Un mode d’emploi pour les parents ? 10 conseils pour savoir si vous êtes sur la bonne voie

Combien de fois nous sommes-nous demandé comment faire face à la réaction de nos enfants ? Ces doutes sont légitimes en tant que parents et nous avons tous été confrontés à cette angoisse.

Peu importe l’âge de nos bouts de choux, on s’inquiète toujours de leur avenir à 3 mois, 3 ans ou 30 ans ! Découvrons ensemble comment mieux réagir et affronter nos peurs avec des gestes simples et faciles à mettre en pratique.

Nous vous le disons tout de suite, le mode d’emploi pour parents pressés n’existe pas ! Nous essayons simplement de faire du mieux possible avec ce que nous avons. Mais qu’avons-nous précisément pour répondre aux sollicitations de nos chères têtes blondes ?

L’éducation : Notre passé est notre avenir

Nous sommes ce que nos parents nous ont légué, pour le meilleur ou pour le pire. Qu’on le veuille ou non, nous renouvelons fréquemment l’enseignement laissé par nos parents. Sachant cela et avec notre recul et notre expérience d’adulte, c’est à nous de nous adapter au comportement parfois imprévisible de nos enfants !

L’éducation parentale a énormément évolué depuis les années 70 et l’arrivée de pédopsychiatre et de psychothérapeute tel que Françoise Dolto et Isabelle Filliozat.

La personnalité : Ils seront ce que nous sommes

Les enfants sont des éponges à émotions, ils ressentent avec intensité nos sentiments, parfois même avant que nous les exprimions ! Si vous rentrez à la maison après une journée difficile au travail ou suite à une rencontre qui vous agacé ou frustré, inconsciemment vous transmettez votre stress et votre frustration à votre entourage.
Vous vous énervez pour un rien et dans ce cas-là on rejette toujours la faute à celui qui est en face de nous.
Cela peut se traduire dans un couple par un énervement qui se termine parfois par une bonne vieille engueulade 😠 et souvent par une réconciliation sous la couette 😄. Dans une famille le résultat est plus dramatique : votre enfant reçoit de plein fouet vos réprobations (qu’il ne comprend pas) et essayera tant bien que mal de satisfaire à vos demandes. Mais lui n’a pas les outils pour faire face à cette situation et il risquerait alors de sombrer dans le mutisme. Que se passera-t-il ensuite ? Généralement après 1 heure vous retrouvez votre calme et avez déjà oublié ce pour quoi vous vous étiez énervé, vous pensez enfin à prendre du temps pour les autres et demandez par exemple comment s’est passé la journée à l’école : surprise vous n’avez comme seul réponse qu’un “bien” ou un “ç’a été”, impossible d’en savoir plus ! C’est normal, vous avez créé ce que l’on appelle le syndrome du mutisme sélectif, où l’enfant se réfugie dans son être intérieur pour se protéger de l’extérieur, bloquant ainsi toute communication.

Si vous rencontrez ou avez rencontré cette situation, il n’est pas trop tard pour bien faire ! Vous avez peut-être réagi sur la base de ce que vos parents vous avait appris, il est temps de changer votre attitude et de perdre ces mauvaises habitudes sinon ces cas deviendront de plus en plus fréquent et à terme, c’est votre enfant qui deviendra le ronchon de la maison !

La connaissance (ou la soif d’apprendre)

L’éducation que nous avons évoqué plus haut ne s’arrête pas à la fin des études, l’école ne nous apprend pas à devenir de bons parents et à savoir comment réagir face aux demandes de nos enfants. C’est à nous de nous éduquer tout au long de notre vie ! Profitez des devoirs de vos enfants pour réviser (qui se souvient du COD ou du COI avant d’avoir un enfant en CE2 ?) mais le plus important : lisez ! Vous ne pensez pas en être capable ? Et pourtant vous avez déjà réussi à lire cet article jusqu’ici !

Les outils actuels nous permettent un accès à un savoir infini sur tous les domaines possibles, et l’éducation parentale n’y échappe pas alors profites-en ! YouTube, groupes Facebook, blogs … vous donnent un accès facile et des solutions concrète aux conflits qui pourraient subvenir dans votre quotidien. Et c’est plus fun qu’il n’y parait, les vidéos des youtubeurs étant souvent tournée sur le ton de l’humour et de l’autodérision.

La transmission : De quoi se souviendront-ils ?

Il y a une question qui me revient souvent en tête : de quoi mes enfants se souviendront-ils lorsqu’ils repenseront à leur enfance ? Cette question miroir nous fait réfléchir sur notre présent en tant que parent et a le pouvoir de nous replonger illico dans notre enfance (pour le meilleur et pour le pire).

Un exemple avec mon fils de 7 ans : après une grande balade en forêt, où j’avais apprécié le temps ensoleillé, les mille senteurs dégagées par la nature, les paysages magnifiques que nous avions vus, les fleurs que nous avions regardé de prêt pour pourvoir compter les pistils et le goûter improvisé près de la rivière, je demande à mon fils ce qu’il avait le plus aimé : “le cheval il m’a fait coucou et c’était bon le gâteau du goûter. – c’est tout ?” lui demandais-je, il me répondit : “bah oui pourquoi ? – pour rien mon coeur.”.

Ici il s’agit clairement d’une question de point de vue : nos parents ont réussi à nous transmettre une partie de leur savoir, que ce soit par l’apprentissage, la découverte, ou la répétition ! Il ne faut pas partir en se disant : “aujourd’hui je vais lui montrer telle chose pour qu’il apprenne telle chose comme cela il pourra comprendre telle chose” : impossible. Notre rôle, en tout cas c’est ainsi que je le conçois, est de faire découvrir, de proposer un maximum d’activités et de mode de pensée à nos enfants, leur offrir une ouverture au monde avec les clés de compréhension qui vont avec. Libre à eux de prendre et de retenir ce qui les intéresse. En tout cas cette question me taraude vraiment et je commence déjà à demander à mon fils ce dont il se souvient étant petit, mais je me soigne grâce à ces 10 conseils pour savoir si je suis sur la bonne voie.

10 conseils pour savoir si vous êtes sur la bonne voie

  1. assurez-vous que votre réaction ne soit pas disproportionné vis à vis de l’enfant
  2. adaptez-vous au niveau de votre enfant, essayez de simplifier votre pensée pour aborder des concepts parfois difficile d’accès (la grossesse, l’amour, la mort par exemple)
  3. rappelez-vous que votre enfant découvre le monde qui l’entoure, ses questions ne cherchent que des réponses, pas à vous agacer !
  4. et vous ? comment étiez-vous enfants ?
  5. souvenez-vous toujours pourquoi vous êtes devenu parents
  6. prenez du temps pour vos enfants, chaque instant passé avec eux est unique
  7. quelle image de vous avez-vous envie de laisser à vos enfants ?
  8. Lors de votre dernière “fâcherie”, vous êtes-vous demandez pourquoi vous étiez-vous énervé ?
  9. Depuis combien de temps n’avez-vous pas pris de temps pour vous ?
  10. Ne culpabilisez pas, le parent parfait n’existe pas ! Nous faisons seulement au mieux avec ce que nous avons !

Je rédige et partage mes articles autour de la parentalité depuis un peu plus de 6 mois maintenant sur mon blog que vous pouvez découvrir en cliquant ici. J’interview également des papas et des mamans qui ont l’envie de partager leurs expériences et leurs bonnes pratiques 👉 accéder aux interviews.

Si vous souhaitez vous aussi partager votre quotidien de parent, n’hésitez à nous envoyer un message.

Et vous ? Comment avez-vous réagi face aux questions de vos enfants ? N’hésitez pas à laisser dans les commentaires 👇 des liens vers des groupes Facebook ou des sites en lien avec le sujet de l’article.

Laisser un commentaire via Facebook

3 Comments

  • Eirene

    Reply Reply 5 juillet 2019

    Il y a, parfois, trop de fois à mon goût, un petit monstre qui sort de moi face à certaines attitudes des enfants. Un petit monstre qui a été visiblement blessé lors de son enfance.
    Alors j’observe mon miroir… j’essaye de guérir ce petit monstre en prenant mes enfants dans les bras plutôt que de me laisser aller par leur tempête.
    Mais ce n’est pas toujours facile…
    Aujourd’hui j’ai décidé faire un petit tableau avec toute la famille (sauf le papa, car il n’a pas trop envie pour l’instant) où on met les réactions irrespectueuses qu’on a eu chacun dans la journée. Le but étant d’essayer de s’améliorer le lendemain. On verra si ça marche…. Merci pour cet article !
    Pour les groupes FB il y en a beaucoup : les parents bienveillants imparfaits, bébé bio, motricité libre… et des sites également : les 6 doigts de la main, parentalité zen, cool parents made happy kids, etc.

  • Andrian

    Reply Reply 10 novembre 2019

    Bonsoir ! Super blog pour l’éducation de ses enfants
    Très bon article, cela aide beaucoup les parents et les futurs parents.
    Pour moi ce qui m’a vraiment aider à gérer mes enfants et ceux de mes sœurs c’est cet article : http://bit.ly/methodeen10joursenfantquifaitdescrises, et j’aimerais aussi le partager avec vous.
    Merci

  • Big Daddy

    Reply Reply 22 novembre 2019

    Wah! Super article ! J’ai appris beaucoup des choses que j’essayerais d’appliquer. Je ne suis pas parfait dans mon éducation bienveillante car moi aussi je travaille énormément pour y arriver…
    Mais les pistes données ici sont géniales et rejoignent des méthodes que j’emploie déjà. Je vous met le lien ci-dessous.
    On verra si ça marche…. Merci pour cet article !

    http://bit.ly/commentgérermonenfanten10jours

Leave A Response

* Denotes Required Field