Maman au foyer “révoltée” !

Stéphanie est une lectrice de Les-Supers-Parents.com. Stéphanie est aussi “maman au foyer”… mais une Maman au foyer “révoltée” !

Pour avoir connu ce rôle de “mère au foyer” à temps plein pendant un an, lors de notre arrivée sur Bordeaux, je comprends, je soutiens et je compatis avec Stéphanie, qui nous livre ci-dessous un “manifeste de la maman au foyer”, destiné à faire réagir toutes les personnes qui dénigrent l’utilité (pour les enfants) de la maman au foyer et rabaissent celles qui ont fait ce choix (pour ne pas dire ce “sacrifice”).

Print

Maman au foyer… le manifeste !

(par Stéphanie, lectrice de Les-Supers-Parents.com)

ATTENTION : ceci n’est pas une critique aux femmes qui travaillent, en aucun cas, mais à tous ceux et celles qui rabaissent les femmes au foyer sans savoir quel est leur quotidien et qui ne tiendraient peut- être même pas une semaine à leur place.

D’ailleurs, si le papa en fait partie, forcez- vous à quitter le domicile une journée COMPLÈTE, en lui laissant bébé à garder, c’est le meilleur moyen qu’il se rende compte du quotidien de maman au foyer.

 

On ne reçoit aucun salaire, parce que ce n’est pas un travail de s’occuper de ses enfants. Parce qu’on n’a pas cotisé suffisamment longtemps et de manière continue, et ce même si on a eu des enfants assez tôt, qu’on a fait des études longues et cumulé pas mal de métiers différents comme serveuse, secrétaire, traductrice, opératrice de production, enseignante, surveillante…On dit bien que tout travail mérite salaire, la preuve que maman au foyer n’est en pas un. Nous n’aurons d’ailleurs pas de retraite.

Maman au foyer, c’est culpabiliser d’avoir envie de sortir pour s’aérer, parce que nous, nous n’allons pas travailler, pourquoi aurait- on donc besoin de changer d’air et de se reposer ?

Maman au foyer, c’est aussi aucune vie sociale.

Maman au foyer, c’est aucune reconnaissance et encore, c’est un euphémisme. Tout le monde nous croit assises sur le canapé toute la journée, les doigts de pieds en éventail, devant la télé à regarder notre émission préférée. Si on a mal aux pieds, aux genoux, au dos, aux bras et à la nuque en fin de journée, ce n’est pas dû à la position assise face à la télé, sans parler des maux d’estomac (sûrement dus au fait qu’on mange toute la journée, et certainement pas au stress !)

Maman au foyer, c’est accepter toutes les critiques sans jamais entendre « Ouah, quel courage, ce n’est pas moi qui le ferais, ça doit être dur ! ». C’est plutôt entendre que les femmes qui travaillent ont beaucoup plus de valeur et de mérite, s’entendre dire qu’on fait du mal à nos enfants en les privant d’une vie sociale en crèche, ou chez la nounou…

C’est supporter que les gens ne donnent jamais de conseils, mais débitent des critiques, parce qu’ils connaissent bien évidemment vos enfants mieux que vous-mêmes et auraient fait 100 fois mieux que vous, c’est d’ailleurs ce qu’il s’est passé avec leurs enfants (des enfants merveilleusement bien éduqués): « Ca, j’aurais pu te le dire d’avance », « Ca, c’était sûr, tu me l’aurais demandé je te l’aurais dit ».

Maman au foyer, c’est cumuler plusieurs professions, avoir à la fois un rôle d’éducation, d’instruction, de docteur, de femme de ménage, de comptable, de psychologue pour enfants, d’organisatrice de sorties et d’activités (et on sait combien c’est difficile dans une région où il fait froid, humide, où il pleut la majorité de l’année… donc les idées d’activités sont plutôt limitées à l’intérieur de la maison) et être celui qui doit toujours penser à tout, ne rien oublier, parce qu’après tout, il n’a bien que ça à faire, au diable les imprévus, elle doit y penser aussi !

C’est aussi ne plus avoir de vie privée et mettre ses désirs et besoins entre parenthèses.

C’est passer pour une femme non instruite, limitée, avec BAC -10.

C’est être toujours celle qui doit aller vers les autres pour leur demander de leurs nouvelles (parce qu’elle n’a que du temps libre dans sa journée), alors qu’on ne lui demande jamais de nouvelles, à elle, parce qu’elle n’a sûrement rien à raconter comme elle ne fait rien de ses journées, et n’a sûrement pas de quoi se plaindre, en planque à la maison !

C’est aussi être obligée d’accueillir les gens quand eux l’ont décidé, à n’importe quelle heure de la journée, pourvu que ça les arrange, aux femmes au foyer de s’adapter. Et attention, la maison doit être nickel, manquerait plus qu’elle ne soit pas super bien entretenue, alors que c’est sa seule préoccupation !

C’est aussi penser à ne surtout pas dire quand quelque chose ne va pas, parce que c’est toujours de la faute de la mère, incompétente, inculte, désorganisée et inefficace.

Maman au foyer, c’est avoir toute la responsabilité de l’évolution de nos enfants, c’est- à dire être jugée lorsqu’ils ne marchent pas au moment où les spécialistes l’ont jugé normal, quand ils ne parlent pas encore alors que cela devrait être le cas depuis leur naissance… Enfin, être jugés uniquement sur lesdits « retards » de nos enfants, car si tout se passe plutôt bien et que vous faîtes du bon boulot, cela ne sera certainement pas mis en avant ou on dira que c’est le caractère de votre enfant qui a aidé (ou mieux encore, il tiendrait des gènes de ses grands-parents ou de la copine qui vous en parle), et certainement pas grâce à sa maman !

Pour moi, quand on est maman au foyer, c’est qu’on accorde une grande importance à l’éducation de ses enfants. Pour les autres, c’est une manière de « pourrir » ses gamins.

« Maman au foyer avec un seul enfant ? N’importe quoi, ce n’est pas du boulot! »

Quand on décide d’être maman au foyer, ce n’est pas parce qu’on a envie d’accorder de la stabilité à ses enfants, pour ne pas à avoir à les trimbaler dans le froid matin et soir pour allers chez la nounou, pas non plus pour leur éviter les désagréments de la vie en collectivité, encore moins parce qu’on pense que c’est mieux pour eux, même si ça ne l’est pas forcément pour nous mamans, ce n’est non plus pas parce qu’on n’a pas le choix (trouver un boulot est maintenant une chose tellement facile, n’importe qui trouve du boulot du jour au lendemain, il faut juste le vouloir, les mamans au foyer sont tellement fainéantes !), ce n’est pas parce qu’on veut respecter le rythme biologique des enfants, leurs habitudes, leurs besoins, c’est uniquement parce qu’on veut se planquer à la maison à ne rien faire ! ! !

D’ailleurs c’est pour cela que tellement de femmes reprennent le boulot au bout de deux semaines à la maison avec bébé, par pur altruisme, parce que “leur boite ne pourrait survivre sans elles”…sûrement pas parce que c’est difficile de s’occuper de son enfant du matin au soir !

Stéphanie, maman de Morgane et Gabriel et… maman au foyer

Stéphanie Maman au foyer

A toutes les mamans au foyer qui nous lisent : n’hésitez pas à laisser un message à Stéphanie ! Vos commentaires, anecdotes ou coups de gueule sont les bienvenus !!

 

Laisser un commentaire via Facebook

221 Comments

  • esmeralda

    Reply Reply 6 février 2013

    totalement d’accord, et ici je cumule, je suis ass mat, et j’ai mon grand de 5 ans qui est en ecole a la maison … lool

    • Stephanie

      Reply Reply 26 février 2013

      Quel courage, l’école à la maison, je suis toujours impressionnée par les mamans qui font ça! Comment vous vous organisez ? Comment vous faites vos “cours” ?

      • elodie DAUVERGNE

        Reply Reply 1 juillet 2018

        Je crois que ceux qui se permettent de critiquer la chance quon a de pouvoir elever nos enfants du matin au soir sont simplement des gros jaloux qui nont pas les moyens de le faire! Cest une facon pour eux d’atenuer leur frustration quotidienne!
        La jalousie fait jaser, cest bien connu!
        La femme au foyer soccupe de ses enfants 7/7 pendant que la femme active fait du 5/7 !!!! Pour celles qui parlent trop ,trouvez vous un mari blindė qui vous permettra de le faire comme ca ca vous evitera des critiquer les courageuses femmes que nous sommes!!!
        Bien a vous!!!

      • Chafai

        Reply Reply 4 septembre 2021

        Bonjour ,je pense qu on devrait aussi se battres pour revendiquer notre choix d être mère au foyer, c’est un metier et bien plus que sa.

  • Carotte

    Reply Reply 6 février 2013

    Moi je trouve ca super pour les enfants d’avoir une maman au foyer, je trouve ca très courageux aussi. C’est clair qu’élever un enfant est un boulot à part entière. Mais attention, d’après ce que je lis dans votre article, vous pensez qu’on devrait rémunérer les femmes au foyer? Alors il y a déjà le congé parental me semble t-il, même si cela ne dure pas des siècles, c’est déjà pas mal. Après bon si on fait le choix de ne pas travailler et d’élever ses enfants, il faut pouvoir l’assumer, c’est clair! Je pense que ce n’est pas possible pour tout le monde! C’est une chance!
    Sachez et je pense que vous le savez, on nous juge aussi, nous les mères qui travaillent, on nous culpabilise de laisser nos enfants à la nounou ou à la crèche, et on est sans cesse tiraillées entre les deux par exemple. Il n’y a pas de choix parfait, chacun fait comme il le peux et en accord avec lui-même. Je comprend votre point de vue mais je trouve votre article culpabilisant pour les mères qui travaillent, et moi personnellement j’aurais bien aimé garder ma petite un peu plus longtemps que 3 mois et demi, mais il n’y a pas que des questions du bien être de l’enfant, il y aussi un coté financier. Alors on essaie de faire au mieux, voilà tout. Il y aura des enfants heureux et malheureux dans chaque cas de figure…
    Quoiqu’il arrive il faut être en accord avec nos propres choix, et avec nous-mêmes en tant que parents, et c’est le meilleur service que nous puissions rendre à nos enfants, d’être en paix avec nous mêmes.
    Vous dites que vous n’avez pas de vie sociale: je pense au contraire qu’il ne faut pas tout sacrifier pour nos enfants, ce n’est pas à mon sens leur rendre service. Bien entendu, ils passeront quasiment toujours avant tout, mais quasiment, et pas toujours. Vous pouvez sortir le soir en couple de temps en temps, cela ne leur enlèvera rien… Enfin, voilà. Je ne suis personnellement pas une personne qui critique les mères au foyer, je trouve ça super de pouvoir avoir la possibilité de le faire ne serait-ce que quelques temps. Après voilà ca dépend des gens, mais selon moi le “sacrifice” n’est pas une bonne chose, il faut que vous viviez aussi pour vous, c’est très important, et en l’occurrence par répercussion, pour vos enfants.

    • Laetitia

      Reply Reply 8 mars 2013

      pour info le congé parental est donné aux femmes qui ont cotisé un certains nombre de trimestre avant la naissance de leur enfant.

    • lalie

      Reply Reply 23 octobre 2015

      C’est exactement ce que je vis j’ai même regretter le congé parental un instant. Mais oui les femmes au foyer sont dénigré. Les femmes qui travaillent sont valorisé. Les mamans n’ont pas le droit de se plaindre, tu n’as pas besoin de congelé ou pas le droit d’acheter des pots puisque “toi tu travaillés pas” si! !!24/24h et en plus quand tu emménagé avec un enfant qui porte une culotte d’abduction c’est fatiguant, mais non car moi je ne travaille pas(Je passe sur le fait que j’ai des convictions, comme pas mettre le bébé assis si il n’en n’ai pas capable, pas de youplala,avant j’étais pas de petits pots mais ça m’a aidé,je prends du bio pour moins culpabilisé . C’est fatiguant. Ton congé maternité finit “tu as trouvé du travail? ” Oui bien sûr ça sonne à ma porte tous les jours@@! H24 sans soufler. J’espère travailler à mi temps car je veux profiter de mon bébé, travailler pour avoir de l’argent? pas vraiment quand tu sais que tu devras payer la crèche et tout le nécessaire pour bebe en double,. Non si on travaille c’est pour avoir une vie et exister en dehors d’être maman épouse femme de ménage gestionnaire comptable, secrétaire. …

    • jehaislescookies

      Reply Reply 7 février 2018

      et les allocations familiales ?

  • esmeralda

    Reply Reply 6 février 2013

    le début de l’article disait bien : “attention ceci n’est pas contre les meres qui travaillent” 😉
    et la vie sociale … le soir non on va pas sortir, car on est generalement crevées de notre journée, et contrairement a quand on travaille a l’exterieur (de ma position d’ass mat) bah on ne voit que des enfants toute la journée … si le temps s’en mele, si la nuit aussi arrive vite, on ne peut pas sortir avec eux, et on reste a la maison souvent, a cause des siestes aussi. Perso, dans ces longues periodes de ce genre, juste aller faire des courses est salvateur pour ma santé mentale, juste parler avec un adulte comme ça ! je me jette presque sur le premier qui repond a mon bonjour de façon souriante.
    Et pour la question de la vision de notre “metier” de parents au foyer comme ass mat, c’est énorme meme si pas dit, mais quand je vais dans une soirée où on me connait peu, et que je dis que je suis ass mat, on s’adresse moins a moi, mais dès que dans la conversation on parle étude et que je sors un “moi aussi a la fac j’avais … ” là d’un coup c’est “tiens elle est allé a la fac” style : elle est peut etre pas si bete en fait !
    et c’est dur a supporter ce genre de reactions, vraiment ! comme si mere au foyer, ou ass mat se resumait a se transformer en neuneu avec un torchon sur la tete …
    Et c’est dur a supporter quand on donne en plus beaucoup pour eux.
    Parfois j’envie celles et ceux qui travaillent eux ils peuvent prendre un arret de travail s’ils sont en burn out, nous non, pas d’arret de maman, pas de repondeur qui dit : “maman est occupée veuillez laisser un message”
    Et je dis ça en sachant que des mamans me l’ont dit : “parfois je suis contente d’etre au travail, de faire une pause enfant”
    Mais oui on a la chance de pouvoir les garder, mais ca devrait pas etre une chance mais un reel choix, mais notre société est ainsi faite, et pour moi mal faite, on devrait prendre plus de temps pour ces futurs adultes …
    bref je m’égare

    • carotte

      Reply Reply 6 février 2013

      Par exemple n’est ce pas possible de faire garder les enfants de temps en temps le soir (une fois par mois par ex) pour sortir entre adultes? Je comprends la fatigue, le rythme des enfants etc… nous aussi on est fatigués mais on fait l’effort, car on pense que c’est super important pour nous…par exemple samedi notre fille de 7 mois va faire la connaissance d’une babysitter qui nous l’espérons sera sa babysitter, et la semaine d’après elle viendra normalement la garder vendredi soir, pour que nous puissions aller au restaurant… rien que le fait de penser à cette perspective nous remplit de joie! Ça fait un petit bol d’air…
      A part cela, oui je suis d’accord on doit prendre le temps pour nos enfants, je crois que je ne suis pas de ces mères qui sont contentes d’être au boulot car ça les repose des enfants, moi j’adore mon boulot mais je me languis de retrouver ma fille et je fais tout ce que je peux pour être un max avec elle.
      Le boulot me permet c’est vrai d’avoir un bol d’air et une vie sociale qui me permet de relativiser par rapport à si j’étais chez moi sans voir trop d’adultes. Je perçois beaucoup de souffrance psychologique dans vos discours, je trouve ça triste alors que moi je pense que c’est une chance de pouvoir être avec ses enfants! C’est tellement dommage! Ne vous laissez pas juger, c’est votre choix, pensez à tout le positif que vous avez dans vos vies et dites vous bien qu’aucune vie n’est parfaite: chaque existence et chaque choix impliquent des bonheurs mais aussi des choses plus dures à vivre, qu’on soit mère au foyer ou bien qu’on travaille…

    • Stephanie

      Reply Reply 26 février 2013

      Merci beucoup pour ton commentaire qui m’ a fait un grand bien, et merci de m’avoir soutenue!

    • Marion

      Reply Reply 10 novembre 2013

      Je ressens aussi toute l’injustice qu’il y a à ne pas être reconnue à sa “valeur d’étude” en tant que mère au foyer, encore plus comme femme d’agriculteur (que savent les gens de ma vie d’avant?!).
      Mais bien que j’aie le bac, je me dis que la valeur des gens ne se résume pas à cela, je connais des gens qui n’ont pas fait d’études, ou très peu, et qui sont infiniment meilleurs que moi pour élever leurs enfants ou même s’occuper des enfants des autres, ou faire d’autres choses, voir tout simplement en relations humaines où je me sens très nulle. Attention à ne pas réduire les gens à leur niveau d’études!

    • Anaïs

      Reply Reply 14 janvier 2021

      Merci pour ce texte,je pensais être seule dans ce cas.je suis maman au foyer avec trois enfants,je peux dire que c’est un temps plein sans rémunération, c’est un choix de rester à la maison car financièrement c’est plus compliqué, même si certaines personnes pensent que les mamans au foyer touchent des allocations mais on touche autant que les parents qui travaillent,au pire des cas il peut avoir l APL en plus.Pour moi les gens qui disent qu il faut qu’ils travaillent car financièrement c’est pas possible, c’est juste des personnes qui ont des crédits et préfèrent avoir des choses matériels au lieu de gagner moins et élever ses enfants.je félicite toutes les mamans qui prennent leurs rôles de maman à 100%.
      Certaines sont maman au foyer mais ne font rien pour leurs enfants, c’est juste qu elles sont faigniantes et laissent leurs enfants à la cantine,cela me mets hors de moi,pauvre enfant.Alors que certaines mamans qui travaillent font plus qu elles.merci

  • Garniérite

    Reply Reply 6 février 2013

    J’ai vécu les 2 ou plutôt les 3!
    Et oui,au foyer pour l’aîné et sans rémunération parce que c’était le premier donc ce n’était pas du boulot pour la caf et la sécu!
    Pour mes deuxième et troisième enfants j’ai continué à travailler parce que j’avais trop mal vécu ces jugements permanents qui finalement me forcer à mettre mon fils en nourrice pour pouvoir nettoyer la maison(jugement oblige!) ou à faire le grand ménage quand papa rentrait enfin du travail car bb ne dormait jamais!(mauvaise mère en plus que j’étais lol)
    Pour le quatrième j’ai pris un an de congé parental,le petit a 6 mois et c’t tout bonnement l’enfer! Je ne dors qu’entre 1 et 5h du mat (ah ouais,toujours aussi nulle avec mon QI d’huître 😉
    Et j’ai vraiment hâte de reprendre le travail d’autant plus que j’ai du faire des heures de ménage enceinte pour avoir le droit aux indemnités journalières du congé maternité( il manquait 3h de cotisation trimestrielle pour en bénéficier et ne pas “m’assoir ” sur mon SMIC de salaire!) et qu’aujourd’hui la caf me rémunéré d’à peine la moitié de mon salaire pour cette année “sympathique”. Rhoooo
    Merci d’avoir publié vos remarques et votre ressenti!
    Une femme,aujourd’hui,quel que soit son choix,demeure une personne incompétente et tellement moins intéressante qu’un homme! C’t le triste constat que je fait aujourd’hui!

  • Julia

    Reply Reply 6 février 2013

    J’aime beaucoup votre analyse, qui est malheureusement très vraie.

  • marieno

    Reply Reply 6 février 2013

    tout à faire d’accord avec ce manifeste. merci ça fait du bien.

  • Carole

    Reply