Citation pour un parent positif – Thomas Gordon

Voici le premier billet de notre série « citation pour un parent positif ». Dans chaque article de cette série, nous vous proposerons une citation qui nous a beaucoup inspirée.

La citation ci-dessous, de Thomas Gordon, résume parfaitement sa philosophie de la « parentalité positive », à travers ses deux concepts phares : l’écoute active et la résolution de conflits sans perdants.

Thomas Gordon citation

Toi et moi vivons une relation que j’apprécie et que je veux sauvegarder. Cependant, chacun de nous demeure une personne distincte ayant ses besoins propres et le droit de les satisfaire.

Lorsque tu éprouveras des problèmes à satisfaire tes besoins, j’essaierai de t’écouter, de t’accepter véritablement, de façon à te faciliter la découverte de tes propres solutions plutôt que de te donner les miennes. Je respecterai aussi ton droit de choisir tes propres croyances et de développer tes propres valeurs, si différentes soient-elles des miennes.

Quand ton comportement m’empêchera de satisfaire mes besoins, je te dirai ouvertement et franchement comment ton comportement m’affecte, car j’ai confiance dans le fait que tu respectes suffisamment mes besoins et mes sentiments pour essayer de changer ce comportement qui m’est inacceptable. Aussi lorsque mon comportement te sera inacceptable je t’encourage à me le dire ouvertement et franchement pour que je puisse essayer de le changer

Quand aucun de nous ne pourra changer son comportement pour satisfaire les besoins de l’autre, reconnaissons que nous avons un conflit; engageons-nous à le résoudre sans recourir au pouvoir ou à l’autorité pour gagner aux dépens de l’autre qui perdrait. Je respecte tes besoins et tu dois aussi respecter les miens. Efforçons-nous de toujours trouver à nos inévitables conflits des solutions acceptables pour chacun de nous. Ainsi tes besoins seront satisfaits, et les miens aussi. Personne ne perdra, nous y gagnerons tous les deux.

 

Voici notre interprétation de cette citation :

  • Parents et enfants ont chacun des besoins à satisfaire et chacun se doit d’accepter et de respecter ceux de l’autre.
  • Ecouter (vraiment) l’enfant et accepter ses besoins l’aide à trouver lui-même des solutions pour les satisfaire.
  • Exprimer nos sentiments à l’enfant lorsque ce sont nos besoins qui ne sont pas satisfaits (lorsqu’il a un comportement qui ne nous est pas acceptable notamment), c’est lui faire confiance en lui laissant la possibilité d’adapter son comportement pour satisfaire notre besoin (un enfant aime faire plaisir a ses parents !).
  • Le fait d’exprimer ainsi nos sentiments à l’enfant, lui apprend à exprimer les siens, oralement, plutôt que de les exprimer à travers des comportements négatifs (colères, pleurs, chouinements, caprices etc.)
  • Lorsqu’il n’est pas possible d’adapter les comportements qui empêchent l’autre de satisfaire ses besoins, c’est qu’il est temps de s’assoir en tête à tête et de chercher ensemble les « compromis » que chacun peut faire pour solutionner le problème… sans perdants.

 

Et vous, quelles leçons tirez-vous de cette citation ?
Nous aimerions avoir vos sentiments !

Laisser un commentaire via Facebook

7 Comments

  • Stéphanie

    Reply Reply 22 juin 2012

    Bonjour, je suis une nouvelle lectrice de votre blog et espère apprendre encore beaucoup grâce à vous. J’ai découvert les notions de parentalité positive (écoute active) il y a à peu près 6 mois et depuis je m’attelle à modifier mes habitudes dans les rapports que j’ai avec mon fils de 3ans 1/2, car j’ai réaliser beaucoup de choses déjà que j’aimerais ne pas reproduire…
    Pour en revenir à la citation proposée, je l’interpète de la même manière que vous. Je rajouterais juste qu’il faut en tout premier lieu arrêter de voir l’enfant comme un être à “éduquer” suivant l’image que l’on se faisait de nos futurs enfants avant de les avoir, et accepter l’idée fondamentale qu’ils sont des êtres à part entière avec leurs propres façons de voir et leurs propres besoins.
    Merci pour tout le travail que vous mettez en oeuvre pour aider les autres personnes intéressées par ce mode de pensée…

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 22 juin 2012

      Hello Stéphanie, et bienvenue sur le blog.
      C’est tout à fait ça, nous avons tendance à ne voir que NOS propres besoins insatisfaits (besoin de calme, d’ordre, de tranquillité etc.) alors que nos enfants ont, comme nous, des besoins à satisfaire : découvrir, tester, évacuer un trop plein émotionnel etc…
      Apprenons à respecter ces besoins et à communiquer correctement avec eux pour plus de respect mutuel !

Leave A Response

* Denotes Required Field