Aidez vos enfants à gérer leurs émotions grâce à la méditation

Vous en avez peut-être déjà entendu parler de méditation ? Ces derniers temps, c’est très tendance n’est-ce pas ? Cependant, une question subsiste : pourquoi faire un tel “patacaisse” autour de la méditation ? Tout simplement, parce que la méditation présente un tas de bienfaits et bénéfices tant sur le plan physiologique que psychologique. La méditation nous aide à mieux vivre : moins de stress et d’anxiété, elle nous permet d’être plus équilibrés sur un plan émotionnel et, cerise sur le gâteau, elle peut nous servir tous les jours dans n’importe quelle situation.

Et vous savez ce qui est génial avec la méditation ? C’est qu’il n’y a pas d’exceptions, tout le monde peut bénéficier des supers-pouvoirs de la méditation, que ce soit les petits et les grands. D’ailleurs, la méditation est un outil de premier choix pour les enfants. Je dirais même que la méditation est un outil indispensable que l’on devrait inculquer aux enfants dès leur plus jeune âge. Une citation du Dalaï Lama que j’aime beaucoup dit : “si la méditation était enseignée à tous les enfants dès 8 ans, nous ferions disparaître la violence dans le monde en une génération.” Ca fait réfléchir hein ? Parce que, OUI, la méditation peut aider vos enfants à gérer leurs émotions. Et vous aussi, vous pouvez aider vos enfants à gérer leurs émotions grâce à la méditation.

Alors cette semaine, nous laissons les clés du blog à Florine du blog Méditations pour petits et grands ! Elle va nous expliquer comment faire et n’ayez crainte, en réalité, ce n’est pas si compliqué que ça. 😉

 

 

La méditation, c’est quoi exactement ?

Pour les enfants, la méditation est un cadeau

La méditation consiste à prendre du temps pour soi, à faire une pause, à s’arrêter pour respirer et tout ça en pleine conscience. La méditation est un entrainement mental, on entraine notre esprit à porter notre attention sur l’instant présent, le plus souvent on va se focaliser sur l’observation de sa respiration. En fait, il s’agit de se servir de son mental différemment. Et les enfants dans tout ça ? Sachez que la méditation est accessible aux enfants dès 4 ans et va leur permettre de mieux appréhender et comprendre leurs émotions. Grâce à la méditation, les enfants vont apprendre ce qu’il se passe à l’intérieur d’eux lorsqu’ils sont tristes, en colère ou stressés. A force de pratique, ils sauront mieux gérer leurs émotions, ils sauront les reconnaître, les accepter et les accueillir sans jugements.

Plus de 10.000 études scientifiques prouvent les bienfaits de la méditation

Beaucoup d’études scientifiques nous démontrent que la méditation est très bénéfique sur un tas de plans mais aussi pour le cerveau des enfants (je vous rappelle que le cerveau est en plein développement pendant l’enfance). Le docteur Daniel J. Siegel (professeur et expert reconnu du cerveau de l’enfant) explique que la pratique régulière de la pleine conscience développe davantage le cortex préfrontal, lieu qui régit nos émotions. Il dit également que les enfants à qui on donne l’opportunité d’expérimenter la méditation de pleine conscience, peuvent voir le développement de leur cerveau changer pour le reste de leur vie. (vidéo avec les explications du Dr Siegel)

 

La pratique quotidienne va permettre à vos enfants de ressentir durablement les bénéfices de la méditation pour :

  • Gérer leurs émotions
  • Réduire significativement leur stress et leur anxiété
  • Augmenter leur bien-être et leur estime de soi
  • Renforcer leur concentration/attention
  • Avoir de meilleurs résultats scolaires
  • Améliorer la qualité de leur sommeil

Exercices de méditation en famille (simples à mettre en place)

La pagaille des émotions

La méditation de pleine conscience commence par-là : savoir comment on se sent à l’intérieur. Savoir ce que l’on ressent, c’est très important. Même nous, adultes, sommes perdus des fois face à ces trop-pleins d’émotions impossible à gérer ou en tout cas difficilement gérable. Alors imaginez vos enfants face à tous ses sentiments qui se bousculent en eux, comment se sentent-ils ? Les émotions sont des réactions physiologiques et donc on ne peut pas passer à côté. C’est pourquoi, ressentir des émotions est quelque chose d’inévitable. Il est nécessaire que les enfants sachent les reconnaître et les exprimer. Cela passe par une bonne connaissance de leurs corps et de leurs ressentis. On doit apprendre aux enfants que c’est normal d’être en colère ou triste. Mais que, par contre, il y a des moyens pour ne pas exploser face à toutes ces émotions.  Et c’est là que la méditation intervient.

Conseil : en plus, de pratiquer la méditation avec vos enfants, vous pouvez vous procurer des livres tels que

La Couleur des Emotions ou la collection des émotions de Gaston, la licorne.

 

Pour les plus petits (à partir de 4 ans)

On va se concentrer davantage sur les émotions et sur ce qu’ils ressentent dans leur ventre, leur gorge ou leur tête. Proposez-leur l’exercice de la météo intérieure, on part du principe que chaque élément correspond à une émotion (la pluie = la tristesse, le soleil = la joie, l’orage = la colère, le vent = le stress, la neige = la peur, les nuages = la fatigue). Après avoir exposé à votre enfant les différents éléments, il suffit de demander “comment te sens-tu à l’intérieur ? Y-a-t-il du soleil ou des nuages ? Qu’est-ce que tu observes ?…”. Les enfants vont alors exprimer leurs émotions et les relier au moment où ils les ressentent. Ils vont apprendre à se poser des questions sur ce qu’ils éprouvent.

Un autre exercice de pleine conscience qui fonctionne très bien avec les plus petits, c’est de les inciter à faire les choses au ralenti. Exemple, quand on mange, on le fait doucement, on fait attention à tout ce que l’on met dans notre bouche, on prend le temps de mâcher et d’apprécier les aliments. Ou bien quand on se promène, on lève les yeux, on regarde les nuages passer dans le ciel, on remarque les oiseaux qui volent de branches en branches, on admire les feuilles voler dans les arbres. Là encore, invitez vos enfants à sentir ce qui se passe en eux, quelles sensations cela procure-t-il en eux, quelles émotions éprouvent-ils,…

 

Pour les plus grands (à partir de 7 ans)

On peut proposer un body-scan ou balayage corporel afin de renforcer la connaissance de leurs corps. Dans cet exercice, il s’agit de prêter attention à chaque partie de son corps, les unes après les autres. Pour être plus à l’aise, les enfants peuvent faire cet exercice allongés. Une fois que l’on est installé confortablement, on va quadriller notre corps, zone par zone. On commence par sentir nos pieds (on va penser à nos pieds, déplacer notre attention dessus), puis on remonte progressivement, les mollets, les cuisses,… le ventre, le dos,… et ainsi de suite pour arriver jusqu’à la tête. Vous pouvez imaginer une histoire pour guider vos enfants.

Pour vous aider et vous inspirer, je vous propose l’histoire de la fourmi :

C’est l’histoire d’une petite fourmi qui commence à grimper sur le gros orteil du pied, le gros doigt de pied, oups, ça chatouille un petit peu. Mais la petite fourmi continue, et pouf, elle tombe au milieu des doigts de pieds. Ouh la la, c’est bizarre, c’est un peu humide et chaud par ici. Alors elle remonte sur l’autre doigt de pied et ainsi de suite (pensez à détailler le trajet de la fourmi étape après étape). Et puis elle se retrouve sur le dessus du pied et là, elle est soulagée, c’est quand même plus facile d’avancer. Elle arrive ensuite sur la jambe, au niveau de la cheville, et là c’est la forêt pour cette toute petite fourmi, il a des petites herbes aussi grandes qu’elle par-ci par-là. Et puis soudain, une grosse montagne, c’est le genou… et ainsi de suite. Après la fourmi arrive face au nombril dans lequel elle tombe… Puis elle entend les battements du cœur qui font beaucoup de bruit… La bouche qui est humide… Le nez, qui souffle comme un gros ventilateur, puis l’aspire comme un gros aspirateur. Et ainsi de suite jusqu’aux cheveux, dans lesquels elle se perd. La tête est une jungle peuplée de grandes lianes… Et hop elle tombe par terre !

Vous pouvez laisser libre court à votre imagination et inventer autant d’histoires que vous le souhaitez. La finalité de ces histoires est de permettre aux enfants de visualiser les choses. Il sera donc plus facile pour eux d’imaginer une petite fourmi se baladant sur leur ventre que d’entendre de but en blanc “fais attention à ton ventre” (d’ailleurs, ils ne comprendront pas forcément ce que cela veut dire).

 

Rituel du coucher

Instaurer un rituel de coucher autour de la méditation peut être une très bonne alternative. C’est LA solution radicale à l’éternelle complainte “Méditer avec mes enfants ? Mais je n’ai pas le temps avec le travail et tout ce qu’il reste à faire en rentrant à la maison”. Parce que là, juste avant le coucher, vous avez le temps de prendre le temps. La méditation du soir, c’est LE bon moment à partager en famille. Les enfants aiment tout particulièrement se retrouver au calme pour profiter d’un moment avec leurs parents. Comment s’y prendre ? Très simple, vous avez seulement besoin de 5/10 minutes et de votre nez et votre bouche (jusque-là tout va bien !).

Voici les 7 étapes à suivre pour la méditation du soir :

  1. S’installer confortablement : s’allonger ou s’asseoir sur le lit (ou parterre sur un coussin).
  2. Chuchoter pour parler : en profiter pour un faire un bilan émotionnel de la journée, expliquer à votre enfant ce que vous allez faire ensuite,…
  3. Fermer les yeux pour mieux se concentrer sur ce qu’il se passe à l’intérieur de soi
  4. Respirer : prendre une grande inspiration par le nez et souffler très doucement par la bouche, répéter l’opération 3 fois ou plus si nécessaire
  5. Essayer de devenir aussi calme et immobile que possible : imaginez que vous êtes un chat qui dort paisiblement ou une grenouille sur un nénuphar
  6. Apprécier le fait d’être calme et serein : faites remarquer à votre enfant comme c’est apaisant d’être ainsi
  7. Mettre fin à la méditation en reprenant doucement conscience des choses qui vous entourent

Le but étant de partager ce moment méditatif en famille, vous devez vous aussi participer !

NB : vous pouvez pratiquer cette méditation avec vos enfants dès 4 ans, dans ce cas ne faites pas durer l’exercice plus de 5 minutes.

Gérer ses émotions, c’est aussi simple que cela

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour aider vos enfants à gérer leurs émotions grâce à la méditation. Vous vous rendrez compte assez rapidement que les enfants sont des méditants en herbe sans le savoir. Observez-les quand ils jouent, vous verrez qu’ils sont pleinement dans le moment présent, ils jouent et ne font que ça. La méditation est donc déjà très présente dans la vie de vos enfants. Ils n’ont besoin que d’un petit coup de pouce pour pratiquer quotidiennement et ainsi bénéficier des bienfaits que procure la méditation. Alors allez-y, n’hésitez plus, lancez-vous dans la méditation avec vos enfants !

 

Pour plus d’informations au sujet de la méditation pour enfants, je vous invite à retrouver Florine sur son blog ou sur sa page Facebook.

 

Laisser un commentaire via Facebook

6 Comments

  • Yes ! Bel article Florine ! On est de plus en plus nombreux à s’intéresser et à pratiquer la méditation avec les enfants. Avec mes Moyennes Section on en fait une minute presque chaque jour. (Pour eux , c’est déjà pas mal.)

  • Florine

    Reply Reply 17 avril 2018

    Effectivement, Jean-Philippe, 1 minute par jour pour des MS c’est déjà un très bon rythme ! Je vois que les choses évoluent dans les écoles. Il y a pas mal d’instits qui se mettent à pratiquer la méditation en classe et c’est vraiment un gros plus pour tout le monde ! Rien que pour améliorer la concentration des élèves. Peut-être que dans quelques années, 5 minutes de méditation quotidienne seront obligaoires à l’école, qui sait ?

  • Joh frey

    Reply Reply 18 avril 2018

    Ouiiii on retrouve de plus en plus la meditation dans differents champs…écoles, hôpitaux,dans les familles, dans le médico social !! Les educs aussi s’y mettent, ppur ces enfants qui ont du mal avec leur corps, leurs émotions ou ayant des troubles de l’attention 🙂 il faut continuer nos efforts de diffusion malgré tout !! Merci pour cet article florine 🙂

  • Excellent article ! La méditation c’est plus efficace qu’on ne le croit. En tant qu’adulte déjà, je suis devenu adepte mais ce qui m’a le plus surpris c’est de voir à quel point les enfants peuvent apprécier.

    Quand j’ai parlé du livre “Calme et attentif comme une grenouille” chez nous, Clarence m’a annoncé qu’il connaissait déjà. En classe il pratique avec ses copains et la maîtresse et tout le monde adore.

    Il y a notamment l’exercice du spaghetti qui est vraiment cool. Il permet d’apprendre à sentir ses muscles, tendus et détendus. Les enfants comprennent mieux ce qui se passe en eux, ils arrivent à faire la différence entre plusieurs états émotionnels.

    Pour les plus curieux, il y a tous les détails ici : https://www.parentalitezen.com/attentif-comme-une-grenouille/

    Si vous ne connaissez pas là méditation, n’hésitez pas. C’est très loin du cliché qu’on peut avoir, il ne s’agit pas du tout de rester en tailleur en silence pendant des heures.

  • franck

    Reply Reply 3 mai 2018

    bonjour. Super article. Justement je commence à m’intéresser à la méditation pour les enfants.
    Déjà je confirme qu’en tant qu’adulte la méditation est très bénéfique.
    je pratique aussi l’autohypnose mais c’est un autre domaine, même si on retrouve beaucoup de similitude.
    On peut faire de la méditation sans apparenté religieuse , pour ceux qui auraient l’image des moins bouddhistes en prière.
    je suis tombé sur un article de magazine qui parlait justement du livre Calme et attentif comme une grenouille. Je l’ai emprunté à la médiathèque et je vais bientôt le lire et le mettre en application 🙂

    Franck , auteur du blog http://www.lebonheurenfamille.fr/

  • Cynthia

    Reply Reply 1 juin 2018

    Merci pour cet article très détaillé sur la méditation et les beinfaits pour nos petits ! Personnellement, j’utilise un livre-jeux “1,2,3 yoga” des éditions Tourbillon. Je l’ai découvert en surfant sur le net et ça a été une révélation pour les cours de yoga enfant que je donne : c’est un jeu de l’oie, il y a des cartes avec différentes séries de postures de yoga et bien sûr, une série qui permet d’aborder la méditation avec les enfants.

    Cynthia du blog http//:www.ateliersparentsenfants.com/

Leave A Response

* Denotes Required Field