Les crises, la fissure et les tuiles cassées

Published by Camille et Olivier on

(A l’occasion de cette semaine de tarifs préférentiels « rentrée 2021 » sur notre programme « Grandir et s’élever en famille », nous sommes heureux de vous offrir, au bas de cet article, 2 documents issus de ce programme, en lien avec la thématique de cet article)

***

Que faire quand votre enfant dit “non” à tout ? 
Quand il a des crises de rage ? 
Quand il tape, mord, insulte les autres enfants ?

On se sent tellement démuni(e) 

On a beau lui répéter, lui expliquer, se mettre à sa hauteur…

Il continue de refuser catégoriquement de mettre ses chaussures, de se laver les mains, d’aller au bain. 
Il tape, mord, insulte de plus belle.
Jusqu’à ce qu’on hausse enfin la voix.
Ça finit en bataille de cris. 
Il se lave les mains, cesse de frapper. 

Mais à quel prix…

Aujourd’hui, nous ouvrons le gros sujet de la crise et des réactions émotionnelles intenses. 

Et pour bien le comprendre, je (Camille) vais vous raconter l’histoire d’une… fissure dans un plafond.

(Je vous assure qu’il y a un lien)

La Stratégie du Pot de Peinture

Quand j’étais étudiante, j’ai visité un appartement “refait à neuf”. 
Il se trouvait au dernier étage d’un vieux bâtiment, qui appartenait entièrement à mon propriétaire.

Il sentait bon la peinture fraîche. 
Honnêtement, j’ai été étonnée de trouver un appartement plein de cachet et refait à neuf loué à des étudiants. 

Tant mieux pour moi… mon dossier est passé, je me suis installée. 

J’ai adoré vivre dans cet appartement. 
Les 6 premiers mois… 

Et, un jour, j’ai détecté une fissure sur le plafond de la chambre. 
Rien de bien grave pour un bâtiment ancien… me disais-je. 

Mais la fissure s’est agrandie. 
Le plafond blanc est devenu jaune. 

Et une nuit d’été orageuse, je me suis fait réveiller en sursaut par une goutte sur mon oreiller. 

IL PLEUVAIT SUR MON LIT !

J’ai prévenu mon propriétaire. 
Une fois, deux fois, dix fois, VINGT fois. 
Sa réponse était éternellement la même : “Ne vous inquiétez pas, je vais regarder ça”

Quand j’ai dû décaler mon lit et installer un seau permanent pour récupérer le filet d’eau qui coulait du plafond les jours de pluie… 
J’ai donné mon préavis et j’ai arrêté de payer mon loyer. 

Et un jour, j’ai compris.
J’ai surpris mon propriétaire en flagrant délit. 
=> Il était en train de repeindre l’appartement d’en face, pour la deuxième fois en 6 mois !

Mon cher propriétaire préférait donc louer des appartements à court terme pour cacher la misère et repeindre les fissures, entre deux locations. 

Plutôt que de s’attaquer au VRAI problème : changer les tuiles cassées sur le toit !

Ça vous paraît sûrement aberrant, pas vrai ?

Mais vous, moi et le reste de l’humanité utilisons la Stratégie du Pot de Peinture tous les jours. 

Nous repeignons des fissures en permanence… 

  • quand on trouve une excuse toute faite pour éviter un dîner (au lieu d’assumer que l’on en a pas envie),
  • quand on reproche à notre conjoint de ne pas avoir vidé le lave-vaisselle (au lieu de lui demander comment on peut s’organiser pour partager les tâches),
  • Et quand on essaie de modifier le comportement “excessif” de notre enfant… au lieu de comprendre d’où il vient. 

…Au lieu de nous attaquer au vrai problème.

Et c’est normal !
C’est tellement plus facile de pointer du doigt la soirée ennuyante, le lave-vaisselle, ou la réaction “excessive” de notre enfant. 

Parce que c’est ce qui se voit. 
C’est ce qui nous dérange.

Mais pendant que vous passez une nouvelle couche de peinture en essayant de modifier le comportement de votre enfant ou de stopper la crise (ce qui se voit)… 

La fissure s’agrandit et se tient prête à vous arroser généreusement au moindre coup de tonnerre.

Alors, si vous êtes prêt(e)…

Allons faire un tour sur le toit (pour trouver les vraies causes des comportements excessifs de votre enfant)

La crise, la colère excessive, la violence, l’émotion intense de votre enfant sont des fissures.

Punir, crier, exiger de lui qu’il cesse son comportement sont des pots de peinture plus ou moins efficaces.

Alors, si vous en avez assez de “repeindre des fissures”, il est grand temps de vous adresser à la vraie cause du comportement “excessif” de votre enfant.

Votre enfant ne teste pas vos limites. 
S’il tape son frère, s’il refuse de mettre ses chaussures, ce n’est pas pour vous embêter.

Non. 

Il a juste un besoin caché, qui n’est pas assouvi. 

Le problème ? 
Il ne sait pas bien l’exprimer. 
Son cerveau n’est pas assez mature pour décoder et assouvir son besoin par lui-même.

C’est à nous, parents, de comprendre ce besoin pour y répondre. 

Et ensuite, de lui apprendre à le gérer tout seul. 
(C’est d’ailleurs le sujet de notre prochain email) 

Comment réparer les tuiles endommagées ? (Apprendre à décoder ses besoins)

Prenons un exemple. 
Pourquoi votre enfant a-t-il besoin de taper sur son frère / un copain ? 

Voici ce que vous pourriez explorer : 

1. Il a peut-être besoin d’attention, de votre part ou de celle de son frère/copain. 

2. Il a peut-être besoin de protéger son territoire (sa chambre, ses affaires).

3. Il a peut-être besoin d’exprimer sa différence de tempérament. 

4. Il a peut-être envie d’avoir le jouet de son frère, et ne l’exprime pas de la bonne manière.

5. Il peut aussi avoir besoin de décharger une tension de sa journée. 

Vous avez ici cinq pistes à explorer lors du prochain conflit entre vos enfants.

Notre rôle de parent, qui “répare les tuiles cassées”, c’est de répondre à ce besoin, ou simplement de le reconnaitre : 

  • Déjà, en apprenant à l’identifier. 
  • Ensuite, en aidant votre enfant à exprimer son besoin, pour que cela devienne automatique chez lui.

Aujourd’hui, je suis toujours impressionnée lorsque Lou arrive à me dire : 

“Maman, là je sens que je vais craquer, j’ai besoin de me calmer. Je vais aller dessiner dans ma chambre et puis après on pourra peut-être parler de ça ?”

Tout cela s’apprend. 
Il existe de nombreux outils à tester pour trouver ce qui fonctionne dans votre famille.

Dès aujourd’hui, vous pouvez avoir accès à des outils efficaces pour reconnaître les besoins cachés de vos enfants.

Vous verrez à quel point cela va vous aider à exprimer vos propres besoins (on a nos tuiles, nous aussi !)… 
Et vous verrez à quel point il est gratifiant de s’améliorer, de construire ensemble, en Famille.

Si cela vous intéresse, nous vous conseillons vivement de jeter un œil à notre programme Grandir et S’élever en Famille.

Décoder les besoins cachés derrière les comportements et les réactions émotionnelles de vos enfants est justement un des sujets décortiqués dans le Module 1 de la première partie du programme.

(d’où l’impossibilité de tout vous expliquer en un seul email !)

Ce programme vous donne les outils pour construire une équipe familiale unie et solidaire, respectueuse des besoins et des émotions de chacun (parents compris). 

Une équipe qui teste et qui grandit, ensemble.

Cliquez ici pour découvrir tous les détails du programme

La première partie du programme « Je comprends et j’accompagne les crises de mon enfant » est composée de 3 modules :

  • Module 1 : A l’origine de la plupart des crises de mon enfant, j’identifie les besoins non comblés,
  • Module 2 : Je gère les tornades émotionnelles, efficacement et avec bienveillance,
  • Module 3 : Je découvre ce qui se passe dans son cerveau. Les informations qui m’aident à lâcher prise.

« A la fin de cette première partie, les crises émotionnelles de votre enfant ne vous feront plus peur ! Vous saurez décoder la plupart de ses comportements en comprenant les « besoins non comblés » cachés derrière ses débordements. Vous allez découvrir de nombreuses ressources et acquérir de nouvelles compétences pour l’accompagner avec bienveillance lors de ces tornades émotionnelles »

Pour vous en donner un petit aperçu, nous vous invitons à télécharger 2 des 10 documents PDF qui accompagnent les vidéos de la première partie du programme :


0 Comments

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.