Vous allez comprendre comment vos mécanismes automatiques vous protègent et/ou vous tiennent à distance de vos peurs et de vos besoins non satisfaits.
  • Vous allez découvrir de nouvelles facettes de vous-même, et retrouver le pouvoir de choisir votre comportement.
  • Et… vous détacher, vous apaiser, vous accepter, évoluer…

Le programme “Imparfait(e)… et fièr(e) de l’être” vous accompagne pas à pas tout au long de ce cheminement. Pour vous apaiser en profondeur, chaque jour un peu plus.

Le programme est garanti “Satisfait(e) ou 100% remboursé(e)” pendant 14 jours.

Vous ne prenez aucun risque à faire les exercices sur les causes de votre stress et l’origine de vos réactions automatiques qui se trouvent au début du programme
Et décider si cela vous convient, ou non.

 

Prenez soin de vous,

Camille


0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.