Quel style de parent êtes-vous ? Quel type d’enfant aurez-vous ?

parent autoritaire sur enfant

En tant que parents, nous avons souvent l’impression de « mal faire » de ne pas être le « parent parfait » que nous rêvions de devenir. Vous l’avez eu vous, le manuel du Super Papa ou de la Super Maman ? Comment savoir ce qui est bon pour nos « petiots », comment être sûr d’adopter les bonnes attitudes ?

Car il est clair que ce sont les attitudes et le style parental en général qui influent sur les enfants et contribuent à leur apprentissage et à leur socialisation.

Ok mais quel type de parent suis-je et pourquoi ? Quel type de parent est le plus efficace pour l’épanouissement de mes enfants ? Quels changements dois-je adopter ?

Voici une petite synthèse des infos que j’ai trouvé sur le sujet… accompagnée de l’analyse de mon propre style parental :

 

Les 4 styles d’éducation parentale selon Diana Baumrind

La psychologue américaine à classé dans les années 1970 les styles d’éducation parentale pour en évaluer ensuite les effets sur les enfants en terme de comportement.
Parmi les 4 styles d’éducation (Autoritaire, Démocratique, Permissif et Désengagé), le style « démocratique » est clairement celui vers lequel il faut tendre, Les trois autres styles engendrant clairement des troubles psychologiques et de comportement aux enfants.
(Voir les principaux styles de parents sur Wikipédia)

Mon style d’éducation parental : Je pense que mon style est majoritairement démocratique même si j’ai sûrement aussi quelques petits cotés autoritaire et permissif.

 

Les 3 styles parentaux de Beagreatparent.ca

La classification de l’association canadienne Beagreatparent définit elle 3 styles parentaux : le parent sévère, le parent permissif et le parent équilibré. Devinez lequel il vaut mieux être ? Le parent équilibré bien sûr ! Lorsqu’il est adopté, ce style parental permet aux enfants :
– De mieux réussir à l’école;
– D’être moins souvent aux prises avec la dépression ou l’anxiété;
– D’avoir une meilleure estime de soi;
– D’être moins susceptible d’adopter des comportements à risque, dont la consommation d’alcool ou d’autres drogues, la délinquance et la violence.
(Lire l’article : L’effet des styles parentaux sur les enfants)

Mon style parental : Là aussi, mon style s’apparente bien plus au style de parent équilibré qu’aux deux autres ! J’espère que mes enfants liront ces lignes un jour pour me le confirmer ;-).

 

Les 4 types de parents du Magazine Bien grandir

Selon l’auteur de cet article, nous oscillons tous en permanence entre quatre modèles parentaux…dont aucun n’est idéal : Le parent permissif, le parent autoritaire, le parent surprotecteur et le parent aliénant.
Selon la théorie de l’auteur, le plus important pour une relation harmonieuse avec ses enfant est d’être en accord avec ses propres valeurs (ne pas exiger que son enfant soit sage à table si vous-même faites le pitre – Ca sent le vécu non ?). Il est aussi important de rééquilibrer son style parental quand c’est nécessaire et de l’adapter à chaque enfant : en fonction de son âge, de son tempérament etc. L’auteur souligne aussi très justement que, pour corser le tout, les deux parents ne suivent pas forcément le même type de modèle parental.
(Lire l’article très complet sur naitreetgrandir.net)

Mon type de parent : En effet, j’ai certainement quelques attitudes de ces 4 types de parents. J’ai même peur d’être parfois un peu top « aliénant » et « protecteur ». Je ne suis en tout cas aucun d’eux à part entière.

 

Les 5 types de parents selon Claire Leduc

Claire Leduc décrit dans son livre « Le parent entraineur » 5 types de parents : Absent, Débonnaire, Entraineur, Autoritaire et Abusif. Il est clairement préférable d’être un parent Entraineur, qui est l’équivalence du parent équilibré et démocratique des classifications précédentes. « La communication dans la famille est positive. On s’intéresse à l’autre, on l’écoute. On vise le développement de l’autonomie de l’enfant dans un contexte où des règles sont clairement définies dans la famille. »
(Voir l’article : Les types de parents)

Mon type de parent : Selon ce classement, je ne suis, pour sûr, ni « autoritaire » ni « absent » ni « abusif » ! J’ai peut être quelques faiblesses de parent « débonnaire » mais je pense être majoritairement « entraineur ».

 

Ces différentes analyses m’ont rappelé la théorie d’Isabelle Filliozat dont j’ai lu le livre « Il n’y a pas de parent parfait » cet été et selon laquelle le type de parent que nous sommes puise ses origines dans le modèle de parent que nous avons eu ! Je vous en ferai un résumé et une critique très prochainement.

Mais au fait, et vous, quel type parent êtes vous ?

Olivier

A propos des Auteurs de ce blog :

Camille et Olivier sont les heureux parents de 3 merveilleux bambins. Ils se sont donné pour mission de leur proposer le meilleur en termes d’éveil et d’éducation… et de devenir des “Supers Parents”.
Vous pouvez les suivre sur Twitter et rejoindre la communauté des Supers Parents sur Facebook !
Pour recevoir régulièrement leurs trucs et astuces de parents, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager avec vos amis en cliquant sur le bouton « j’aime ».

Laisser un commentaire via Facebook

17 Comments

  • Karine

    Reply Reply 29 août 2011

    Bonjour et bienvenue sur la blogosphère !

    Vous avez choisi un super article pour commencer car l’éducation que l’ on transmet à nos enfants est primordial pour leur bien etre ( thème qui m’est cher! ) à n’importe quel moment de leur vie!
    De plus l’ecole nous apprend pas à etre parent, on l’apprend sur le tas et parfois attention aux dégâts:,bcp d’enfants de retrouvent chez le psy (alors que ce sont les parents qui devraient y Aller ! )
    En analyse transactionnelle , on parle de parent
    bienveillant et de parent critique. Les 2 ont des
    points positifs et négatifs.
    Mais ce que j’ai retenu de mes formations en ce domaine, c’est l’importance des signes de reconnaissances positifs ( on n’en donne que trop peu ou très mal exprimé car pas ciblé) et l’excès de paroles qui jugent, qui critiquent, qui blessent: ne mettons pas nos attentes trop sur les épaules de nos bouts de choux, ne satisfaisons pas nos besoins vitaux ancres en nous par leur biais.
    Bonne continuation.
    Karine
    http://ecole-du-bien-etre.net/

    Seulement, ce que j’ai retenu de mes formations en ce domaine c’est

  • Karine

    Reply Reply 29 août 2011

    Au fait votre image… Reflète bien ma dernière remarque : bcp trop de parole blessante.
    Il faudrait apprendre à mieux communiquer avec nos enfants!
    Que ce soit à l’école ( parole d’une ancienne prof) ou dans les foyers, il y a bcp trop d’agressivité! ) .
    Karine

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 30 août 2011

      Merci pour votre commentaire Karine, et nous sommes entièrement d’accord avec vous : Il faut “apprendre” à communiquer correctement avec nos enfants. Notre objectif à travers ce blogs est de faire cet apprentissage et de partager nos découvertes avec vous.

  • Grossir

    Reply Reply 29 août 2011

    Une bonne analyse comportemental des parents. Un comportement souvent dérivé de ce qu’on a vécu soit même étant enfant. De bons livres pour une introspection.

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 30 août 2011

      C’est en effet exactement le point principal du livre d’Isabelle Filliozat « Il n’y a pas de parent parfait ».
      Je vous conseil vraiment se livre qui m’a personnellement fait réaliser beaucoup de choses sur moi-même.
      Olivier

  • Anne-lise

    Reply Reply 29 août 2011

    Bonjour Camille et Olivier

    Belle synthèse des différentes théories de styles parentaux.

    Je suis également plutôt un parent démocratique ou équilibré.
    Ce qui me plaît dans ce style parental c’est que l’enfant est respecté, écouté et entendu. Et justement comme j’aime le dire, on ne l’éduque pas mais on le guide. Pour moi c’est une distinction énorme qui fait la différence !

    Très bonne continuation à vous 2
    @ bientôt

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 30 août 2011

      Chère Anne-Lise, nous sommes définitivement sur la même longueur d’onde !
      Votre article sur le sujet est aussi très instructif. Autant que vos réponses aux commentaires d’ailleurs.
      A très vite

  • Emmanuelle

    Reply Reply 30 août 2011

    Bonjour,

    Je ne suis pas parent moi-même par choix conscient.

    Néanmoins, de par mon métier et le travail personnel sur moi, j’ai été conduite à comprendre les mécanismes parentaux. Je partage l’idée que dans la plupart des cas les parents tentent de faire de leur mieux avec leurs moyens à disposition et ce sont souvent les enfants qui sont révélateurs des problèmes des adultes.

    Un livre qui peut aider en matière d’éducation, bien que le titre ne le suggère pas : “Les septs habitudes de ceux qui réalisent tous ce qu’il sentreprennent” de Stephen R. Covey. Quelques bons conseils pour le dialogue entre les êtres humains.

    A bientôt

    Emmanuelle
    http://www.formationquantique.com

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 30 août 2011

      Bonjour Emmanuelle, ce livre de Stephen R. Covey traine en effet depuis trop longtemps dans ma bibliothèque… Je vais suivre votre recommandation 🙂
      Olivier

  • Bonjour,
    Pour ma part j’essaie d’être un père équilibré et démocrate mais je suis aussi souvent autoritaire (parfois à tort).
    Je pense aussi qu’il est important de bien accorder ses violons entre parents et de ne pas se contre dire, par exemple le père ne doit refuser quelque chose que la mère accepte d’habitude.

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 2 septembre 2011

      “Il n’y a pas de parent parfait”… ce titre est tellement vrai ! Je pense que le plus important est de se rendre compte de son “imperfection” et de tout faire pour se corriger.
      Merci pour votre intervention Arnaud.

  • Arnaud

    Reply Reply 2 septembre 2011

    Bonjour Olivier et Camille,

    Excellent billet qu’il est impératif de relayer 🙂
    Quelle responsabilité d’accompagner ses enfants vers l’âge de raison.
    Il est primordial d’apporter l’équilibre le plus adapté à son enfant afin de lui donner les meilleures pré dispositions pour démarrer sa vie.
    Le socle de cette éducation est primordial à un bien-être à venir.
    Très bonne continuation pour ce blog qui présage plein d’articles très riches et utiles à de nombreux parents en difficultés.

  • Camille et Olivier

    Reply Reply 2 septembre 2011

    Merci Arnaud… nous espérons que ce blog sera utile aux parents en difficulté… comme à ceux qui n’ont pas de difficultés mais cherchent simplement des trucs, des astuces, des conseils etc. pour vivre au mieux cette formidable aventure.
    Bises et merci pour ton commentaire mon Toulousain. Olivier.

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 8 février 2017

    C’est vrai que selon le style de parents que l’on a, les enfants en gardent malheureusement des séquelles. 🙁

    Rares sont les enfants qui arrivent à ne pas reproduire les schémas parentaux de leurs parents.

    Lorsque j’aurais mes propres enfants, j’essaierais coûte que coûte d’être une maman équilibrée. 🙂

    Même si forcément il y aura des moments moins réussis.
    Mais ce sera normal, le métier de parents doit bien s’apprendre. 🙂

  • Evan Boissonnot

    Reply Reply 6 septembre 2017

    Bonjour Camille et Olivier

    Je vous remercie pour cet article.

    J’ai bien apprécié l’idée de bien définir ses valeurs, dans sa famille.

    Selon moi, la famille est comme une entreprise : si l’on ne définit pas les valeurs, si l’on ne donne pas une vision familiale, on ne sait pas où l’on va : ni nous, ni nos enfants.

    Au plaisir
    Evan

Leave A Response

* Denotes Required Field