Le principe de prévention et 5 astuces pour vous éviter stress et énervement

« Lou, si à trois tu n’as pas rangé tes chaussures dans le placard tu iras au coin ! »

« Léo, ça fait cinq fois que je te demande d’arrêter d’embêter ta petite sœur, cette fois tu es puni ! File dans ta chambre pour réfléchir 5 minutes »

« Les enfants y’en a marre ! Puisque vous n’écoutez rien nous n’irons pas à Aqualand demain ! »

Que ceux qui n’ont jamais reçu ce genre de menaces de la part de leurs parents, ou ne les a jamais proférées à ses enfants, lèvent le doigt ! Sourire

En ce qui nous concerne, il faut bien vous avouer que nous ne sommes clairement pas encore les Supers Parents que nous souhaitons devenir. Nous y travaillons, mais aujourd’hui il nous arrive encore fréquemment de crier, de nous énerver et de punir nos petiots lorsque nous sommes à bout. Notez que bien que nous écrivons « lorsque nous sommes à bout » et non « lorsque qu’ils nous poussent à bout ». Les enfants ne cherchent pas à nous pousser à bout, c’est au contraire bien souvent nous, les adultes, avec notre lot de stress quotidien, qui avons du mal à supporter leur énergie débordante. En être conscient est déjà un grand pas.

Maman stréssée bétises enfants

Le fait est que, jusqu’à présent, nous ne savions pas bien comment faire autrement pour nous faire obéir. D’ailleurs, crier et punir c’est efficace : les bambins arrêtent leurs bêtises et n’ont pas d’autre choix que de se calmer. Pourtant, ce n’est pas très agréable, pour eux comme pour nous.

Alors comme les «Supers Parents » que nous souhaitons devenir sont des parents qui n’ont pas besoin de s’énerver, nous avons recherché toutes les méthodes qui permettent d’éduquer ses enfants sans cris, sans stress et sans punitions. Nous avons d’ailleurs rapidement découvert que:

1- l’efficacité des cris et des punitions n’est que provisoire,

2- ces attitudes « traditionnelles » sont néfastes au bon développement de votre enfant et peuvent laisser des séquelles (un article complet sera dédié à ce sujet).

Cet article est donc le premier de notre nouvelle catégorie « Eduquer Zen ».

Attention cependant, vous ne trouverez pas ici de « remèdes miracles ». Soyez bien conscient que tout ne se fera pas du jour au lendemain et qu’il vous faudra de la patience et de la pratique avant de pouvoir profiter des résultats de ces méthodes… surtout si vous avez déjà habitué vos enfants aux cris et aux punitions (ce qui est notre cas si cela peut vous rassurer J). L’objectif de cette série d’articles est d’ailleurs aussi de vous faire part des progrès que nous ferons et des résultats que nous obtenons avec nos propres enfants.

Gardez aussi bien à l’esprit que le but n’est pas de faire de vos enfants des « enfants parfaits »… ça n’existe pas ! Pas plus que des parents parfaits d’ailleurs. En appliquant les méthodes que nous vous proposons il y aura des hauts et des bas, des méthodes qui marchent et d’autres qui ne marchent pas. Rappelez-vous aussi que nous sommes tous Humains et qu’un « petit pétage de plombs » peut arriver sans que cela ne remette tout en question.

 

Alternative aux punitions N° 1 : La prévention

Le vieil adage « mieux vaut prévenir que guérir » prend tout son sens avec vos enfants ! Vous n’imaginez pas les tonnes de stress et d’énervement que vous pouvez vous épargner en anticipant les « bêtises » de vos bambins et en réfléchissant, à l’avance, aux moyens de leur éviter de faire les choses que vous ne souhaitez pas qu’ils fassent (colères, caprices, disputes, agressivité, insolence etc.).

Voici quatre conseils simples que vous pouvez mettre en pratique :

 

1- Pour éviter bon nombre de bêtises qui vous énervent au quotidien, pensez à modifier l’environnement de votre enfant à la maison. Si votre petit n’a pas le droit de toucher aux télécommandes, à l’ordinateur, à certains bibelots, livres, CD, ou au maquillage de maman, faites simplement en sorte qu’ils ne soient pas à sa portée. De la même manière, si vous savez que votre enfant sera terriblement tenté de « piquer » des gâteaux dans le placard du bas et que ça a le don de vous agacer, mettez les dans le placard du haut.

Bétise enfant

2- Un autre moyen tout simple d’éviter la majorité des disputes et jalousies entre frère et sœur qui vous mettent hors de vous : procurez-vous certains jouets en double… et de la même couleur. Un article sera prochainement dédié aux rivalités entre frères et sœurs.

 

3- Pour éviter (ou en tout cas réduire fortement) les grosses colères lorsque votre enfant doit arrêter une activité passionnante ou partir d’un endroit ou il se plaisait beaucoup (parc, manèges, chez les copains etc.) : préparez-le à l’avance. « Ma petite Lou, tu peux faire 2 tours de manèges mais après nous rentrons pour la sieste c’est d’accord ? », « Mon poussin, tu peux encore t’amuser 5 minutes avec Noé et après nous devons rentrer pour prendre le bain, d’accord ». Assurez-vous bien sûr que votre enfant a entendu et compris ce que vous venez de lui dire.

 

4- Dans le même esprit, expliquez à l’avance à vos enfants le comportement que vous attendez d’eux dans certaines circonstances : lorsque vous recevez du monde à la maison, que vous allez visiter des amis ou faire des courses par exemple. « Léo, Lou, nous allons chez les Martin cet après-midi et nous comptons sur vous pour être calmes, c’est d’accord ». En leur disant cela, mettez-vous à leur hauteur, assurez vous qu’ils ont entendu et demandez leur d’acquiescer.

 

5- Une autre source importante de stress et d’énervement pour la majorité des parents : le désordre. Il est pourtant plutôt simple de l’éviter, en faisant du rangement une activité « non dérogatoire » de votre mode de vie familial ; une « règle familiale » qu’il n’est pas possible de négocier. L’idée est de faire comprendre à vos enfant que nettoyer et ranger font partie des actions qui doivent être accomplies dans une journée, comme manger, aller aux toilettes, dormir etc. Attention cependant à ne pas en faire des actions régies par des punitions ou des récompenses. Pour instaurer cette règle vous pouvez :

  1. répondre simplement à toutes les contestations de vos enfants par un « Chéri, c’est juste quelque chose que nous devons faire ». Notez bien l’emploi du « nous » et non du « tu », cela aide votre enfant à être plus coopératif : en se sentant vraiment inclus dans la vie de la famille il aura moins le sentiment d’être seul à devoir faire cette tâche qu’il n’a pas vraiment envie de faire.
  2. Ne permettre aucun écart à cette règle : ne lui laisser rien faire d’autre tant que cette tâche ne sera pas accomplie. Attention encore une fois à ne pas en faire une punition : l’enfant doit juste comprendre qu’il pourra faire ce qu’il a envie de faire uniquement lorsqu’il aura fini de ranger. S’il refuse de ranger et s’assoit sans rien faire : laissez le faire… pas besoin de le menacer avec un « tu n’auras pas de dessert si tu ne ranges pas », il ne pourra simplement rien faire d’autre avant d’avoir accompli sa tâche.

En gardant une position ferme sur l’importance de son aide au rangement, votre enfant apprendra rapidement qu’il ne gagne rien à argumenter avec vous ou à vous défier. Il découvrira au contraire que coopérer avec vous est le moyen le plus simple d’obtenir ce qu’il veut (dans la mesure du raisonnable bien sûr).

 

Si vous avez d’autres exemples simples à mettre en place pour prévenir et éviter les cris, l’énervement et les punitions, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! Vos expériences seront forcément utiles à d’autres parents.

 

Dans le prochain article de la catégorie « les alternatives aux punitions » nous verrons une deuxième méthode permettant d’éviter les punitions : « l’évaluation ». Nous y découvrirons ensemble pourquoi nous avons tout intérêt à correctement évaluer chaque situation avant de réagir à celle-ci de manière inappropriée.

 

A propos des Auteurs de ce blog :

Camille et Olivier sont les heureux parents de 3 merveilleux bambins. Ils se sont donné pour mission de leur proposer le meilleur en termes d’éveil et d’éducation… et de devenir des “Supers Parents”.
Vous pouvez les suivre sur Twitter et rejoindre la communauté des Supers Parents sur Facebook !
Pour recevoir régulièrement leurs trucs et astuces de parents, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter.

Et si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis en cliquant sur les bouton j’aime de Facebook ou d’Hellocoton.

Laisser un commentaire via Facebook

28 Comments

  • Merci pour ces conseils.

    La plupart je les connaissais déjà mais une piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

    Connaissez-vous le livre de Thomas Gordon “Eduquer sans punir” ?
    Voici un lien vers le livre : http://w1p.fr/36727

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 4 octobre 2011

      Bonjour Frank,
      Nous sommes en train de le terminer et nous proposerons très bientôt d’ailleurs une critique de ce livre, une des référence sur le sujet des alternatives aux punitions.
      Merci de ta visite et à très bientôt.

  • Anne-lise

    Reply Reply 4 octobre 2011

    Rappelons aussi que ce qui fonctionne avec un enfant, ne marche pas forcément avec un autre 😉

    Intéressante cette alternative à la punition. Je pense effectivement que ce système de prévention peut éviter bons nombres de situations stressantes et conflictuelles avec nos enfants.

    Cependant je pense qu’il est tout de même important de ne pas tout prévenir car il faut bien apprendre à nos enfant qu’il y a des règles. Si à la maison nous mettons tous ce qu’on ne veux pas que notre enfant touche hors de sa porté. Que se passera -t-il quand nous irons chez quelqu’un ? Notre enfant ne saura pas qu’il y a certaines choses qu’il ne peut pas prendre. De plus, si à la maison il ne les voit pas, en les voyant chez quelqu’un d’autre il sera davantage attirer par ses choses pour les découvrir, voir à quoi elles servent …

    N’oublions pas d’apprendre ce que signifie NON à nos enfants.

    C’est comme pour tout, il faut un équilibre entre ne pas tenter l’enfant en le laissant avoir accès à tout ce qu’il n’a pas le droit de toucher et en mettant tout hors de sa porté 😉

    @ bientôt de lire votre article sur la deuxième alternative aux punitions 🙂

  • Camille et Olivier

    Reply Reply 4 octobre 2011

    Merci pour ce complément Anne-Lise, nous sommes d’accord avec vous sur l’importance des règles (le point numéro 5 en est d’ailleurs une).
    Nous donnons dans cet article quelques conseils pour éliminer un maximum de sources de stress et d’énervements inutiles, pas pour faire de votre intérieur un “no kids land” ou tout est en hauteur :-).
    Malgré toutes ces précautions de toute façon, ces “chères têtes blondes” regorgent d’inventivité pour mettre nos nerfs à rude épreuve : les occasions restent nombreuses de leur apprendre le NON (les limites, les repères, les règles).
    A très vite pour la deuxième alternative.

  • Karine

    Reply Reply 7 octobre 2011

    L’image de la petite fille avec les cd est superbe et si authentique !

    Chez nous , petit rangement chaque jour des chambres, juste avant de se mettre en pyjama et de descendre diner: en faire un peu chaque jour evite de passer toute une après midi à ranger !
    J’avoue , il y a parfois des loupés .

    Une autre remarque : nous sommes parfois à bout car notre corps est à bout! A nous de bien s’occuper de nous même pour ensuite etre dispo physiquement et mentalement pour nos
    enfants !
    Si vous n’êtes pas disponibles pour vos enfants, ils sauront vous le dire en faisant des bêtises : c ‘est parfois le seul moyen qu’ils ont trouvé pour que vous vous intéressez à eux !
    A bientot
    Karine

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 7 octobre 2011

      Entièrement d’accord la aussi Karine ! Et il suffit parfois, pour faire stopper leurs bêtises, de se consacrer pleinement à eux pendant un petit moment (ou un long moment d’ailleurs). Notre attention… c’est parfois tout ce dont ils ont besoin pour être heureux !

  • Patricia

    Reply Reply 7 octobre 2011

    Je crois que les bêtises pour le petit n’en sont pas, ce sont des expériences.
    J’ai deux grands garçons et une petite fille de deux ans, qui comprend très bien cela. Quand elle fait une “bêtise”, je suis compatissante, je comprends qu’elle soit déçue, elle n’a pas réussi et je lui dit que c’est normal, elle doit apprendre et je lui montre, ou bien qu’elle pourra plus tard quand elle sera grande, …
    Ainsi, je ne suis pas obligée d’adapter tout l’environnement et quand on va chez quelqu’un il n’y a pas de problème.
    Biensur, il m’arrive aussi de m’emporter, mais très vite je reviens à la méthode douce, et les résultats sont très satisfaisants.

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 9 octobre 2011

      C’est tout fait vrai Patricia : les enfants ne font généralement pas leurs “bêtises” pour nous embêter. Ils testent, expérimentent et bien souvent cherchent tout simplement à attirer notre attention…
      Merci de votre contribution !

  • Sylviane

    Reply Reply 7 octobre 2011

    Bonjour aux bientôt super parents,

    Il y a un truc qui marche très bien pour les choses que les petits (et même plus grands) doivent faire comme se laver, brosser les dents, ranger les affaires etc c’est le choix illusoire:

    “tu veux ranger tes affaires avant ton émission tv ou après ? il(elle) dira après à tous les coups mais le fait d’avoir accepté après est le pas nécessaire pour q’il ou elle fasse la tâche

    “Tu veux te laver maintenant ou après …”

    Une astuce qui fonctionne réellement

    A bientôt

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 9 octobre 2011

      Merci pour votre intervention Sylvianne, et pour cette très bonne technique ! On sent l’expérience 🙂
      Un article va d’ailleurs bientôt être consacré à cette méthode, que nous appliquons régulièrement : 1- Entrer dans la sphère de l’enfant puis 2- lui proposer une alternative qui, quelque soit le choix, permet d’obtenir la coopération de l’enfant, sans le brusquer.

  • laurence

    Reply Reply 13 décembre 2011

    une bonne idée qui fonctionne mieux avec mon fils que ma fille 😉
    Lorsqu’ils font une betise (genre casser mon verre préféré!) ils font une “réparation” genre ramasser le truc cassé et faire un trc gentil pour celui qui est triste d’avoir son jouet cassé 😉 genre mettre le couvert a sa place, porter le ptit dej au lit .
    Ainsi l’enfant garde pas une mauvaise image de son geste car il regagne de l’estime de lui en “réparant”…
    Si par contre vous avez des idées pour ma fille qui “décide” elle a 5 ans mais jamais j’ai vu un caractère pareil!!! elle est capable de rester assise des heures sans bouger , de bouder des jours entiers dés lors ou elle a décidé elle démord pas! a vos idées! je précise qu’on est stricts et qu’on a tout essayé: parole,explications, pacte, punitions: coin, lignes,meme essayé une fessée bref je sais plus mais je démissionne pas!
    a bientot!

  • Camille et Olivier

    Reply Reply 27 mars 2012

    Quel est exactement le problème avec votre fille Laurence ? Le fait qu’elle boude ?

  • Je suis d’accord sur presque tout … en effet quand je demande à mon enfant de faire quelque chose, je ne lui demande pas si il est d’accord”, car ce n’est pas une question, il n’a pas le choix, en lui demandant si il est d’accord cela veut dire que je lui propose 2 réponses ce qui n’est pas la vérité . Si je lui demande son avis ( ce que j’essaye de faire le plus souvent, pour qu’il sente qu’il a aussi la possibilité de décider de sa vie) la c’est une question et il peut répondre oui ou non et je rajouterais un gros oubli quand même, si dès petit quand vous dites non, ce non reste non, quelque soit les crise, les larmes, les supplications et aussi les câlins, la vie deviendra d’une simplicité. Oups !! j’ai encore oublié quelque chose plus pour les grands et mini ados, même si il dise des énormes bêtises, leur laisser expliquer leur point de vue (en y prêtant une vrai attention) avant de leur donner le votre ou toutes explications, je peux vous assurer qu’un vrai dialogue s’installe et que votre ado ne se bloque plus,et il vous écoute à son tour . Voilà pour ma participation, maman de 3 loulous

  • amel

    Reply Reply 13 juin 2012

    Notre appartement est petit, et tous les jours je rangais pour eviter le caos, maintenant j’utilise le timer de la cuisine, au debut j’ai mis 5 min. et on devait courrir rapidement et mettre tous les jouets dans le panier, si on avait pas finis à temps.. pas grave!! demain on rajoutera 5 min. ou plus selon la quantité de jeu à ranger… ma fille l’a trouver amusant et c’est devenu notre rituel du soir.

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 15 juin 2012

      Vraiment rigolo ce que tu nous écrit là Amel !! Nous sommes en train de préparer une deuxième “astuce en vidéo” et nous allons y parler… du timer !! Nous allons y mentionner la manière dont tu l’utilises… qui est géniale !

  • Pascale

    Reply Reply 22 février 2013

    Pour rebondir sur le paragraphe 3, il est tout aussi utile de les prévenir à l’avance lorsque nous devons décoller de la maison pour sortir.
    Pour les + petits qui veulent tout faire tout seul, je leur demande d’aller mettre leurs chaussures et s’habiller au moins 10 mn avant l’heure du départ… Non stress pour moi (assistante maternelle) no stress pour les enfants et surtout, surtout, surtout : on a pris le temps!…. ce précieux temps dont ils ont besoin pour leurs apprentissages.

  • Camille et Olivier

    Reply Reply 23 février 2013

    Entièrement d’accord avec vous ! S’y prendre à l’avance évite de les stresser (et de nous stresser)… penser aussi à les éloigner de toute distraction : Chez nous, impossible de faire s’abhiller Lou (3 ans et demi) si un dessin animé passe à coté, ou s’il y a des jouets autour d’elle. C’est normal d’ailleurs pour son âge, “jouer” est plus important que tout !

  • Allucael

    Reply Reply 4 mai 2013

    je suis confrontée à deux soucis (entre autres biensur ^^) : concernant votre point 1 , j’ai mis en hauteur beaucoup de choses mais une fois que mes enfants ont repéré l’objet ou l’aliment ils profitent que je sois ailleurs pour grimper sur une chaise pour l’atteindre 🙁 y compris dans ma chambre …. et ça rejoint votre point 2 comment apprendre aux enfants le respect des affaires des autres car moi ça me choque et ça fini en crise entre enfants ? je comprend les causes ,l’envie d’avoir ,d’imiter … j’ai insisté pour qu’ils demandent la permission au propriétaire de l’objet , j’ai utilisé le “je” ,exprimé mon émotion mais aucuns résultats 🙁

  • Peadg

    Reply Reply 12 novembre 2015

    Elle ne veut pas m écouter me pousse à bout se fiche des punition et se moque sans arrêt de moi !
    Que faire !!!

  • Alexandre Leblond

    Reply Reply 21 juillet 2016

    J’aime bien votre article mais il je ne suyis pas d’accord avec le fait que vous demandiez l’accord de l’enfant suite à la consigne: « Ma petite Lou, tu peux faire 2 tours de manèges mais après nous rentrons pour la sieste c’est d’accord ? QU’arrivera-t-il si l’enfant n’est pas d’accord? Je crois qu’il faut affimer notre consigne et non demandez à l’enfant s’il est en accord. Pour s’assurer qu’il a bien compris, on peut demander à l’enfant de nous répéter la consigne qu’on vient d’émettre.
    Merci.

  • sabine

    Reply Reply 25 août 2016

    J’ai 2 filles de 8 et 4 ans pour regarder un dvd comme elle n’arrivent pas à se mettre d’accord et que la plus petite ne regarde jamais un dvd en entier j’ai expliqué à la grande de proposer 2 dvd qu’elle a vraiment envie de regarder et de laisser sa petite soeur choisir celui qu’elle veut. comme ça la dernière a l’impression d’avoir choisi et la grande n’est pas obligée de visioner un dvd qu’elle n’a pas envie de voir. tout le monde est content.

  • sabine

    Reply Reply 25 août 2016

    Pour les sorties aux parcs, j’utilise le mode minuterie de mon téléphone et je dis aux filles qu’il reste 10minutes et que lorsque le téléphonere sonnera ce sera l’heure de partir. et ça marche! Quand il sonne je le leur fait entendre du coup pas de ralerie car c’est la minuterie qui donne le top départ et pas maman.

  • goodies anti stress

    Reply Reply 14 septembre 2016

    Merci pour ces techniques. Mon astuce anti stress est une balle anti stress que mes enfants adorent jouer avec

  • Bérénice

    Reply Reply 24 octobre 2016

    Notre amour de bébé a moins de 2 ans et nous met tous les soirs à l’épreuve avant le bain.
    C’est sur que c’est tellement plus fun de faire autre chose que de se plier aux rituels du soir.
    Même avec la minuterie et le check, c’est de la négo permanente!!! Et oui elle parle très bien ! Alors tout y passe : le Doudou, non l’autre; le biberon froid, non chaud, non froid. Un petit loup 2 fois ! Et une histoire de loup.
    Si par bonheur nous réussissons à garder notre calme (de plus en plus rare d’autant plus les soirs où on doit gérer en solo) il s’est écoulé pas moins d’1h30 pour un bain, un pyj, un biberon pendant une histoire !!! Et oui car lorsqu’on a dit qu’on lirait qu’une fois l’histoire elle tente toute sa bibliothèque
    Bref, je suis à bout et plus je prends sur moi pour rester calme plus ma colère est grande devant un tel échec de l’amour et de la bienveillance !
    Alors honnêtement tous ces préceptes de parents calmes et bienveillants je les aient lus 100fois, j’en rêve même la nuit mais j’aimerai bien que cela s’adapte à mon vrai cas pratique 😉

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 7 février 2017

    Pour toutes celles et ceux qui regardent l’émission “Super Nanny”, ses conseils sont effectivement les mêmes.

    Toutefois, l’article ci-dessus ne parle pas de l’idée de faire du rangement, un jeu à faire avec ses enfants.

    Parce que sinon, difficile de motiver un enfant à ranger sans détendre l’atmosphère par du jeu. :-/

Leave A Response

* Denotes Required Field