Citations de parentalité positive

 

En ce moment, la vie n’est pas tendre avec nous… mais nous vous épargnerons la longue liste de nos tracas du moment (que du matériel, ne vous inquiétez pas… mais quand même !). Ils expliquent en tout cas la faible cadence de nos publications sur le blog ces dernières semaines. Nous espérons que vous ne nous en tiendrez pas rigueur 😉

Et comme les enfants sont des éponges, malgré le fait que nous leur expliquons sans cesse que « papa et maman ont des soucis en ce moment, mais ce n’est pas de votre faute ! »… eux non plus, ils ne sont pas au top… et ils savent nous le montrer 😉

Alors pour tenir bon, et pour nous donner un petit coup de booste quand ça devient vraiment dur, nous relisons fréquemment les citations de parentalité positive ci-dessous, glanées de droite et de gauche. Nous espérons qu’elle pourront aussi vous aider lorsque vous avez du mal à garder le cap d’une éducation basée sur la communication bienveillante.

citations parentalité positive

Cette liste de citations est d’ailleurs amenée à s’allonger. Nous mettrons régulièrement cet article à jour, avec nos nouvelles trouvailles… et les vôtres ! Si vous connaissez d’autres citations inspirantes, n’hésitez pas à nous les transmettre en laissant un commentaire au bas de l’article !
Nous pourrions d’ailleurs par la suite créer un recueil des meilleures citations, téléchargeable sur le blog.

 

Citations de parentalité positive !

 

Sentiments, émotions :

“Tous les sentiments sont légitimes (Tu as le droit d’être en colère contre ta sœur), mais les comportements ne sont pas tous acceptables (tu n’as pas le droit de la frapper)” – Haim Ginott

« Pleurs et colères sont parfois (souvent) de simples décharges de tension confiées à la source d’amour inconditionnel : maman. Ce comportement continuera pendant encore bien des années, pensez-y quand votre adolescent(e) hurlera sa fureur contre vous.» – Isabelle Filliozat

N’oubliez pas que vous êtes le réceptacle privilégié de ses souffrances non parce que vous n’avez pas d’autorité (c’est ce que racontent parfois les papas ou votre propre mère…), mais parce qu’elle est en sécurité avec vous. » – Isabelle Filliozat

« Vous dites : « C’est épuisant de s’occuper des enfants.» Vous avez raison. Vous ajoutez : « Parce que nous devons nous mettre à leur niveau. Nous baisser, nous pencher, nous courber, nous rapetisser. » Là, vous vous trompez. Ce n’est pas tant cela qui fatigue le plus, que le fait d’être obligé de nous élever jusqu’à la hauteur de leurs sentiments. De nous élever, nous étirer, nous mettre sur la pointe des pieds, nous tendre. Pour ne pas les blesser. » – Janusz Korczak

« C’est lorsqu’ils semblent en mériter le moins que les enfants ont le plus besoin d’amour et d’attention » – Aletha solter

 

Estime de soi :

« Si vous voulez rendre vos enfants meilleurs, donnez-leur l’occasion d’entendre tout le bien que vous en dites à autrui. » – Haim Ginott

« L’enfant ne cherche pas à s’opposer à l’adulte, mais s’oppose à ce qu’on cherche à le contrôler, juste au moment où il a besoin de s’épanouir et de dire JE. Plus il peut dire JE et moins il dira NON. » – Isabelle Filliozat

« Il nous faut quatre câlins pas jour pour survivre, huit pour fonctionner et douze pour croître. » – Virginia Satir

 

Parentalité positive :

« [Les habiletés parentales]… c’est comme apprendre une nouvelle langue, mais nous parents nous la parlerons toujours avec un accent, car ça n’est pas notre langue maternelle. Mais nous espérons que pour nos enfants ce sera une langue maternelle. » – Haim Ginott

« Comprenez-moi bien : je ne m’oppose pas à ce qu’un enfant soit poli, soigné et instruit. La question cruciale est pour moi la suivante : Quelles méthodes a-t-on utilisées pour parvenir à ces fins ?s’il s’agit d’insultes, d’attaques ou de menaces alors on peut être certain qu’on a aussi enseigné à cet enfant à insulter, attaquer, menacer et plier sous la menace. si d’un autre côté, on utilise des méthodes qui sont humanisantes alors on enseigne quelque chose de beaucoup plus important qu’une série de vertus isolées. On montre à l’enfant comment être une personne, un être humain qui peut conduire sa vie avec force et dignité » – Haim Ginott

« Quand on veut le faire correctement, il n’y a rien qui demande plus d’énergie et de patience que d’exercer son métier de parent avec de très jeunes enfants. Les enfants nous obéiront en grandissant, pour nous faire plaisir et surtout pour nous rendre le respect que nous leur donnons » – Anonyme

« Les enfants n’ont pas besoin d’être éduqués, mais d’être accompagnés avec empathie. » – Jesper Juul

« Toi et moi vivons une relation que j’apprécie et que je veux sauvegarder. Cependant, chacun de nous demeure une personne distincte ayant ses besoins propres et le droit de les satisfaire.

Lorsque tu éprouveras des problèmes à satisfaire tes besoins, j’essaierai de t’écouter, de t’accepter véritablement, de façon à te faciliter la découverte de tes propres solutions plutôt que de te donner les miennes. Je respecterai aussi ton droit de choisir tes propres croyances et de développer tes propres valeurs, si différentes soient-elles des miennes.

Quand ton comportement m’empêchera de satisfaire mes besoins, je te dirai ouvertement et franchement comment ton comportement m’affecte, car j’ai confiance dans le fait que tu respectes suffisamment mes besoins et mes sentiments pour essayer de changer ce comportement qui m’est inacceptable. Aussi lorsque mon comportement te sera inacceptable je t’encourage à me le dire ouvertement et franchement pour que je puisse essayer de le changer

Quand aucun de nous ne pourra changer son comportement pour satisfaire les besoins de l’autre, reconnaissons que nous avons un conflit; engageons-nous à le résoudre sans recourir au pouvoir ou à l’autorité pour gagner aux dépens de l’autre qui perdrait. Je respecte tes besoins et tu dois aussi respecter les miens. Efforçons-nous de toujours trouver à nos inévitables conflits des solutions acceptables pour chacun de nous. Ainsi tes besoins seront satisfaits, et les miens aussi. Personne ne perdra, nous y gagnerons tous les deux. » – Thomas Gordon (déjà publiée ICI) :

“L’éducation consiste à comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer l’image de ce que nous pensons qu’il devrait être.”- Krishnamurti

 

Châtiments et punitions :

« Les parents punissent parce qu’ils sont dépassés et impuissants. L’enfant le perçoit et perd confiance en ses parents, cela l’insécurise, et cette insécurité se manifestera par davantage de comportements déviants. » – Isabelle Filliozat

« Pourquoi appelle-t-on cruauté le fait de frapper un animal, agression le fait de frapper un adulte et éducation le fait de frapper un enfant ? » – Anonyme, trouvé sur www.oveo.org

 

Fratrie :

« Plus vous forcez vos enfants à s’aimer, plus il se déteste. Plus vous leur permettez de se détester, plus ils s’aiment » – Faber et Mazlish

 

Séparations :

« La séparation des parents est comme une opération chirurgicale, elle laissera une cicatrice, mais si elle est bien faite, elle ne laissera pas de séquelles ! » – Edwige Antier

 

PS : Ce modeste article (la contribution de nos neurones n’a pas été trop malmenées ;-)) est notre contribution aux Vendredis Intellos de Madame Déjantée.

Les Vendredis Intellos

Laisser un commentaire via Facebook

9 Comments

  • Voici une de mes citations préférées sur ce thème : L’éducation consiste à comprendre l’enfant tel qu’il est, sans lui imposer l’image de ce que nous pensons qu’il devrait être. – Jiddu Krishnamurti

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 28 septembre 2012

      Merci Régis !

  • Sibylle

    Reply Reply 9 novembre 2013

    Bonjour !
    Je découvre votre site ce soir avec grand plaisir, de longues heures de lecture en perspective et de nouvelles pistes ! J’en profite pour partager deux citations d’Isabelle Filliozat extraites de “Il n’y a pas de parent parfait” qui m’ont aidé à me réconcilier avec mes parents…
    A bientôt !

    « Nos insultes ne sont pas innocentes. Elles sont projetées sur nos enfants, mais ne disent rien d’eux. Elles disent nos propres blessures »

    « Nous insultons l’enfant pour mieux réprimer nos émotions. Dévaloriser, c’est prendre le pouvoir sur l’autre, mais surtout tenter de prendre le pouvoir sur les blessures de sa propre histoire. C’est tenter maladroitement de sortir l’enfant que nous étions de l’état de dévalorisation dans lequel il est enfermé. Mais plutôt que le libérer, chaque fois que nous humilions autrui, nous tournons le verrou un cran de plus. »

  • Tarisayi

    Reply Reply 20 juillet 2015

    Bonjour Camille et Olivier,

    Je vous remercie pour ces belles citations. J’ai mis celle d’Haim Ginott à l’honneur sur ma page facebook car elle m’a particulièrement touchée :

    « Si vous voulez rendre vos enfants meilleurs, donnez-leur l’occasion d’entendre tout le bien que vous en dites à autrui. »

    https://www.facebook.com/mykidishappy

    Je vous souhaite une excellente journée !

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 6 février 2017

    J’aime beaucoup la citation d’Aletha Solter, car effectivement les enfants qui aux yeux des adultes ont l’air tellement insupportables, ne méritent donc pas d’être câlinés.

    Alors que ce sont ceux-là mêmes qui ont encore plus besoin d’être câlinés et qu’on soit tendres avec eux.
    Car leur comportement reflète tout simplement une énorme souffrance pour eux, qu’ils ne peuvent pas garder pour eux.

    Nous-mêmes quand nous allons très mal, ne sommes-nous pas parfois très méchant avec notre entourage?

    La citation d’Alain Ginott aussi, qui est vraie pour les enfants, mais aussi pour n’importe quel être humain.

    Quand on entend quelqu’un dire du bien de nous, ça nous fait forcément plaisir, et nous donne tout de suite l’envie de continuer à être et faire ce que la personne a dit de nous. 🙂

    C’est universel!
    Cet article donne de belles leçons à travers ces jolies citations pleines de bon sens et de bienveillance. 🙂

Leave A Response

* Denotes Required Field