La vidéo du mercredi – Les peurs de l’enfant

Enfant peur phobie

En attendant de vous proposer prochainement nos propres vidéos, nous inaugurons avec cet article la série des « vidéos du mercredi».

 

Voici l’intervention d’Anne Bacus, psychologue spécialiste de l’enfance, pour le magazine Psychologies et traitant d’un sujet qui encore une fois est d’actualité pour nous : Les peurs d’enfants.

A pile deux ans, cet été, notre petite Lou s’est en effet subitement mise à avoir peur. Mais alors vraiment très peur ! La première fois ça nous a fait vraiment bizarre lorsqu’elle s’est mise à trembler et à s’agripper à nous en pleurant. C’est la mascotte du camping (un Monsieur déguisé en Lion) qui lui faisait peur. Tétanisée à l’idée de le revoir elle a passé la semaine à nous demander toutes les 5 minutes « il est parti le Zion ? ».
Quelques semaines plus tard, alors que nous pensions l’épisode passé, le clown entraperçu dans un parc d’attraction lui a fait le même effet. Pendant une semaine : « Il est parti le Troune ? ».

Léo son grand frère n’a pas eu de telles peurs et nous avons été un peu démunis devant celles de Lou. Nous l’avons rassurée à chaque fois qu’elle en avait besoin et elle a fini par oublier le « Zion » et le « Troune ».

 

Les origines de ces « peurs enfantines » feront certainement un jour l’objet d’un article détaillé sur ce blog. La manière dont nous pouvons y réagir est en tout cas bien expliquée dans la vidéo ci-dessous.


 

Si nous résumons l’intervention de Madame Bacus :

Pourquoi certains enfants se mettent-ils à avoir peur du noir du jour au lendemain?

  • L’enfant, qui s’est petit à petit créé des repères, et dont il a besoin, se rend compte vers 2-3 ans que dans l’obscurité il n’a plus ses repères.
  • L’obscurité favorise aussi l’imagination de l’enfant qui se met a avoir peur du loup, des monstres etc.
  • Le noir est aussi le synonyme de la « séparation » pendant un long moment (la nuit) de ses parents.
  • Ces peurs sont absolument normales et font partie du développement d’un enfant. L’enfant doit apprendre à vivre avec ses peurs et à les affronter, tant que cela ne prend pas de trop grandes proportions et que cela ne l’empêche pas de dormir.

Ce qu’il est conseillé de faire :

  • Lui proposer une veilleuse,
  • Le rassurer en lui expliquant qu’il n’a rien a craindre, que nous ne sommes pas loin s’il a besoin et que nous serons toujours là demain matin.
  • Lui apprendre en jouant « qu’on peut être dans le noir et que tout va bien », par exemple en lui bandant les yeux pour jouer à Colin Maillard en journée

 

Les autres peurs et phobies :

  • Chaque enfant est différent : certains n’auront que très peu de phobies alors que d’autres développerons de nombreuses peurs, parfois farfelues.
  • C’est normal, cela fait partie du développement et ces peurs passerons d’elles-mêmes.
  • Pour aider l’enfant à se défaire de ses peurs, Anne Bacus conseille :
    • d’utiliser l’empathie : comprendre l’émotion de son enfant,
    • de le rassurer en lui expliquant qu’il n’y a pas de danger ;
    • de l’aider à dompter et à affronter ses peurs.
  • Apprendre à affronter, puis à maitriser ses peurs permettra à l’enfant de gagner confiance en lui.

 

Les histoires et les dessins animés :

  • Selon Anne Bacus, il est très différent pour un enfant d’écouter une histoire et de regarder un film ou un dessin animé. Lorsqu’il écoute une histoire, l’enfant se fait sa propre image de la scène « en fonction de ce qu’il est capable de recevoir » alors que les images d’une vidéo lui sont imposées et qu’il n’est pas forcément prêt à les recevoir.
  • Vous pouvez donc sans problème raconter des histoires « de monstres » ou de « grands-mères qui se font manger par le grand méchant loup » à votre enfant. Rester en revanche extrêmement vigilant par rapport à ce qu’il peut voir à la télé.

 

Et vous,quelles ont été les peurs de vos enfants ? comment y avez-vous remédié? N’hésitez pas à laisser un commentaire, cela pourra certainement aider d’autres parents désemparés devant les phobies “inexplicables” de leurs enfants.

 

A propos des Auteurs de ce blog :

Camille et Olivier sont les heureux parents de 3 merveilleux bambins. Ils se sont donné pour mission de leur proposer le meilleur en termes d’éveil et d’éducation… et de devenir des “Supers Parents”.
Vous pouvez les suivre sur Twitter et rejoindre la communauté des Supers Parents sur Facebook !
Pour recevoir régulièrement leurs trucs et astuces de parents, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager avec vos amis en cliquant sur le bouton j’aime.

Laisser un commentaire via Facebook

3 Comments

  • Aurélie

    Reply Reply 31 octobre 2012

    Bonjour et merci pour votre site rempli de bons conseils et de pistes à explorer.
    Par rapport à ce sujet des peurs de l’enfant, nous sommes depuis peu confrontés à des réveils de nuit en pleur ou simplement notre présence suffit à apaiser notre puce de 2 ans. Pas question de la quitter si elle n’est pas de nouveau endormi. Lorsqu’on lui pose la question le matin “qu’est ce qui t’a fait lever cette nuit ?” elle nous répond “voulais voir papa et maman !” P’tite bichette ça nous fait fondre mais en même temps on est un peu déboussolé. Il semble que ça lui est pris du jour au lendemain. Bizarrement, nous avons eu des amis qui ont dormi dans notre chambre avec leur enfant (nous dans le salon) et depuis leur départ elle s’est mise à se lever après le couché qui se passait jusque là très bien avec notre petite routine ; elle s’est mise à vouloir dormir dans notre lit à coté de nous ou bien comme depuis 2 jours se réveille en pleine nuit…
    c’est déconcertant mais nous savons que c’est normal et j’aurai aimé en savoir un eu plus sur ces étapes….
    en vous remerciant de vos futurs infos
    Aurélie

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 5 novembre 2012

      Le moment du couché et les peurs/réveils nocturnes sont deux sujets distincts (même s’il peuvent être liés). Ce sont en tout cas en effet des étapes que traversent tous les enfants… et leur parents avec 🙂
      Il est prévus que nous abordions ces deux sujets en détail très prochainement Aurélie. A très vite.

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 7 février 2017

    Si on laisse une veilleuse à son enfant la nuit, faudra-t-il la laisser tout le temps ensuite? Parce que l’enfant va s’y habituer non?

    Que peut-on faire aussi en cas de terreurs nocturnes? Car les enfants se réveillent complètement paniqués chaque nuit, et c’est un vrai calvaire pour eux lorsque vient le moment de se coucher 🙁

Leave A Response

* Denotes Required Field