Chère culpabilité : ADIEU !

Cet article fait partie de la série d’articles que nous avons publiés à l’occasion de la sortie de notre Programme en Ligne « Imparfait(e)… et fièr(e) de l’être », dont l’objectif est de vous aider à comprendre vos “explosions” et à vous libérer de votre culpabilité.

Voici les liens des 9 articles de cette série :

– Article 1 : Aurélie… ou l’histoire d’une maman débordée !
– Article 2 : J’ai explosé… j’ai hurlé sur ma fille !
– Article 3 : Le côté obscur de la Parentalité Bienveillante

– Article 4 : Une hôtesse de l’air… pour vous occuper sereinement de votre enfant
– Article 5 : La théorie de la baignoire de stress : les vraies causes de vos colères incontrôlées
– Article 6 : Chère culpabilité : ADIEU !
 Article 7 : Laisser votre passé derrière vous… pour enfin aller de l’avant
– Article 8 : 153 grammes pour devenir une maman sereine
– Article 9 : 
Toi qui t’améliores sans cesse, pourquoi n’es tu pas heureuse ?


“Tu n’es qu’un mauvais parent !”
“Tu es une maman stressée !”
“Tu vas finir par traumatiser tes enfants !”
“Tu ne seras jamais à la hauteur !”

Ah si on pouvait la faire taire sur commande cette satané culpabilité !

Mais… elle ne peut pas disparaître d’un claquement de doigt.
Juste parce qu’on l’a décidé.

La première pierre à poser, c’est de vous rendre compte que vous avez le droit d’avoir des limites.
Nous espérons vous avoir bien fait passer le message dans nos derniers articles. 🙂

Mais ce n’est pas suffisant.

Pour complètement vous libérer de votre culpabilité, il faut la “tuer” à la source.

C’est à dire : travailler sur ses causes profondes.

Pourquoi ?

La culpabilité, c’est comme un animal de compagnie.

Plus vous l’alimentez, plus il grossit.

Si vous voulez qu’il prenne moins de place… alors il faut arrêter de lui donner à manger.
Simple.

Comment ?

Votre culpabilité est nourrie par 3 types “d’aliments” :

  • vos croyances -> “je suis une maman stressée”
  • vos exigences envers vous-même -> “je dois faire plaisir à tout le monde”
  • vos “boucles de pensées dévalorisantes -> “je crie sur mes enfants = je ne suis pas à la hauteur”

La difficulté, c’est que…
Ces “aliments” font partie de vous, de votre construction.

Pour vous protéger, votre cerveau a bâti ces croyances, ces boucles de pensées, ces exigences… depuis votre enfance probablement.

Ces pensées sont automatiques, et vous n’avez aucun contrôle dessus…

Pire : si vous tentez de prendre le contrôle, c’est à dire de prendre sur vous… alors vous vous ajoutez une pression supplémentaire.

Et cette pression vient remplir votre “Baignoire de stress”.
(Vous vous souvenez de l’article d’hier ? )

Donc, vous êtes condamnée à répéter le cercle vicieux :

Alors, comment arrêter de nourrir votre culpabilité ?

Déjà, ne prenez pas une enième bonne résolution du type :

“A partir de demain, j’assume mes limites”.

Parce que vous risquez d’être dans l’échec si vous ne prenez pas le temps de supprimer les causes de votre culpabilité.

Laissez-vous le temps de faire les choses dans l’ordre.

Pour supprimer les causes de votre culpabilité et penser différemment, vous devez suivre deux étapes :

  • Etape 1 – L’Introspection : vous devez comprendre quelles sont vos PROPRES “aliments” : vos croyances, vos exigences, vos schémas de pensées.
    D’où viennent-ils ? Quels poids ont-ils sur vos pensées et comportements actuels ?
  • Etape 2 – l’Apprentissage de nouveaux comportements / schémas de pensées :
    C’est la phase de changement de vos manières de penser, de réagir.
    Quand vous aurez une bonne connaissance de vos “aliments”, vous pourrez les détecter dès qu’ils entrent en jeu, et avec un peu d’exercice… les modifier.

Plus vous pratiquez cette méthode, plus votre cerveau s’habitue à penser différemment.

(Cette méthode est celle utilisée dans les thérapies cognitives et comportementales, dont l’action sur le cerveau est validée scientifiquement).

Petit à petit, vos pensées vont changer.
Vos croyances vont évoluer.
Vos exigences vont diminuer.
Vos boucles de pensées deviendront valorisantes.

Et votre culpabilité ne sera plus alimentée 🙂

C’est plus facile que ça en a l’air.

Et ça vaut tellement le coup.

Pour pourrez enfin devenir une maman sereine, qui se valorise en permanence (même quand elle dérape).


Si vous voulez aller plus loin,

Ou si vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre,

Nous avons construit toute la formation Imparfait(e)… et fièr(e) de l’être avec  de nombreux exercices personnalisés qui suivent les deux étapes “Introspection – Apprentissage”.
Il vous suffit de les pratiquer… et votre cerveau s’habituera automatiquement à penser différemment.

On peut changer rapidement ! Il faut juste avoir la bonne méthode.

Dans le programme “Imparfait(e)… et fièr(e) de l’être”, vous découvrirez entre autres :

  • Comment accueillir vos émotions excessives et vos souffrances :  un exercice pour ne plus chercher en vain à les supprimer… mais à les apaiser (et comment s’y prendre)
  • La puissante méthode de l’Union des Contraires : comment faire intégrer à votre cerveau que vous ne serez jamais 100% parfaite ou 100% incompétente mais toujours les 2
  • Un exercice de Déculpabilisation : 6 questions pour vous démontrer à quel point vous êtes souvent brillante, capable et pleine de ressources – pour pleinement accepter d’être parfois en colère ou fatiguée (et ça, ça fait un bien fou!)
  • Un Podcast “Stop aux ruminations mentales” : l’exercice efficace pour retourner votre mental en quelques minutes, quand il rumine un jugement négatif sur vous-même (et sur les autres)

Cliquez ici pour découvrir le programme

Pour vous soutenir en cette période ou être parent est encore plus compliqué que d’habitude, nous vous proposons, jusqu’à mercredi prochain -100€ de réduction (et -200€ de réduction sur la formule DUO) !

Voici quelques témoignages parmi les 517 mamans déjà membres du programme :

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field