Les témoignages des lecteurs du Blog...

bonjour Camille et Olivier
je suis maman deux 2 enfants , je découvre grâce à vous la parentalité bienveillante , qui me fait beaucoup réfléchir et à la foi je me sens tellement proche de ces idées .je me remets beaucoup en question de plus le père de mes enfants est routier donc très peu présent à la maison , et pas du tout dans l’optique de l’éducation bienveillante , vous comprendrez donc que le chemin est long mais je pense être sur la bonne voix .
tous vos documents m’aide beaucoup et m’accompagne au quotidien, c’est pour cela que ce soir j’avais très envie de vous remercier .

Cécile V.

Merci pour tout vos conseils
J'ai découvert cette méthode il y a 15 jours lorsqu'une amie ma offert le livre d'Isabelle Filliozat et conseillée votre blog j'ai tout lu et épluché et depuis je tente de l'appliquer au maximum.
J'étais une de ses mamans qui démarre en 2 secondes qui criait mais qui n'arrivait pas à ce faire entendre mes enfants étaient turbulent indisciplinés rebelles bruyants et agités depuis que j'ai commencé cette méthode tout à changé ils se sont calmé de manière radicale ils sont devenu plus câlins plus sage plus complice avec moi et je me rend compte que mes enfants avaient peur de m entendre crier j'ai fait de très gros progrès et à mon grand étonnement mes enfants sont très réceptifs et apprécie le changement même la maîtresse du grand il a 5 ans à vu une différence il ne se fait plus punir et est beaucoup plus attentif en classe c'est vraiment incroyable
Mais j'ai beaucoup de mal encore à ne pas m'emporter face à la petite de 19 mois qui est très vive et têtu et trop proche de moi elle ne me laisse pas souffler elle veut toujours être dans mes bras c'est étouffant j'ai l'impression qu'elle n'a aucune limite
Je continuerai à vous lire pour m'améliorer encore et encore je ne veux plus être comme avant j'aime ce nouveau climat qui entre dans ma maison merci et encore merci !

Sandrine M.

merci pour tous ces conseils. Nous voyons les choses de façon différente maintenant et c'est beaucoup plus efficace que "l'ancienne méthode". L'ambiance n'est que plus "zen" et ça fait un bien fou à tout le monde !

Saby, maman de Juliette 5 ans et demi et Simon 2 ans et demi

Bonjour,
je voulais déjà juste vous remercier du contenu de votre mail.
Je suis Valérie, maman de deux petits garçons: Matéo, pitchounet de 4 ans à la sensibilité exarcerbée et Julien, 1 an, qui commence à s'exprimer par des cris sur le modèle de son frère.
Hier après une énième crise de nerfs, colère, fatigue de mon grand devant toute la famille, j'ai écourté le merveilleux moment que nous passions tous ensemble pour ramener mes fistons à la maison: punissant le grand dans sa chambre après lui avoir crié dessus les inlassables remarques et menaces qu'il a maintenant l'habitude d'entendre et passant enfin un moment serein (à peu près car le grand n'était pas calmé pour autant et criait de sa chambre) avec le petit.
Bref, un fiasco total. ça fait déjà plusieurs mois que je cherche une solution à cette situation: me remettant en question, remettant en question notre éducation (qui n'est pas celle que j'idéalise: cris, menaces, tapes sur les fesses, punitions...), essayant de comprendre ce qui amène mon grand à réagir ainsi...
C'est donc dans cet état d'esprit que je suis arrivée sur votre site, hier soir, une fois les petits couchés. Mais c'est ce matin, en lisant votre mail que je me suis sentie apaisée, moins coupable, moins "minable". D'autres ont vécu la même chose que moi et surtout d'autres ont fait les mêmes erreurs. Vous ne pouvez pas imaginer le soulagement et le bien être que m'a apportés votre mail.
Je me languis maintenant le moment de la journée où j'aurai enfin le temps de potasser votre documentation.
Encore merci.
A très bientôt

Valérie D.

Bonsoir,
Merci beaucoup pour les mails, je n ai pas encore pu tout éplucher, mais cela m interpelle vraiment!
Merci aussi pour ce mail que vous me renvoyer pq je me posais déjà bcp de questions et je réalise le gros gros travail qui m attend...
Les fiches rituel matin/soir sont top top top, c est déjà mis en place et remporte un succès fou auprès de ma numéro 2, (3 ans et demi.)
Bref merci encore et à très vite, ça fait du bien de partager avec des parents aussi super que vous! ;-))

Amandine R.

Bonsoir Camille & Olivier,
Avant toute chose, merci ! Merci pour votre travail, pour le partage de ce travail, merci pour toutes ces fiches, tous ces liens et merci également pour le suivi mail de vos lecteurs !
J'ai pris le temps d'écouter pas mal de conférences et vidéos : le réservoir d'amour et de confiance fut une vraie révélation pour moi !
Nous avons testé quelques petites choses (avec des résultats immédiats : le câlin après une petite bêtise par exemple), nous avons surtout bien envie d'approfondir en prenant le temps aussi de travailler sur nous et de consolider ce que nous avions collectivement mis en place à la maison et qui rejoint ce que vous proposez (par exemple : chercher à ce que tout le monde sorte la tête haute d'un conflit... même si nous n'y parvenons pas toujours).
Je reviens vers vous dès que nous aurons expérimenté un peu plus largement.
J'aimerais quand même partager ce rituel familial qui peut donner lieu à discussion au sein de la famille (que je n'ai d'ailleurs pas présentée : Benoît et moi avons donc deux garçons, Paul, 7 ans et Ernest, 3 ans 1/2) si les uns et les autres en ont envie et qui bien souvent donnent lieu à de grands fous rires (et obligent aussi - surtout - les parents à adopter une attitude positive !). Trois questions posées à chacun (adulte compris) :
- As-tu passé une bonne journée ? (on ne demande pas : "qu'as-tu fait ?" pour que chacun puisse avoir son jardin secret, mais la porte est ouverte si des envies de récits viennent) que nous complétons parfois par "quelle est la météo dans ton cœur ?"
- Quels sont les trois moments que tu as préféré dans la journée ? (c'est ainsi que Paul, en moyenne section de maternelle, nous a appris que le temps calme du début d'après-midi était l'un de ses moments préférés. Actuellement, ils ont tous les deux une réponse facile : "tout", sauf s'ils ont envie de raconter des choses)
- Est-ce qu'il y a une petite chose aujourd'hui dont tu es satisfait (ou dont tu peux être fier) ? ("j'ai appris à faire du tricot avec mamie" / "j'ai couru dans la cour" / "je me suis transformé en Marsupilami" / "je me suis calmé tout seul"...).
Merci encore et belle continuation.
A bientôt !

Sarah R.

Bonjour Camille et Olivier
merci pour toutes ces fiches, c’est extra!
depuis plus de 10 jours nous avons mis en place les routines du matin et du soir avec ma fille de presque 6 ans, je dois dire que c’est un outil vraiment appréciable. Je les ai « retravaillées » selon notre quotidien, et je suis ravie des résultats. Ma fille fait preuve de beaucoup d’autonomie dans le déroulement de sa préparation le matin 🙂 et cela m’oblige à être plus rigoureuse sur les horaires pour le soir (du coup ça m’aide aussi à coucher mes enfants plus tôt)
encore merci !

Alexandra B.

Bonjour camille et olivier,
Bravo pour votre action contre la VEO. Je n’ai pas téléchargé vos documents, j’ai survolé et en fait vous recommandez tout ce que j’ai mis en place avec mes propres enfants depuis leur naissance. Ayant moi même un vécu émotionnel extrêmement chargé depuis l’enfance, j’ai cherché au fond de ces émotions les solutions qui auraient pu m’apaiser alors. Et tout comme l’indique Isabelle Filliozat (que j’ai lue alors que ma fille avait 2 ans) j’ai utilisé le câlin pour apaiser les tensions, la discussion constructive et je me suis souvent excusée si je m’emportais. Et petit à petit je ne me suis plus du tout emportée. Ma fille a aujourd’hui 19 ans et notre relation est géniale. Tout le monde me fait des compliments sur elle. Et pourtant elle a vécu des choses extremement difficiles avec son père dont je suis divorcée (pervers narcissique qui a tenté de la pousser au suicide) mais je l’ai toujours énormément soutenue. Nous avons vécu des épisodes incroyables mais je l’ai toujours épaulée, jamais contrée. Et aujourd’hui elle continue de me raconter tout ce qui fait sa vie, de me demander des autorisations alors qu’elle est majeure et vit à des milliers de kilomètres! En fait elle cherche mon approbation pour les éléments importants de sa vie.
Et derrière j’ai un fils de bientôt 12 ans (même père) qui n’a pas le même vécu, mais qui a lui aussi subi les violences de son père via sa sœur et maintenant qu’elle n’est plus là c’est en direct pour lui. J’ai mis en place aussi la communication non violente avec lui (découverte avec Thomas Gordon dans mes recherches pour mon boulot car je suis enseignante) et je me retrouve dans la même situation à savoir que je sais tout sur sa vie au collège et je sais même des choses sur ses copains que leur parents ne savent pas!
En usant de bienveillance, j’ai dû aussi accepter les « regressions » (ado qui ne veut plus sortir de sa chambre, biberon à un âge plus qu’avancé etc.) qui sont pour moi des périodes de recul permettant de mieux avancer ensuite. J’ai ainsi le souvenir de ma fille de 14 ans qui écoutait du hard dans sa chambre et qui, lorsque j’ai frappé à la porte pour lui dire qu’il était temps de se coucher, a mis, sans transition, sur sa chaîne, les plus grandes berceuses de france pour s’endormir!!
Bref, tout ça pour vous dire que votre action n’a pas fait chou blanc dans mon cas et que si je n’ai rien téléchargé finalement c’est que je connais et pratique déjà l’éducation bienveillante. Et ce malgré tout ce que j’ai pu entendre de critiques. Aujourd’hui je sais que j’ai fait le bon choix et de toutes façons je n’aurai pas pu faire autrement.
Donc merci de faire partager et de soutenir les personnes qui se lancent dans cette démarche car moi j’étais bien seule face à la famille, aux amis etc. J’ai la chance de posséder une certaine force de caractère qui fait que j’ai continué mon chemin sans écouter les mauvais esprits mais je pense que ce n’est pas le cas de tout le monde. Ce qui fait que votre soutien est précieux.
Merci

Hélène B.

Bonjour,
Je tiens à vous remercier pour ces précieux outils! Je suis maman d'une petite fille de 2 ans qui commence à s'affirmer et à développer sa personnalité. Je commençais à crier et à perdre mon sang froid et pof je tombe sur votre kit "la parentalité positive". Franchement super! Mon compagnon à testé également et à approuvé. Cela fonctionne vraiment bien et la vie est redevenue sereine.
Nous avons encore du chemin à faire car nous récidivons malgré nous ou ne trouvons pas toujours les bons arguments....mais sommes en route pour ne pas gâcher le ci beau sourire de notre enfant. Un grand merci donc et une très bonne continuation!

Emi T.

Bonjour Camille et Oliver,
Je tiens à vous remercier profondément pour ce partage très précieux de vos références et de votre recherche comme parents bienveillants!
Mon conjoint et moi-même étions très démunis et perdus dernièrement. Notre petit Samuel a maintenant 16 mois. Il dort très mal depuis sa naissance. J'ai fait du cododo jusqu'à dernièrement. Il dort encore avec moi pour une partie de la nuit. Nous dormons toujours extrêmement peu et mal! Ce n'est pas facile car nous sommes très fatigués comme parents. En plus, notre petit exprime ses émotions très fortement, ce qui est très positif, mais tout de même difficiles dans nos conditions de fatigue. La conférence d'Isabelle fut extrêmement éclairante et positive! Elle nous a apporté beaucoup de bonnes pistes à suivre! Par contre, je reste toujours sans réponses quant aux raisons des réveils fréquents de Samuel. Pourquoi un enfant de 16 mois pourrait se réveiller si souvent et être si agité dans la nuit? Nous ne l'avons jamais laissé pleurer seul. Nous avons toujours été là! Il ne va pas à la garderie. Je suis une maman présente! En plus, il refuse très souvent de manger! Je suis une maman inquiète... Est-ce que vous n'auriez pas par hasard des documents pertinents ou séquences de conférence sur le sujet du sommeil des bébés par Isabelle ou autre?
Merci beaucoup pour votre aide précieuse!
Bravo pour votre travail très éclairant!

Caroline P. (Québec)

Bonjour et merci pour votre travail en tant que "supers parents". Vos conseils me sont très précieux et depuis qq jours, une autre ambiance règne à la maison !!
Rencontrant parfois des difficultés relationnelles avec ma fille de 7 ans, je comprends mieux à présent ses agissements liés à ses émotions qu'elle ne maîtrise pas comme nous encore.. Toute votre documentation, témoignages, vidéo.. sont très riches et nous permettent avant tout de comprendre notre enfant et de trouver ainsi un juste milieu entre l'autorité et le laxisme.
Encore merci et bravo pour cette belle initiative !

Frédérique B.

Bonjour,
Suite à votre demande, je répond à votre mail avec grand plaisir !
Oui, il y a du changement !!!! Beaucoup de changement !
Vos différentes fiches ainsi que les vidéos d'Isabelle Filliozat que je trouve très intéressantes m'ont permis de comprendre certains comportement qu'avait ma fille de 4 ans 1/2 et d'y répondre sereinement.
Nous traversions une période difficile avec son comportement d'où ma recherche de solutions sur le net et je suis ravie d'être tombée sur vous !
A la maison, il n'y avait plus un jour sans cri, sans fessée ou menaces (ce qui bien entendu me faisait culpabiliser mais je ne voyais pas de solutions). Depuis que j'ai suivi vos conseils, il y a dû y avoir une ou deux fessées en 3 semaines lorsqu'elle m'a poussé à bout (ce n'est pas parfait mais c'est déjà un énorme progrès pour moi...).
Grâce à la "routine du soir et du matin", nous sommes beaucoup plus sereins ! Le matin, nous ne sommes plus en retard alors que c'était systématiquement la course pour être à l'heure à l'école (après de nombreuses remarques, cris éventuellement...). Là, en gardant la même heure de lever, on arrive à être dans le bon timing !
Le soir, la "routine" m'a permis de me rendre compte que c'était mon organisation qui devait être revue et non pas à elle de se dépêcher pour tout faire. Elle se couchait tous les soirs vers 21H15, le plus souvent sans histoire parce qu'il était trop tard... En 3 semaines, il n'y a du avoir que 3 ou 4 soirs où elle n'a pas eu d'histoire car elle avait vraiment traîné mais elle est désormais couchée à 20H30. Là aussi c'est une grande victoire ! Nous avions déjà essayé de la coucher plus tôt mais nous ne tenions pas la distance, Désormais le rythme est pris !
J'ai également remarqué qu'elle ne fait quasiment plus de cauchemars la nuit. C'est par période en général mais là, j'ai vraiment vu une cassure nette avant / après et je pense vraiment que c'est lié à notre nouvelle façon de fonctionner.
J'ai encore un peu de mal à gérer quand elle essaie tout de même de transgresser les limites posées mais petit à petit nous devrions continuer d'améliorer la situation.
En tout cas, merci pour votre aide ! Nous retrouvons la joie et la sérénité ou presque... dans notre foyer et ça fait un bien fou !!!
Cordialement

Hélène B.

Bonsoir Camille et Olivier,
Merci beaucoup pour vos mails, je n'ai pas encore visionné les vidéos, mais compte le faire ce weekend.
Votre blog regorge d'informations précieuses, j'apprends énormément, et j'espère être à la hauteur pour les mettre en pratique le plus vite possible. J'y travaille déjà. Il faut commencer à perdre les mauvaises habitudes et travailler sur soi, ça fait du bien de ne pas se sentir seul. Encore merci pour tous vos conseils
Bonne soirée,
Cordialement

Laetitia

Bonjour,
Je m'appelle Alizée et j'ai 16 ans. Je ne pense pas ressembler à votre lectorats habituelle, de part mon jeune âge. Mais votre réflexion sur l'éducation m'a attiré, suite à ma lecture d' "Emile ou de l'éducation" de Rousseau et mes recherches sur la pédagogie Montessori. Votre approche de l'éducation est différente de celle utilisé par mes parents, plus "classique". Je me suis reconnu sur certains de vos points abordés, tel le replacement du "tu" par "je" (Ma tante m'avait un jour parlé en utilisant le "je". Je me souviens qu'après ma bêtise, je m'étais comportée bien mieux pour essayer de ne pas la décevoir, pas par peur, mais par respect. Encore aujourd'hui, c'est ma tante préféré, car elle m'a toujours comprise et respecter, enfant ou ado.), et aussi le rôle de l'écoute attentive du parent (ce qui m’agaçait le plus chez ma mère étant petite), etc ... Pour tout ces conseils que vous inculquez aux parents, merci ! Merci de donner un nouveau type d'éducation possible, plus compréhensible et respectueux de l'enfant ! Nous pensons et réfléchissons dès notre plus jeune âge; malheureusement, peut d'adulte s'en rendent compte et nous ignorent majoritairement. Merci de redonner une place à l'enfant dans son éducation.
Bonne journée.

Alizée (16 Ans !)

Bonsoir!
Merci à vous de partager ces précieux outils. C'est très enthousiasmant, et tout à la fois déculpabilisant, rassurant et encourageant! Une belle initiative, bravo! Votre blog est pour moi une heureuse découverte au fil de mes recherches de lecture, merci encore.

Alexandra P.

Bonjour Camille et Olivier,
C'est en me connectant sur le site de Pinterest que j'ai pu trouver votre lien d'astuces.
Je tenais à vous féliciter pour la richesse d'informations disponible sur votre Blog.
L'objet de ma recherche est le fruit d'une ambition que nous avons eu suite à divers échanges avec une maman dont j'accueille l'enfant à la Creche. Celle de réunir nos connaissances et compétences et ainsi monter une petite conférence sur la thématique : "Être Parent aujourd'hui : Porter un autre regard".
En effet, cette maman est également membre de l'association OVEO.
Nous avons donc été jusqu'au bout de nos rêves et organisé le 5 avril sur mon établissement une conférence à destination des familles accueillies en Creche ou suivis à la PMI voisine, convié le corps enseignant de notre localité ainsi que les élus de la ville pour partager ensemble sur cette envie commune de bien éduquer son enfant en répondant au mieux à ses besoins.
En qualité de directrice de Creche, je suis convaincu que ce sont par des initiatives telles que les vôtres que nous avanceront.
Alors encore une fois bravo et merci pour la richesse de votre blog !
Bonne journée et au plaisir de vous retrouver pour une prochaine lecture.
A bientôt, Cordialement

Emmanuelle G.

Je voudrais vous dire merci car ici il fait plus calme. Je ne prenais pas le temps d'écouter mon fils de 4 ans et depuis la naissance de la petite sœur il y a 3 mois c'était encore pire. cri, pleurs crise.
Tout doucement, les crises diminue et les cris aussi. Petit à petit l'oiseau fait son nid.

Christelle D.

Bonsoir,
Je veux vous faire part d'une "anecdote". De celles qui démontrent la pleine confiance que l'on peut avoir dans le fait d'avoir un regard différent, bienveillant, respectueux, libéré du poids des rapports de force ancestraux que l'on disait, et dit encore, être bons pour eux.
Vous remarquerez que je ne parle pas de parentalité. Je suis maman, j'ai un petit bonhomme de presque 22 mois, que je m'efforce d'aider à grandir en respectant ce qu'il est et ce qu'il sent. Je suis aussi maîtresse. En petite section de maternelle depuis 8 ans. Avoir l'habitude des tout-petits est riche d'enseignement au quotidien lorsque l'on devient maman, c'est l'évidence. Mais dans mon cas, il y a une réciproque: en m'interrogeant sur la façon d'accompagner mon fils dans la vie de sorte qu'il ait confiance en lui, en les autres, qu'il s'autorise les émotions qu'on m'a interdites, qu'il se sente aimé et respecté des personnes desquelles il est le plus dépendant, pour sa survie physiologique, mais également affective, en bref de sorte de prendre le contre-pied total de l'éducation que j'ai reçue moi et qu'il devienne un homme beaucoup plus épanoui que la femme que je suis, en m'interrogeant à ce propos, c'est toute ma posture d'enseignante face à ses élèves qui a changé.
J'ai dans ma classe un petit garçon très vif, brillant, d'à peine 3 ans et demi, qui depuis qqs temps "fait tourner ses parents en bourrique". La maman et le papa passent par une période de stress intense, et puis il y a ce petit frère qui vient d'avoir 1 an, que la maman a eu du mal à sevrer, qui ne fait toujours pas ses nuits, et qui prend du temps et de l'énergie à ses parents. Jusque-là, dès le seuil de la classe franchi: aucun souci. Et puis jeudi dernier, une tornade. Vendredi également. J'ai grondé, il a éclaté en sanglots. Je l'ai pris à partie, nous nous sommes éloignés du groupe, et j'ai discuté brièvement avec lui. Quand je lui ai demandé ce qui le rendait triste ou en colère pour se comporter comme ça malgré les règles, il a répondu: "parce que je suis insupportable." Je me suis contentée de lui dire que non, c'était pas ça du tout, que peu importe ce qui le rendait triste ou en colère, il avait le droit de l'être, que si son papa et sa maman lui disaient ça, c'était parce qu'ils étaient fatigués, et qu'ils ne savaient pas comment faire pour qu'il aille mieux, mais qu'ils ne le pensaient pas et l'aimaient très fort quoiqu'il fasse, quoiqu'il sente. Cette discussion a pris 3 min.
Aujourd'hui, ce matin, sa maman m'a demandé ce que je lui avais dit, tant le week-end a été paisible. Et en classe, il était visiblement plus apaisé qu'en fin de semaine dernière. Juste parce que j'ai accueilli ses émotions et que je lui ai donné le droit de les avoir...

Alexandra, maîtresse en petite section de maternelle

bonjour camille, bonjour olivier, je voulais vous dire un grand merci pour les 4 vidéos je peux vous affirmer que vous m'avez beaucoup aider en m'ouvrant les yeux sur mes erreurs et sur les causes de plusieurs comportements

Sabrine, maman de deux petits garçons de 5 ans et bientôt 2 ans

Bonjour Camille et Olivier,
Ayant lu « Au coeur des émotions chez l'enfant» , «J'ai tout essayé», et d'autres en cours d'Isabelle Filliozat, le visionnage de vos vidéos mon permis de remettre un peu du frai dans son accompagnement chez nos enfants!!!
Voici ce que j'ai appris et mis tout de suite en place avec Pia 3ans 1/2 et Wally 20 mois, le fameux câlin ( pour désamorcer un moment de frustration) je l'utilise aussi autrement pour les bobos ou en cas de chutes, càd : je ne lui dit plus: viens faire un câlin, c'est pas grave... ms plutôt: viens faire un câlin, je vois que tu t'es fait mal que pouvons nous faire? Généralement ils réclament tous deux un bisous à l'endroit précis!!! De cette manière,ils repartent beaucoup vite à leurs occupations!!! Mais le plus extraordinaire et qui est arrivé très vite (en 7jours) les enfants l'ont fait entre eux bisous et gros câlins lors de bobo ou même de frustration, wouaaawww, ils sont merveilleux d'apprendre si vite ce genre de comportement!!! Nous apprenons mon homme et moi à d'avantage décrire ce qu'ils font, dessinent, etc,...
Donc merci merci merci!!! Et merci d'informer les personnes autour vous!!! Nous nous sentons très souvent des ovnis dans notre société et le pire notre famille... de par nos choix par rapport à l'école à la maison et notre façon d'accompagner nos enfants qui est perçu plutôt comme du laisser faire...
Aah oui autre chose mis en place avec ma grande, la respiration, lorsque qu'elle est vraiment frustrée et rentre en colère, chez elle cela fonctionne très bien! Pour moi je n'ai pas encore eu de résultat (j'y travaille)ms Pia me dit : « Mm respire tu est énervée» drôle hein!!!
Je vous souhaite bonne continuation et surtout d'impacter un maximum de personne, c'est tellement utile et plus sein comme relation!!!
J'ai encore beaucoup beaucoup de chose à changer dans ma relation avec mes enfants, j'adore apprendre et devenir respectueuse de leur être et de leur devenir!!!
Prenez soins de vous et de vos enfants et soyez heureux!!!

Maud

Bonsoir
Je prend enfin le temps de vous remercier pour votre engagement ainsi que pour la clarté de vos belles synthèses. Primo parents depuis 4mois nous decouvrons pas à pas comment pratiqué " à la maison" ce qui est au coeur de nos activités pro à savoir la transformation des conflits, la conscientisation de nos attitudes, la non-violence et la prise en main de sa santé. Aussi vos différents supports et articles font énormément sens pour nous et c'est très agréable de suivre la voie avec des conseils réellement adaptés.
Bravo

François P.

Bonjour Olivier et Camille.
Après ces quelques semaines passées à suivre vos mailings, je me décide à vous raconter un peu mon témoignage.
Il y a quelques semaines j’ai craqué avec mon fils de 18 mois, très puissant et en recherche de cadre car il me poussait à bout.
Il pouvait se mettre à crier, se rouler par terre parfois et taper, se secouer face à une opposition.
Et je ne sais pourquoi (étant seule cette semaine là sans aide) face à un refus de sa part j’ai entendu ce mensonge dans ma tête : « assois ton autorité ».
Et alors s’en sont suivies des crises chaque soir de la semaine qui m’ont tour à tour poussée dans mes retranchements ; moi qui essayais tant bien que mal et avec tout mon cœur de donner toute l’attention et l’amour à mon fils.
La violence a ressurgit, les remords aussi et la culpabilité, liées à l’impuissance. Ce fut une semaine d’introspection et prise de position vraiment difficile. Un combat spirituel littéralement.
J’avais alors la ferme envie d’en finir avec ces crises et cette colère, d’abandonner la violence pour toujours et manifestement besoin d’aide.
Je vous ai trouvés vous, sur le net, juste en cherchant comment apprivoiser cette violence (de mon enfant, et la mienne).
Cette simple phrase : « le cerveau de l’enfant n’est pas mature et il n’est pas capable de gérer ses émotions » (que j’avais déjà entendue par ailleurs mais oubliée) a remis les choses en place dans ma tête immédiatement.
Les premières fiches reçues et la vidéo sur le cerveau limbique et le décompte pendant le « câlin qui calme » (je lâchais trop tôt) m’ont apporté dans un premier temps la patience nécessaire pour prendre davantage sur moi et lâcher prise.
Depuis ce jour-là, je ne crie plus et surtout je ne tape plus. Je ne force plus mon fils à faire ou manger des choses inutilement et j’ai pu éprouver le fait qu’il a (surtout dans ces cas-là) juste besoin d’amour. D’une étreinte avant tout. De se sentir accepté et aimé pour ce qu’il est et ces émotions qu’il ne parvient pas à gérer. Et que je lui montre comment les apprivoiser. Je prie pour que cela continue et que je ne m’énerve plus face à une situation d’opposition. J’essaie de rechercher sa collaboration.
Je tiens à vous remercier car vos mails réguliers m’ont fait me sentir épaulée. Comprise. Juste humaine et normale… et vos petites astuces (aussi petites soient-elles) m’ont apporté beaucoup !
Cela faisait un moment que j’essayais de gérer, comprendre et dominer cette colère en moi (depuis l’accouchement pour être honnête) et je comprends que ma propre maman ne m’a pas équipée pour. Grace à vous j’ai des techniques pour le faire de plus en plus et apprendre à me maitriser.
Grace à vos conseils, je parviens de jour en jour à donner à mon fils l’Amour que j’ai toujours voulu lui donner.
Alors simplement : merci.
Soyez bénis pour votre cœur de vouloir équiper les parents et pour faire rayonner de si belles valeurs qui rendront de nombreuses familles épanouies.

Gaëlle

Bonjour Camille et Olivier, je vous remercie de cette offre et écouterez les extraits avec le plus grand des plaisirs.
Nous avons déjà débuté la mise en place de certaines stratégies à la maison et nous commençons à voir des résultats. Mon conjoint a été plus difficile à convaincre, mais l'extrait d'Isabelle Filiozat sur comment mieux comprendre les comportement excessifs des enfants semble l'avoir convaincu. Alors merci pour ce cadeau. Les prochaines semaines me permettront de vraiment constater s'il croit en cette approche autant que moi.
Sur ce, merci de changer le monde à votre façon et d'apporter plus d'amour pour nos enfants

Stéphanie

Bonjour,
Merci beaucoup pour votre travail et votre état d'esprit !
Je constate de plus en plus d'améliorations relationnelles dans ma famille, l'ambiance est beaucoup plus cool et le dialogue bien plus ouvert et plus facile qu'avant !
Nous avons encore un peu de mal parfois avec Loïs notre petit dernier qui a 4 ans, il a un caractère bien trempé et fait souvent des colères mais lui aussi progresse malgré tout.
J'essaie de beaucoup utiliser la communication non violente et tous vos conseils et je peux que constater que globalement, ça marche, même si il est parfois difficile de ne pas retomber dans de mauvaises habitudes quand on es fatigués.
Je vous souhaite une belle journée et merci encore pour ce que vous faites !

Marie B.

Bonjour,
Merci pour votre travail. Mon fils n a que 19 mois, je ne suis qu'au début de ma vie de maman, mais grâce à des gens comme vous je suis équipée d une belle boite à outils que je met en pratique chaque jour.
Continuez c'est magnifique ce que vous faites!

Laura

Bonjour,
Je viens de visionner votre première vidéo. La première chose qui me vient à l’esprit c’est MERCI.
J’ai lu « j’ai tout essayé » d’Isabelle F. avant d’avoir mon deuxième enfant. Et j’ai vraiment eu envie de suivre ce genre d’éducation. Avec ma fille (1er enfant), c’était facile. Elle est très calme, hyper obéissante, j’ai jamais eu besoin de crier, etc… donc, l’éducation positive, un peu « les doigts dans le nez » avec elle. Et puis mon fils est arrivé. Il est mignon comme petit, mais il est plus dans un « développement normal de l’enfant » si je puis dire, par rapport à ma fille, et du coup, je reconnais bien dans votre vidéo, tout ce que je vis au quotidien. Et là, je n’y arrive pas du tout…. je me reconnais complètement dans cette vidéo. Meme en ce qui concerne l’abandon de l’idée de l’éducation positive. J’ai meme fait le fameux burn out. C’est pourtant pas un monstre, il est juste tout à fait normal, je le sais (mon mari aussi d’ailleurs), mais nous n’y arrivons pas du tout. Je passe mon temps à crier, punir etc… je suis pourtant contre dans la théorie. J’ai abandonné quoi… voir votre vidéo m’a donné envie de ne pas lacher cette idée. En écrivant ce message, je pleure. Je ne sais pas si c’est de retrouver l’espoir, de culpabiliser à mort (comme toujours depuis que mes enfants sont nés) de n’etre pas la mère que je voudrais être, de me dire que je ne suis pas seule, de voir tout le travail que j’ai à faire pour réussir à retrouver une sérénité dans notre famille, le mélange de tout… je ne sais pas, mais je pleure, difficile de gérer mes émotions, comme une enfant ;). Je vais donc essayer de « m’accrocher à vous » et de tout faire pour ne plus me laisser submerger par mon stress et mes émotions afin de donner une VRAIE éducation positive à mes enfants. Ca me fait peur, mais je veux tenter…

Ophélie A.

bonsoir, j'ai suivi avec intérêt les 4 vidéo que vous avez faits avec isabelle filiozat, j'avoue que j'avais un appriori négatif du au titre de votre blog.... mais j'ai trouver votre travail super, moi qui est fait seul votre chemin grace à des livre et des démarche personnelles depuis 4 ans.... vos 4 vidéo on enfin pu aider mon époux à comprendre la démarche et en une semaine l'ambiance de la maison à totalement changer puisque grace à vous je ne suis plus la seule à porter l'éducation bienveillante dans notre famille. je tenais à vous remercier. et du coup je vais vous suivre avec plus d'intérêt.

sabine D.

Bonjour,
Je n'ai jamais pris le temps de vous écrire et pourtant je dévore vos mails vidéos et publications.... Également fan d'Isabelle filliozat j'avais parfois du mal à mettre en application tout ça avec mon petit garçon... Mais vos conseils concrets et votre expérience.... M'ont parlé.... Vous osez dire ce dont j'avais honte.... Et depuis 3 ans nous avons changé et ça paye.... Alors merci merci et merci pour ce que vous faites.....
Mes parents n'étaient pas violents ni dure plutôt bienveillants et à l'écoute... Alors pourquoi je me mettais dans un tel état avec mon fils jusqu à lui donner des claques que je n'ai jamais reçues...... Et bien ils ne m ont jamais appris à gérer mes émotions..... Ma colère ma tristesse leur faisait tellement peur qu'il gérait à ma place....
Bref vous nous aidez au quotidien alors je voulais à ma façon vous soutenir à travers ce petit mail.....

Aurélie D.

Bonjour Camille et Olivier
J'ai en effet eu des résultats!!! Ils ont même été assez mitigés au début car mon fils a eu du mal à passer de "je fais des bêtises et je suis puni" à "je fais des bêtises et maman reste calme" il a cru qu'il pouvait enfreindre les règles sans soucis ("je peux sauter sur le canapé car tu ne me puniras pas!") Bon sur ce coup je suis intervenue physiquement et quand il s'est calmé je lui ai posé des questions :
Moi: "qu'est ce que tu ressens quand maman cries, se fâche rouge ou te met au coin?"
Léo : "j'ai peur, et ça me met en colère! J'ai envie de te faire mal!"
Moi : "et après ?"
Léo : "après je suis triste!!!"
Moi : "j'ai bien entendu que tu étais triste et en colère et aussi que tu as peur. Je ne veux plus de ça! Et toI? "
Léo : "j'aime pas ça ! "
Moi: " j'ai cherché une solution ! J'ai beaucoup chercher et j'ai trouvé de l'aide. Je dois rester calme et t'écouter. Ce sera peut être difficile pour moi alors il faudra que tu m'aides! Il faut quand même des règles alors j'aimerais qu'on dise qu'elles sont les règles de la maison, les règles de Léo et les règles de maman ensemble et les afficher quelque par ! Tu veux faire ça tout de suite ou après le bain ?"
Léo :"après le bain! Car on sera tranquille!"
Après le bain on a refait nos règles et j'ai ajouté aux miennes "réfléchir avant d'agir, comprendre au lieu de punir"
Le weekend qui a suivi on a été chez des amis qui eux pratique la fessée et le coin mon fils regardait leur fille puis me regardait... j'ai expliqué à mes amis ce que j'avais compris mais ils m'ont juste dit "si tu veux que ton fils te manipule continue! Ce sera un enfant roi et tu seras dans la merde!" Au début j'ai été triste et assez vexée qu'ils n'écoutent pas vraiment... et en fin de compte ça m'a motivé car si ils voient la différence entre avant et après peut être qu'ils comprendront eux aussi... ou pas mais je ne peux pas les forcer à ouvrir les yeux.
J'aimerais partager une de mes réussites avec vous !
J'ai du aller faire les magasins avec Léo. Nous étions tous les deux assez fatigués d'ailleurs et au bout de quelques minutes il s'est mis à courir partout ! Au debut comme a mon ancienne habitude je lui ai gentiment dit de se calmer... après plusieurs répétition et par énervement je lui ai crié "mais tu vas arrêter oui?!!" Il y a eu comme un moment de latence où j'ai eu l'impression de voir mon fils se refermer et prêt à prendre la fuite. Vos conseils me sont revenus en tête au moment où une femme à essayé d'intervenir "il faut être gentil et obéir à sa maman!" Je l'ai rembarrer assez sèchement car je voulais réparer le mal que je venais de faire avant que ça empire... j'ai attrapé Léo et l'ai maintenu (car il peut arrivé qu'il prenne vraiment la fuite quand je crie) il a commencé à se débattre et je lui ai simplement dit tout doucement "pardon d'avoir crié je comprend que ça ne va pas, je veux t'aider! Qu'est ce qui se passe ? " et la réponde à fusé "maman lâche moi j'ai trop faim!" Je lui ai dit "je comprends ! On va vite finir les courses et aller manger! Qu'est ce qu'il reste sur la liste ? Tu m'aides ?" Et bien en 10 minutes les courses étaient terminées et on sortait ! On a été mangé dans un fastfood pour fêter notre premier grand pas dans l'éducation respectueuse et bienveillante ! C'est la que je me suis dit "je suis sur le bon chemin !" Et c'est grâce à vous !!! Javais pourtant lu "j'ai tout essayé ! " et " il me cherche ! " mais votre site m'a permis de passer à la pratique ! Merci !

Marine et Léo

Les indispensables en terme de Parentalité Bienveillante

  • Le Programme d'Accompagnement en Ligne

    Devenez enfin le parent que vous rêvez d’être, grâce à l’accompagnement “pas à pas” d’Isabelle Filliozat, experte n°1 en terme de Parentalité !
    (6 modules thématiques – 73 chapitres – 15 heures de vidéos – 60 documents de travail – Forum d’entraide, etc…)
    Cliquez ICI pour découvrir le détail complet du Programme…