Témoignages « La Parentalité Positive… par Isabelle Filliozat »

Il y a certaines choses qui peuvent incroyablement embellir une journée.
Pour chacun c’est différent.
Pour nous, ce sont les témoignages que nous recevons de la part des membres de nos programmes en ligne !
Nous sommes toujours extrêmement touchés de réaliser que notre travail les a aidés et qu’ils ont des relations plus sereines avec leurs enfants et une vie de famille plus épanouie !

Expérimentez quelques-uns de nos outils « Anti-Explosion »

« Je me suis encore énervée… », « Il a encore pété les plombs… », etc.
Malgré toutes nos intentions positives, nos efforts et notre envie d’être toujours « calme », « compréhensif », « empathique », de « bien faire »…
…nos propres émotions prennent parfois le dessus, nous envahissent et nous font perdre le contrôle de nous-même.

Je dois toujours crier pour qu’il obéisse !

En ce moment, il n’y a pas UN soir où ça se passe normalement.
Quand je rentre à la maison… je suis déjà épuisée à l’idée qu’une nouvelle bataille m’attend.
Il crie, il hurle, il se jette sur le canapé parce que je lui demande de venir à table ou de se laver les mains.
Au début, je gère, et puis il y a ces 5 min où tout bascule.
Ça déborde, je commence à élever la voix, à punir…

L’importance du « droit à l’erreur »

Pour acquérir de nouvelles compétences, l’enfant a besoin d’être pleinement acteur de ses expériences.
Comme le disait ma grand-mère : « Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas et qui n’apprennent pas».
S’engager dans une expérience, un projet, c’est prendre le risque de se tromper, c’est le jeu !
C’est en trouvant la solution par soi-même, pour soi-même, que se font les plus solides apprentissages

Toi qui t’améliores sans cesse, pourquoi n’es tu pas heureuse ?

J’ai toujours été brillante.
Si nous discutons un jour, vous aurez sûrement l’impression que mon parcours est exemplaire.
Je me suis toujours appliquée à devenir une brillante élève, une précieuse amie, une étudiante modèle, une employée disponible, une conjointe réconfortante.
Et honnêtement, j’ai réussi.
J’ai accompli – non sans mal – tous les challenges (inconscients) que je me suis fixés.
Jusqu’au jour où j’ai eu des enfants…