Lettre ouverte aux parents qui doutent, culpabilisent et se découragent

Nous laissons la place à Aurore et Huida du site Parentalité Pas à Pas. Parents de 2 enfants, Ils appliquent la parentalité positive à la maison, et ça marche. Ils vous proposons aujourd’hui une recette originale pour devenir un Super Parent 😉

C’est dur n’est-ce pas ?

Vous avez essayé. Vous avez testé les astuces. Vous avez fait l’effort d’être bienveillant. Mais, vous devez admettre l’affreuse réalité : vous n’arrivez pas avec la parentalité positive.

Je sais, c’est frustrant.

La promesse était belle. L’éducation positive devait instaurer la coopération à la maison. La communication bienveillante devait diminuer les cris au quotidien. La méthode Montessori devait améliorer l’autonomie et le plaisir d’apprendre.

Le résultat ? Rien, nada, que tchi.

Votre enfant refuse toutes vos demandes. Il crie, hurle et se roule par terre pour un simple bonbon. Il pousse, frappe et agresse sa sœur à la moindre contrariété, etc.

Le pire ? Vous avez peur. Vous appréhendez ces moments. Vous stressez à l’idée d’affronter ce coucher, ce repas, cette douche, etc. Car vous savez que tout peut basculer. Une fois, 2 fois, 3 fois. Un dernier appelle, une dernière injonction, une dernière menace. Vous explosez, vous criez, vous arrivez parfois aux mains. 

Vous doutez. Vous culpabilisez. Et  vous vous découragez.

Parfait. Vous êtes sur la bonne voie. Le plan se déroule sans accroc.

Heim ? Qu’est-ce que cette plaisanterie ?

Non, je suis très sérieux. J’affirme même, vous êtes un Super Parent. Que dis-je, vous êtes un véritable Héros.

Vous croyez que je délire. Laissez-moi vous parler d’Alice. Et comment est-elle devenue un Héros, un Super Parent ?

Comment devenir un Héros, un Super Parent en 12 étapes?

Étape 1 : Le monde ordinaire

Le jour J est arrivé. Depuis des mois, Alice l’attendait. Les dernières semaines semblaient interminables. Enfin, elle voit son visage d’ange. Quel bonheur.

Depuis ce jour, son quotidien est bouleversé. Elle pratique un nouveau sport : le relais 60 minutes de sommeil. Elle se maquille avec des produits naturels : purée de carotte, compote de fraise, etc.. Elle se découvre un nouveau talent : elle dégaine son appareil photo plus vite que Lucky Luke.

Étape 2 : L’appel de l’aventure.

Enfin, un peu de calme. Son enfant dort.

Alice en profite pour pratiquer LE sport de ce siècle : le défilement infini. Elle sort l’objet de sa poche. En un geste, elle retrouve ses camarades de jeux. Elle commence la séance de défilement du fil d’actualité Facebook.

  • Des photos de tante Lisettes : LIKE.
  • Une pub Amazon sur la machine à café : “A oui, est-ce que je l’achète ce modèle ?”
  • Une vidéo sur la parentalité positive et bienveillante : “Qu’est-ce que c’est ça encore ?” 

Étape 3 : Le refus de l’appel

Elle se dit : “N’importe quoi cette vidéo. Si on laisse tout passer, les gamins deviendront des petits tyrans : des enfants rois”.

Étape 4 : La rencontre du mentor

Quelques années après…

Alice a du mal. Elle a tout essayé. Elle se confie à une amie.

  • Alice : “Il est vraiment infernal. Il refuse pour tout. C’est toujours non, non et non”.
  • L’amie : Tu as entendu parler de parentalité positive ?
  • Alice : euh.. Vaguement.
  • L’amie : Je t’assure, ça marche. Tu devrais tester.
  • Alice : D’accord, pourquoi pas. Je n’ai rien à perdre de toute façon.

Étape 5 : Le passage. Franchir le premier palier et entrer pleinement dans l’univers de la nouvelle histoire.

Elle tape “parentalité positive” sur Google, et tout un monde s’ouvre.

Étape 6 : Tests et découvertes. Tester et apprendre les règles de ce Nouveau Monde.

Plus elle lit, plus elle reçoit de “claques mentales” :

  • La “carotte/bâton” est une stratégie dangereuse à long terme. Les récompenses détruisent la motivation intrinsèque. Les punitions développent de la rancoeur, etc..
  • La relation parent/enfant peut sortir du schéma Gagnant/Perdant. Une 3e voie existe pour remplacer le mode autoritaire ou permissif.
  • La gestion des émotions est le secret des comportements adéquats.
  • Etc.

Elle décide de passer à l’action. Elle teste les outils bienveillants. Elle installe des routines pour le matin et le soir. Elle abandonne les punitions et les fessées.  Et ça marche.

Étape 7 : L’approche. Se préparer à affronter ses ennemis pour la première fois.

Mais, elle galère dans certains cas :

  • Elle déprime à l’idée de passer dans le rayon confiserie. Parce qu’elle perd tous ses moyens face à sa colère.
  • Elle appréhende pour chaque départ du parc. Parce qu’elle finit par hurler à chaque fois.
  • Elle déteste ses crises de rage dans la rue. Parce qu’elle oublie sa zénitude en 2 secondes.
  • Elle redoute ses mots : “tu es méchante”, “Je te déteste”, etc.. Parce qu’elle contre-attaque instantanément avec hargne.
  • Etc.

Ces situations la déstabilisent. Ces événements interviennent comme des guets-apens. Ces pièges se terminent toujours de la même façon : elle est débordée par l’émotion.

Étape 8 : L’épreuve. Affronter sa plus grande peur en montrant un changement profond.

Petit à petit, elle découvre la vraie difficulté. Elle démasque enfin l’ennemi N°1 de la parentalité. Elle doit lutter contre cette ombre invisible de l’éducation. Pour sauver la relation avec son enfant, elle doit affronter sa propre colère. Comment rester calme face à ses pitreries ? Comment garder son sang-froid devant une crise de rage ? Comment éviter le pétage de plomb après 22 demandes ?

Après des jours, des semaines et des mois de combat, la révélation saute aux yeux : 

  • Alice a compris l’importance de la colère. Comme toute émotion, elle correspond à un voyant de notre tableau de bord interne. À l’image d’une jauge de voiture, elle apporte une information capitale pour se diriger dans la vie. Elle indique un besoin non satisfait.
  • Maintenant, Alice réalise la distinction entre la colère et le comportement associé. Toute émotion est bonne à exprimer, mais tout comportement compulsif est préjudiciable. Elle arrive à communiquer sa colère sans faire mal à son enfant : “Je suis très en colère de voir mon vase par terre en mille morceaux”. Elle laisse extérioriser la colère de son enfant tout en canalisant son agressivité : “Tu as le droit d’être en colère, mais tu ne frappes pas ta sœur. Tape sur le coussin”
  • Alice a développé des aptitudes à la Matrix. En “ralenti”, elle sent la colère monter petit à petit. Avant d’exploser, elle applique les techniques de l’esprit calme : Respiration ventrale, cohérence cardiaque, etc.
  • Mais le plus important, Alice accepte d’être imparfaite. Elle sait  qu’il y a des jours avec et des jours sans. Ces jours où rien ne va, elle a appris à demander pardon à son enfant.

Étape 9 : La récompense. L’épreuve a été passée avec succès. Reçois en récompense un objet ou une compétence.

Résultat.

Elle est devenue plus intelligente. Et non, son QI n’a pas bougé d’un pouce. Sa capacité d’abstraction est restée stable. Non, cette forme d’intelligence est plus précieuse et plus rare. Son Quotient Émotionnel (QE) a grimpé en flèche. Elle a développé une intelligence émotionnelle :

  • La capacité à comprendre et maîtriser ses émotions.
  • Et, l’habileté à gérer les émotions de son enfant.

Étape 10 : Le chemin du retour. Se préparer à l’affrontement final.

La relation avec son  enfant s’apaise et s’adoucit. Pourtant, le quotidien reste sous tension. À tous les instants, la friction est palpable.

Étape 11 : La résurrection. L’affrontement final

Alice est témoin des cris. Elle assiste à des menaces régulières. Elle constate des gestes de colère face à son enfant. Bien sûr, elle défend avec hargne. Elle monte au créneau sans attendre. Elle se bat pour protéger son petit.

Le bilan.

Son couple se fissure petit à petit.  Son mari s’agrippe à l’éducation traditionnelle. Et, elle prêche la bonne parole. À ce rythme-là, sa relation explosera tôt ou tard. Quoi faire ? Comment surmonter cette épreuve ?

Elle demande conseil à son amie. Sa confidente suggère d’appliquer les techniques de parentalité positive à son couple. L’empathie, la communication non violente, l’identification des besoins, etc. sont des principes universels à appliquer pour toute relation.

Et ça marche.

Étape 12 : L’élixir. Célébrer sa victoire et partager avec le monde sa nouvelle connaissance.

Le couple se métamorphose. Les jugements et les critiques laissent place à l’écoute et l’empathie. Dorénavant, les deux partagent la même vision. L’éducation “traditionnelle” disparaît au profit d’une parentalité bienveillante. Et, la famille trouve cette harmonie tant espérée.

Aujourd’hui, Alice en parle à la moindre occasion. Elle réfléchit pour lancer un blog sur la parentalité. Elle souhaite partager avec le monde cet élixir : l’intelligence du “cœur”.

Belle histoire n’est-ce pas ?

Pourquoi je vous raconte tout ça ?  Et, qu’est-ce que ces 12 étapes ?

Savoir où aller, c’est bien. Connaître l’itinéraire, c’est mieux.

Vous souhaitez devenir un meilleur parent, mais vous galérez. Vous avez essayé des tas d’astuces, mais rien ne marche. Et, vous commencez à douter et culpabiliser. C’est normal. Votre problème se résume en un mot : repère. Vous avez besoin d’indicateur pour vous orienter.

Imaginez.

Vous habitez à Paris. Pour ce week-end, vous partez pour Berlin. Sur votre GPS, vous rentrez l’adresse de l’hôtel. Et rien. Il  affiche zéro itinéraire. Embêtant n’est-ce pas ? 

En vérité, vous êtes dans la même situation. Votre destination est la parentalité positive. Mais, vous n’avez pas le plan du trajet. Résultat ? Vous avez l’impression de tourner en rond dans la campagne allemande, complètement paumé.

Ces 12 étapes sont une aide précieuse. Elles vous indiquent : où vous trouvez, le chemin parcouru et le reste à faire. Et, c’est rassurant !

Parce que vous savez que c’est dur, mais normal. Vos épreuves font partie du plan. Et ça change tout, votre cerveau émotionnel s’apaisera.

Vous vous dites, mais d’où sort ce plan ?

Tout d’abord, ce plan a un nom. Il s’appelle le “Voyage du héros”. C’est poétique n’est-ce pas ?

1945, Joseph Campbell publie le livre “Le Héros aux mille et un visages”. Dans cet essai, cet anthropologue et spécialiste de mythologie révèle que toutes les histoires possèdent UNE trame commune.

Quelques années après, un certain Georges Lucas découvre ce travail. Il décide de réécrire le scénario de Starwars et applique cette trame. Gros succès.

Des décennies plus tard, Christopher Vogler s’intéresse aux travaux de Campbell. En tant qu’analyste de scénario, il passe sa journée à lire des scripts. Il est sous l’eau, débordé.

Pour dénicher les meilleures histoires,  il se concocte un petit mémo pour lui et ses collègues: “Guide pratique du Héros aux mille visages de Joseph Campbell”. Quelques mois plus tard, il s’aperçoit que tout Hollywood s’est photocopié son fascicule. Ainsi, Vogler publiera un livre avec sa synthèse des 12 étapes du “Voyage du héros”.

Et la meilleure ? Le “voyage du héros” se termine avec un Happy-End. Je sais que vous aimez les Happy-End. Pour le film de votre propre vie, vous préférez une fin heureuse, n’est-ce pas ?

Ok. Merci pour la minute culturelle. Mais, ça reste du cinéma.

Oh non. Détrompez-vous.  C’est plus que du cinéma. C’est au-delà de la fiction. C’est un modèle applicable à la vie réelle.

Changer de boulot, créer une entreprise, se lancer dans la parentalité positive, etc., tout changement implique une perte de repère. Transformer l’éducation de son enfant n’est pas un long fleuve tranquille. Doute, frustration, culpabilité et découragement font partie du voyage.

Oui, c’est dur.

Mais, vous avez un plan de route maintenant.

À vous de jouer : À quelle étape trouvez-vous ?

Vous avez essayé des astuces et outils de la parentalité positive. Mais, vous constatez des résultats aléatoires. Vous commencez à douter et vous interrogez sur l’efficacité de tous ceux-ci. Foncez, vous êtes à l’Étape 6 “Tests et découvertes”.

Vous avez appliqué des techniques de l’éducation positive avec certains succès. Mais, vous galérez avec les colères de votre enfant. Vous hurlez et culpabilisez. Courage, c’est l’Étape 8 “l’Épreuve”. Vous devez affronter votre plus grand ennemi : vous-même et vos émotions.

Vous avez trouvé un équilibre positif et bienveillant avec votre enfant. Mais, votre mari continue dans l’éducation traditionnelle. Vous êtes sur “Le chemin du retour” à l’étape 10, l’affrontement final. Pour sauver votre relation, vous devez déployer votre nouvelle compétence : l’intelligence émotionnelle.

Ces 3 exemples servent d’illustration. Votre situation reste unique. Votre vie est spécifique. Votre aventure vous appartient. Alors, construisez votre propre “Voyage du héros”.

Alors, à quelle étape trouvez-vous ?

Harry Potter, Nelson Mandela, Luke Skywalker, etc., tous les héros sont accompagnés. Tous ces courageux accomplissent leurs épreuves avec de l’aide. Guider, encourager et conseiller sont indispensables pour réussir une quête.

Si vous avez besoin d’allié, rejoignez-nous sur Parentalité Pas à Pas.

Aurore et Huida

Laisser un commentaire via Facebook

11 Comments

  • Fabien

    Reply Reply 12 août 2019

    Cet article donne du courage aux parents en difficultés. Il est drôle, étonnant et montre un aspect un peu magique et héroïque. Les 12 étapes sont bien détaillées et vivement l’élixir ! Merci les supers parents et parentalité pas à pas.

    • Aurore

      Reply Reply 12 août 2019

      Bonjour, merci beaucoup pour le compliment. Le but est effectivement de donner du courage car ce n’est pas toujours facile d’être Parents si en plus on y ajoute l’incertitude. Le voyage du hero permet de voir où nous en sommes et vers où nous allons.

  • Geoffroy d'Abidjan

    Reply Reply 5 septembre 2019

    Bonjour pour ma part je pense que le sentiment d’échec peut venir du fait de la comparaison avec d’autres parents ou même avec l’éducation que nous avons reçu de nos propres parents. En effet nous pouvons les imiter à certains égards mais à nous de savoir peser le pour et le contre.
    J’ai d’ailleurs profité d’un livre que j’ai trouvé très très intéressant sur l’éducation des enfants. Je pense que c’est pas mal pour essayer de reprendre la main. Le lien en dessous
    http://go.676269646979726f756b6f75z2ec6a656e6e69666572636167.1.1tpe.net

    • Aurore

      Reply Reply 6 septembre 2019

      Effectivement le sentiment d’échec vient beaucoup de la comparaison que l’on fait face aux autres parents.
      Toutefois pour l’éducation que nos parents nous ont donné, ça dépend comment on l’a vécu. Si on a mal vécu cette dernière, on va plutôt ressentir de l’échec si on se surprend à reproduire ce que l’on aimait pas enfants.
      Mais si on est en accord avec l’éducation que nous a apporté nos parents c’est que soit ils nous ont élevé avec l’éducation positive soit on éduque nous même avec l’éducation traditionnelle et ça ne nous pose pas de problème. Donc il ne devrait pas y avoir de sensation d’échec.
      votre lien ne donne pas accès à un livre mais à une page internet.

  • Beaucoup d’humour dans cette approche qui permet de dédramatiser. Chaque Super-Héro surmonte des difficultés… et chaque Super Parent aussi. Mais gardons le cap, la cape au vent !

  • elise

    Reply Reply 10 novembre 2019

    merci pour ton article amusant, il faut de l’énergie. Nous avons 4 enfants, la dernière a 1 an et c’est dur. C’est difficile de trouver des réponses sérieuses pour l’éducation de nos petits loulous. Et encore plus difficile de trouver des vraies réponses pratiques.
    Même après avoir eu de l’expérience , notre 3ème enfant nous épuise en plus (6ans et hyper actif), petit démon, on est toujours confrontés à de nouvelles situations. On cherche des solutions. S’il y en a que ça intéresse , j’ai suivi ces conseils et franchement , je recommande:​
    https://cutt.ly/gerer-les-crises-et-les-coleres

  • Nath

    Reply Reply 10 novembre 2019

    Bonjour et merci pour ce super blog très enrichissant sur le comportement de l’enfant.
    Je suis un lecteur régulier depuis nombreuses semaines et j’apprécie la qualité des articles.
    Pour moi, ce qui a bien fonctionné c’est cette méthode :
    http://bit.ly/MaMéthodesurleComportementenfantinrapideetefficace
    Je me permets de la poster ici car elle aide des milliers de personnes au quotidien.
    Merci et à bientôt sur d’autres articles.
    Nath

  • Chloé

    Reply Reply 22 novembre 2019

    Hello, super interessant merci.
    Moi je rencontre des difficultés avec les enfants de mon copain.
    Du coup on m’a conseillé un atelier super sympa d’une association http://bit.ly/Parentsetenfants
    On peut s’y retrouver !
    Merci et bon relationnel à tous !
    Chloé

  • BigForest

    Reply Reply 22 novembre 2019

    Bonsoir,
    Très heureux de voir que je ne suis pas le seul à avoir des difficultés avec mes bambins. Je vous laisse une solution qui m’aide énormément pour les calmer.
    http://bit.ly/commentgérermonenfanten10jours

  • BigForest

    Reply Reply 22 novembre 2019

    Bonsoir,
    Très heureux de voir que je ne suis pas le seul à avoir des difficultés avec mes bambins et fier de vous annoncer que j’ai une solution. Je vous laisse avec ce qui m’aide énormément pour les calmer et ensuite passer des bons moments en famille.
    http://bit.ly/commentgérermonenfanten10jours

  • Romain

    Reply Reply 26 novembre 2019

    Merci pour cet article de qualité encore une fois !
    Si ça peut aider quelqu’un , ce bouquin m’a été d’une grande aide : http://bit.ly/Méthodeendixjours

    A très vite pour de nouveaux articles!

    Romain

Leave A Response

* Denotes Required Field