5 astuces pour bien éveiller bébé au goût !

Cette semaine, c’est “la semaine du goût”.

Même si nous ne sommes pas très favorables à cette célébration instaurée par l’industrie sucrière – “la Collective du Sucre” (car pour mémoire, ce n’est pas très bon de manger trop de sucre… ni pour les dents ni pour le reste !! Et surtout du sucre raffiné (blanc), utilisé pour fabriquer quasiment tous les aliments sucrées du marché), nous sommes OK sur le fait qu’il est important d’éveiller nos enfants au goût !

Alors voici 5 astuces pour bien éveiller bébé au goût par Christine de Cubes et Petits pois… un site dont, pour le coup, nous vous recommandons carrément la lecture !! Notamment parce qu’il nous a beaucoup aidés au moment de la fameuse “diversification alimentaire” de notre petite dernière : Lili. Un site que nous adorons parce qu’il regorge d’astuces, de recettes et d’infos utiles concernant l’alimentation des tous petits (et des un peu plus grands aussi d’ailleurs !)

***** Un cadeau de la part de Christine vous attend au bas de l’article ! *****

 

Nourrir son bébé, ça n’est pas seulement lui donner la bonne quantité de lipides, protéines ou glucides. C’est aussi l’éveiller au goût, à la culture gastronomique de son pays et de sa famille pour que manger soit aussi un moment de plaisir. Une recette aussi bonne soit elle ne suffit pas toujours, quelques touches et astuces à ne pas oublier vous permettront d’éveiller le palais de bébé et qu’il aime se mettre à table

1- Nouvelle odeur quel bonheur…

Dès le plus jeune âge, vous pouvez titiller l’odorat de votre bébé. En effet, 95% du goût est constitué par l’odeur. Dès sa naissance l’enfant peut-être stimulé sur le plan de l’odorat. Une feuille de basilic froissée entre les doigts de maman ça sent bon… un morceau d’écorce d’orange pincé par papa ça intrigue… les doigts du grand frère qui sentent le chocolat quel délice… Ces petites attentions qui passent près des narines de bébé l’éveilleront dès le plus jeune âge au goût.

Purée haricot vert bébé

2- Mes papilles me titillent

Débutez la diversification entre les 4 et 6 mois de bébé. Le lait de maman a déjà permis d’éveiller les papilles de certains à de nouvelles saveurs, car le lait de maman change de goût en fonction de son alimentation. Pour eux et pour ceux nourris au lait industriel, c’est entre 4 et 6 mois que vous pouvez faire swinguer leurs papilles. C’est le meilleur moment du développement de bébé pour l’éveiller au goût. Son système digestif et immunitaire est un peu plus développé et il pourra digérer plus facilement de nouveaux aliments. Cette fenêtre n’est que celle de l’éveil au goût et à la diversification , le lait reste l’aliment principal pour le moment…

Purée topinambour betterave rouge pour bébé

3- Et que ça change !

Tous les jours, proposez-lui une nouvelle saveur, un nouveau fruit ou un nouveau légume. Ainsi votre bébé aura l’habitude de la nouveauté. Il a soif de découverte il n’a pas d’a priori et aimera tester tout ce que vous lui proposerez. Prenez le temps d’observer la frimousse de votre bébé à chaque découverte, de vrais moments de partage et de souvenirs en famille. En plus tester un aliment à la fois permet de déceler une éventuelle allergie alimentaire.

Recette bébé créole duo patate douce

4- Ne mélangez pas tout !

Individualisez bien les goûts lorsque vous préparez vos petits pots maison. C’est LE grand plus par rapport aux produits industriels. Vous avez la possibilité de mixer les aubergines d’un côté, les carottes de l’autre et de lui proposer individuellement la purée de céleri et le blanc de poulet alors n’hésitez pas. En mixant séparément les ingrédients, les saveurs seront plus prononcées et bébé apprendra à les identifier, son dictionnaire des saveurs se fera ainsi plus facilement.

Parmentier citrouille patate douce saumon pour bébé

5- Pour parents pressés…

Utilisez les épices, herbes aromatiques ou condiments. Dès le début de la diversification alimentaire, vous pouvez utiliser des épices douces ou des herbes aromatiques. Une simple purée de carotte peut prendre des saveurs automnales avec une pointe de cannelle ou faire voyager votre bébé en Inde avec une pincée de curcuma. Une touche par si une touche par là pour éveiller bébé au goût sans se compliquer la vie. Et dès 4 mois une simple feuille de basilic mixée avec le lait industriel ou maternel peut le transporter en Provence…

 

Vous voilà maintenant paré pour titiller les papilles de votre bébé et l’éveiller au goût dès le plus jeune âge… à vos fourneaux.

Pour vous aider à mijoter et vous donner quelques idées, voici en cadeau 5 petites recettes d’automne en cadeau ! Elles sont tirées de mon livre : 365 recettes pour bébé: De 4mois à 3 ans (aux éditions Larousse).

365 recettes pour bebe

5 recettes d’automne pour bébé

(Pour télécharger le livret PDF, faites un clic droit sur l’image ci-dessous puis “enregistrer la cible du lien sous”)

Recette pour enfant

 

Laisser un commentaire via Facebook

8 Comments

  • Famille Epanouie

    Reply Reply 15 octobre 2014

    L’odeur et le visuel sont très importants pour les adultes, quoi de plus normal que ca le soit aussi pour les tous petits !
    Les épices et autres herbes sont de très bons produits “sains” et exhausteurs de gout !
    Super article !
    Amélie

  • Anne-Estelle

    Reply Reply 16 octobre 2014

    Je voulais juste dire que l’alimentation, comme tout le reste, peut se faire super naturellement.
    Quand bébé le demande, y a pas besoin (comme le disent la majorité des pédiatres) de donner juste une cuiller, puis le lendemain de donner un peu plus, etc. Ma fille a réclamé un jour de la compote, elle s’est fait le pot maison que je lui avais fait en un repas.

    Et pour la diversification, ne donner qu’un aliment à la fois peut aussi lasser l’enfant et le bloquer dans ses goûts. J’ai vu autour de moi plusieurs parents qui avec leur premier ont inséré les aliments les uns après les autres, de manière très protocolaire, et avec les autres ont fait un peu à leur instinct et de manière naturelle. Résultat aujourd’hui : les aînés sont hyper difficiles et les cadets mangent de tout.

    Qu’en pensez-vous ?

  • Carine

    Reply Reply 16 octobre 2014

    Bonsoir,
    Déçue par cet article, puisque je “pratique” la diversification autonome et consciente ou Baby-Led-Weaning avec mes enfants (http://www.diversificationalimentaire.com/). J’ai commencé à donner à mes enfants des aliments à partir du moment où ils ont manifesté de l’intérêt pour manger, c’est à dire vers 9 mois, avec bien sûr toujours des tétées de lait maternel à volonté. Ils portent les aliments seuls à leur bouche, ce sont des morceaux, et ils goûtent les quantités qu’ils veulent, je ne leur ai jamais donné à la cuillère, ils mangent ce que nous mangeons (je veille à la qualité de la nourriture, et à ce que ce soit peu salé), c’est très pratique! Mes enfants âgés aujourd’hui d’1 an et 5 ans et demi goûtent de tout, sont très curieux et de fins gourmets!!!

  • Cubes et Petits pois

    Reply Reply 18 octobre 2014

    Pour répondre à Caroline … je ne vois pas en quoi le fait de pratiquer la diversification autonome et consciente vous empêcherait d’éveiller bébé au goût ? Vos petits bouts ont été jusqu’à 9 mois éveillé au goût grâce au lait maternel et par la suite que ça soit à la cuillère ou avec les doigts il faut éveiller bébé au goût ça ne change rien en ne mélangeant pas les saveurs, en proposant n’hésitant pas à titiller leur papilles avec des herbes, des épices bref comme tous les bébés… Après c’est entre 4 et 6 mois qu’il est préférable de débuter la diversification alimentaire pour le développement de bébé car de nombreux parents n’allaitent pas leur bébé jusqu’à 12 mois donc avec le lait industriel n’éveillent pas bébé au goût ce qui se marque par des refus alimentaires vers l’âge de 18 mois de plus en plus marqués s’ils n’ont pas été habitués à avoir de nouvelles saveurs en bouche. Le baby led weaning a des avantages et des inconvénients et doit être mis en place en fonction de son bébé et de l’attention des parents.

  • Cubes et Petits pois

    Reply Reply 18 octobre 2014

    Pour répondre à Anne-Estelle… le fait de donner un seul aliment à la fois est important d’une part pour déceler si allergie il y a et d’autre part pour simplifier l’apprentissage des goûts. C’est comme la lecture, on peut donner un livre à bébé et lui expliquer toutes les phrases d’un coup mais si on lui apprend les lettres puis les mots et les phrases c’est une logique plus classique et évidente pour un bébé même si pour le goût le cheminement intellectuel est mois important. Trouver des saveurs dans une bouillie c’est plus simple lorsqu’on les connait individuellement. Il est vrai aussi que les parents “se prennent moins la tête” pour le second ou les autres enfants, c’est aussi ce qui montre encore une fois que l’affectif et le relationnel est très important lors des repas de bébé. Pour le premier on est tout le temps à le regarder à le surveiller à noter tout ce qu’il mange ce qui a un côté un peu stressant pour certains bébés, alors que pour les second on les surveille de loin avec peut-être plus de recul et ça fonctionne souvent mieux. Mais encore une fois il n’y a pas une méthode, il faut s’adapter à son bébé !

  • sweetlilou

    Reply Reply 3 août 2015

    Dès sa naissance, le bébé distingue les quatre saveurs de base : sucré, salé, acide, amer.Très tôt, il affiche ses préférence culinaires, qui s’affirmeront ensuite lors de la diversification alimentaire.À la naissance, naturellement, le bébé à tendance à préférer les goûts sucrés.C’est pourquoi, il est conseillé de lui proposer en premier des aliments salés, car il risquerait ensuite de les rejeter.Le goût est un apprentissage : il est important que bébé distingue les saveurs une par une afin de bien les différencier. On parle justement de l’éveil de bébé sur cette page:http://eveil-de-bebe.confort-domicile.com/

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 8 février 2017

    Il faudrait filmer et photographier les frimousses de nos bébés pendant qu’ils font leurs découvertes!

    J’avais vu une vidéo où un bébé goûtait à du jus de citron, et sa grimace était très drôle!

    L’idée de faire goûter chaque aliment individuellement pour déceler d’éventuelles allergies alimentaires est judicieuse, il fallait y penser!

Leave A Response

* Denotes Required Field