Comprendre les comportements excessifs de l’enfant… grâce à une casserole !

Published by Camille et Olivier on

Que faire quand notre enfant dit “non” à tout ? 
Quand il fait des crises de rage, qu’il a des comportements excessifs incompréhensible ? 

On se sent tellement démuni(e). 

On a beau lui répéter, lui expliquer, se mettre à sa hauteur…

Il continue de refuser catégoriquement de mettre ses chaussures, de se laver les mains, d’aller au bain, etc.

Jusqu’à ce qu’on finisse par hausser la voix.
Ça finit en bataille de cris.
Il met ses chaussures, se lave les mains ou va au bain… 

Mais à quel prix !

C’est Isabelle Filliozat qui nous a enfin expliqué pourquoi nous nous y prenions mal :

Les comportements excessifs de l’enfant… c’est comme une casserole de lait qui déborde

Imaginez une casserole de lait sur le feu. 

Le gaz est ouvert… 

Le lait commence à bouillir. 
Il monte. 

Vous avez 2 choix pour limiter le débordement : 

> Diminuer ou éteindre le gaz ;

> Mettre un couvercle sur la casserole.

Et oui, notre fille Lou qui ne veut pas mettre ses chaussures ou se laver les mains, c’est comme une casserole de lait qui déborde.

Avant, nous cherchions à mettre des limites au débordement avec un couvercle, au lieu d’éteindre le gaz.

Concrètement, si vous vous sentez impuissant(e) face à un comportement de votre enfant, il est probable que ce soit parce que vous cherchez à faire cesser le comportement, au lieu de vous adresser à la « cause » du comportement.

Poser un couvercle, c’est voué à l’échec. 

Et c’est de là que vient ce terrible sentiment d’impuissance.

Le comportement excessif, « débordant » n’est pas un problème… c’est un symptôme :

Notre enfant ne teste pas nos limites. 
S’il tape son frère, ce n’est pas pour nous embêter.

Non. 

Il a certainement juste un besoin caché, qui n’est pas assouvi. 

Le problème ? 
Il ne sait pas bien l’exprimer.

C’est à nous, parents, d’enquêter pour découvrir le besoin caché derrière son comportement « débordant »… pour y répondre (et donc éteindre le gaz).

Et vous verrez, les enfants sont impressionnants :

Quand vous aurez réalisé que « tel comportement débordant » (il est violent avec son grand frère) est dû à « tel besoin non comblé » (il a besoin d’attention de la part de son grand frère)… vous n’aurez plus qu’à l’aiguiller un peu pour qu’il trouve, par lui-même, comment combler ce besoin.

Aujourd’hui, nous sommes toujours impressionnés lorsque Lili nous dit, droit dans les yeux : 

« J’avais super envie de jouer aux playmo avec Lou… mais elle, elle préfère lire son livre !
Je suis en colère, et un peu triste alors je vais aller me calmer 5 minutes dans ma chambre et après j’aimerai bien faire un jeu de société avec vous si vous voulez bien… »

Bien sur, Lili n’en est pas arrivée là du premier coup !

Découvrir les « vrais causes » d’un comportement débordant demande un peu de pratique.

Et ça demande de « connaitre » les causes les plus fréquentes de ces comportements débordants (ce serait trop facile si c’était toujours un « besoin non comblé » ;-)…

Nous reviendrons bientôt sur les 7 causes principales des comportements débordants de l’enfant, mais dans un premier temps, la prochaine fois que vous vous sentirez impuissant(e) face à un comportement excessif, vous pouvez déjà commencer par vous poser la question : 

« OK, est ce que là je cherche à mettre un couvercle ? (à faire cesser le comportement),

Ou à éteindre le gaz ? » (chercher et agir sur la cause du comportement)

Une semaine pour faire le plein d’outils de Parentalité Positive…
et ramener calme et sérénité à la maison !

En attendant de découvrir prochainement les 7 causes principales des comportements débordants de l’enfant, si vous souhaitez en savoir plus sur la Parentalité Positive et ces nombreux outils…

Nous sommes heureux de vous inviter à l’évènement (gratuit) que nous organisons avec Isabelle Filliozat du lundi 17 au dimanche 23 Janvier :

>>> Cliquez ICI pour vous inscrire <<<

Pendant toute cette semaine, nous partagerons avec vous des outils, issus de la Parentalité Positive et de l’approche d’Isabelle Filliozat, qui en toute simplicité, sans avoir de grandes méthodes à retenir ou de matériel à fournir, amènent de réels changements dans les relations parents-enfants !

Nous avons sélectionné ces outils :

> Parce qu’ils font partie de ceux qui ont eu le plus d’impact pour nous et nos 3 enfants !

> Parce que nous savons à quel point il est difficile de trouver du « temps » dans nos quotidiens déjà surchargés et que ces outils ne sont pas « de nouvelles choses à faire » mais plutôt « de nouvelles façons de voir les choses ».

Nous allons en effet vous inviter à chausser de nouvelles lunettes, à adopter un changement de posture, un changement de regard sur votre attitude parentale et sur le comportement de vos enfants.

Assistez au « live » d’Isabelle Filliozat le Jeudi 20 janvier !

Cette semaine de partage, sera également une semaine d’échanges : nous répondrons, avec l’équipe d’Isabelle Filliozat, à toutes vos questions, à vos retours d’expérience, à vos témoignages.

Et surtout, vous allez pouvoir échanger directement avec Isabelle, à l’occasion d’un live le Jeudi 20 janvier à 20h45 !

C’est une des grandes surprises de la semaine ! Isabelle Filliozat nous parlera de la difficulté d’être parent dans l’atmosphère actuelle… et répondra en direct à vos questions.

 >>> Cliquez ICI pour vous inscrire gratuitement ! <<<

Alors si vous souhaitez vous embarquer dans cette grande semaine de la positivité, découvrir « de nouvelles lunettes » qui apportent plus de compréhension, de sérénité, et simplifient vos relations familiales… n’attendez plus pour vous inscrire !

Comme Isabelle Filliozat le dit, « L’amour n’est pas une récompense, mais du carburant… autant pour nos enfants que pour nous, adultes ». Alors profitons de cette semaine pour nous remplir !

A très vite !


0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.