Pourquoi j’ai choisi de me laisser guider par Carol Pirotte, pour aller à la rencontre de ma sensibilité ?

Bonjour, c’est Camille… toujours sans Olivier ;-).

Ceci est le troisième article d’une petite série d’article dédiés à la thématique de l’Hypersensibilité. Vous pouvez retrouver le premier article ICI et le second ICI !

En Suède, les  enfants qui savent gérer les situations difficiles sans se laisser affecter, sont appelés les enfants « pissenlits ». Et ceux qui se montrent vulnérables aux expériences négatives, les enfants « orchidées ». Très sensibles aux événements de la vie, plus « fragiles », « exigeants », ils sont capables, dans un environnement sain, avec les soins nécessaires, de s’épanouir de façon spectaculaire.

J’aime beaucoup cette image, les analogies avec la nature… parce que tout ce que nous pouvons observer dans la nature, s’observe dans l’homme, dans le vivant. Nous avons autant besoin de pissenlits que d’orchidées.

Carol a su m’accompagner, me soutenir, trouver les mots justes, pour m’accompagner dans la découverte de « l’orchidée » que je suis… moi qui ait tant cherché à ressembler à un pissenlit ! Et moi qui n’ai jamais réussi à garder en vie une (vraie) orchidée, que je trouve si contraignante, et exigeante !

Elle m’a d’abord appris, entre autres, que cette sensibilité, que je jugeais tant comme un fardeau, avait  aussi ses versants positifs !

  • Si les personnes sensibles réagissent plus fortement à un événement négatif, elles réagissent également plus fortement à un évènement positif.
  • En cas de danger, les personnes hypersensibles sont les premières à le sentir, le signaler, et à tenter de se protéger, protéger leur famille. Ces personnes voient plus facilement les dangers, mais aussi les opportunités.
  • Elles sont facilement dans l’empathie, grâce à l’activité accrue de leur amygdale (centre émotionnel du cerveau).
  • Elles ont une flexibilité cognitive importante, donc la capacité à s’adapter rapidement aux changements.
  • Elles perçoivent la signification émotionnelle sous-jacente des mots.

Des études en génétique ont prouvé que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres. C’est parce que nous en avons besoin ! Nous avons besoin d’êtres humains plus sensibles que d’autres. Comme nous avons besoin d’êtres humains moins sensibles que d’autres. C’est le yin et le yang. Les polarités nécessaires au principe vital.

Carol, c’est un rayon de soleil pour moi. Une de ces personnes avec qui ce fut une évidence. Notre rencontre, ses mots, sa façon de voir la vie, d’être à la vie, d’être en lien, rime pour moi avec fluidité et simplicité. Et c’est pour cela que je suis fière et heureuse de vous partager aujourd’hui deux grandes nouvelles !

Grande Nouvelle N° 1 : Carol vient de rouvrir les porte de son programme en ligne !

Carol ouvre à nouveau les portes du programme qu’elle a créé il y a un peu plus d’un an, destiné au Hyper/Super Sensibles : « Je m’aime enfin ».  Un accompagnement, simple et efficace, à l’image de sa technique proposée à l’occasion de notre conférence, et de son discours.

L’enseignement que je retire de l’accompagnement de Carol est très précieux pour moi. Je l’ai suivi il y a un peu plus d’un an maintenant, au moment de se création. Sur le moment, ce qui a été fort et immédiat pour moi, c’est ce sentiment d’être reconnue. D’être enfin reconnue! Enfin quelqu’un qui comprend ce qu’il se passe en moi ! Je ne suis pas folle ! Puis, à travers les exercices, elle m’a amené à me reconnaître.  A revisiter mon histoire, la façon dont je me suis construite, là où cela fait encore mal, mais avec détachement pour que cela ne fasse plus mal.

Ce n’est pas uniquement quelques outils glanés par-ci par-là, c’est une nouvelle façon de penser, d’être à la vie. C’est une vraie proposition d’évolution personnelle. Pas pour s’améliorer, être moins sensible, émotif, anxieux, inquiet… mais pour aller vers une connaissance de sa sensibilité, de soi-même élargie, profonde, tout en douceur, en acceptation, en intériorité…

 

Grande Nouvelle N° 2 : Elle propose à nos lecteurs un tarif plus que préférentiel !

Et la deuxième grande nouvelle, c’est le prix de cet accompagnement ! Portée par l’élan de diffuser le plus largement et justement possible son message, elle vous propose pendant une semaine (du mardi 19 au mardi 26 juin 2018), un tarif PLUS qu’intéressant !

Pour ne rien vous cacher, quand elle m’a annoncé le tarif qu’elle souhaitait proposer à nos lecteurs, je lui ai dit que ce n’était pas assez cher ! Dans le sens où il « valait » tellement plus pour moi. Ce prix représente ce que je paye pour 1 RDV + 1/2 de RDV chez ma thérapeute. Et ce que j’en ai retiré, ce que ma relation à Lou en a retiré, ce que ma famille en a retiré par ricochet, est bien plus palpable, concret, ressourçant, instructif, soutenant… que 90 minutes à parler à ma thérapeute adorée ! 😉

Quelle joie pour moi  de pouvoir promouvoir un accompagnement d’un si grand rapport qualité/prix ! Je vous laisse découvrir son offre et le contenu détaillé de son programme :

 >>> Cliquez ici pour découvrir l’offre et le contenu du programme créé par Carol Pirotte « Je m’aime enfin »

 

Belle découverte à vous !

Camille

Laisser un commentaire via Facebook

1 Comment

  • Quel joli métaphore ces noms de fleurs !! Ca à l’air d’être un travail très intéressant !!
    Merci de la découverte:)
    Sonia Danse prénatale

Leave A Response

* Denotes Required Field