Education Parentale – Les repas (avec Emma et Maeva)

Nous avons récemment reçu l’email ci-dessous de Mathias, un de nos lecteurs, qui a quelques difficultés lors des repas avec Emma et Maeva, ses deux jumelles de 2 ans et 3 mois. Mathias nous a gentiment autorisé à publié sur le blog son email et notre réponse.

Cet article inaugure une nouvelle série d’articles intitulée “Education Parentale”, ou nous publierons quelques-unes de nos réponses aux nombreux mails que nous recevons.

 

Bonjour Camille et Olivier,

Je vous contacte, car j’aimerai obtenir votre avis. Je suis l’heureux père de 2 petites jumelles de 2 ans et 3 mois : Emma et Maeva. Avec ma femme, nous rencontrons 2 gros problèmes avec elles (surtout une d’ailleurs): le premier est le temps des repas et le second pour aller aux toilettes.

Concernant les repas: ils sont pris a heures régulières le matin vers 8h, le midi vers 11:30 et le soir vers 17h30-18h. Le problème est que nos filles refusent de manger toutes seules ou pire encore refusent de manger. Le week-end dernier, nous avons essayé de manger tous ensemble à la table du salon (avant elles mangeaient dans leur salle de jeu) et le premier repas s’est assez bien passé. Mais le repas du midi et du soir a été un vrai calvaire: pleurs et refus de manger surtout pour Maeva (qui bien sûr provoqua les pleurs de sa sœur). Nous avons donc sortis de table Maeva qui est allée dans la salle de jeu (se calmer) et qui a mangé avec sa grand-mère en lisant un livre (en fait, sa grand-mère lui a donner a manger, elle n’a pas mangé elle-même). Elle ne mange elle même que son yaourt le matin, et aussi les gâteaux qu’elle aime 🙁

Pourriez-vous nous indiquer des choses à essayer pour sortir de cette situation qui risque de nous user psychologiquement?

Le deuxième problème est pour aller aux toilettes. Nous avons commencé depuis quelques semaines à remplacer les couches papier absorbantes pour des couches lavables en tissu qui “mouillent” dès que le bébé fait pipi. Nous constatons des progrès: les bébés nous disent qu’elles ont envie de faire pipi et on les emmène alors aux toilettes. Le problème est qu’elles refusent systématiquement de s’assoir sur leur pot (elles font pipi debout!!!). Le pot est toujours là et elles en comprennent l’usage…

Que faire pour changer ce comportement de leur part?

J’espère que vous trouvez le temps de me répondre. Si vous voulez plus d’informations pour donner votre avis, n’hésitez pas à me le dire.

Merci d’avance
Matthias

PS Votre guide est vraiment bon!!!

Little girl is cutting carrot for salad

Bonjour Mathias,

D’abord, merci pour le compliment à propos du guide, sachez que la deuxième version est en préparation et sera très bientôt envoyée à tous nos abonnés: une nouvelle version plus complète, plus détaillée et plus pratique… mais gardons un peu de suspens !

Concernant les repas avec vos jumelles, nous pensons qu’il est important que vous mangiez tous ensemble à table. En tout cas le temps que les bonnes habitudes soient prises. Vous pourrez ensuite de temps en temps les faire manger avant vous (mais en restant auprès d’elle).Quand elles seront plus grandes (5-6 ans), vous pourrez de temps en temps les laisser manger toutes seules en vaquant à vos occupations, leur montrer ainsi que vous avez confiance en elles.

À 2 ans et 3 mois, il est parfaitement normal qu’elles ne mangent pas complètement toutes seules : un enfant ne maitrise bien sa fourchette que vers 3 ans et sait manger proprement vers 4 ans. À leur âge, elles ont encore besoin de votre aide, mais devraient, en effet, être capable (et aimer) utiliser une cuillère pour manger.

Préparez-leur des repas faciles à manger avec une cuillère et incitez-les à manger toutes seules.

À chaque tentative fructueuse, montrez-leur que vous êtes content et fier qu’elles mangent « comme des grandes ». Aidez-les ensuite à finir leur assiette si besoin.

Si elles refusent complètement de manger, ne les forcez pas…. Mais établissez la règle : « On n’est pas obligé de tout manger, mais on goute à tout ». Ne remplacez pas le repas par des gâteux bien sûr. Elles auront faim au prochain repas et feront certainement plus d’effort pour se nourrir. Et si l’une des deux empêche sa sœur de manger, sortez la de table en la plaçant avec son assiette et ses couverts un peu plus loin (sur une petite table idéalement), et en lui expliquant qu’elle pourra revenir à table quand elle sera prête à respecter les règles : on reste calme, on goute à tout et on essaye de manger toute seule avec sa cuillère.

Les premiers repas risquent d’être difficiles, vous devez leur donner de nouvelles habitudes, mais expliquez-leur calmement que vous avez décidé de mettre en place de nouvelles règles pour les repas, et que vous vous y tiendrez ! (Et tenez-y vous ;-).

 

En ce qui concerne l’apprentissage de la “propreté”, nous vous conseillons de lire l’article très complet que nous avons écrit sur le sujet et qui a déjà aidé de nombreux lecteurs :

Cliquez ICI pour lire notre article « de la couche au pot, les 11 clés de l’acquisition de la propreté »

…ou de visionner la vidéo qui reprend tous les éléments de l’article :

 

À très bientôt Mathias et merci de votre confiance… et n’hésitez pas à nous donner de vos nouvelles.

 

Si vous avez aimé cet articles, n’hésitez pas à le partager avec vos proches…

Laisser un commentaire via Facebook

2 Comments

  • Anne

    Reply Reply 26 février 2013

    Bonjour!
    Il est vrai que dans le mail de Matthias, ce qui m’a tout de suite interpellée, c’est “pourquoi les enfants mangent-ils si tôt et dans la salle de jeu”. Sur l’heure du repas, je me suis dit que peut-être c’était en Belgique (ou en Angleterre??)? Ou alors est-ce seulement pour que les parents aient du temps à eux? Bref, en tout cas, je suis d’accord avec votre conseil de manger tous ensembles. C’est parfois folklo et agité, impossible d’avoir une conversation… surtout les soirs de fatigue du petit 🙂 Sans compter le nettoyage du sol qui vient de se prendre un jeté de bol dans les règles…
    Néanmoins, je trouve que d’une part, ça donne une cohésion à la famille. Pas “les enfants d’un côté et les parents de l’autre”. D’autre part, ça permet de grands progrès et de donner l’exemple. Ca donne envie au petit de goûter des choses qu’on n’aurait peut-être pas pensé à lui faire goûter : mon fils de 28 mois a ainsi développé une passion pour le maroilles (!), et la mâche avec de la vinaigrette. Petit pas par petit pas, on avance…
    Et surtout!! C’est valable pour tout : je trouve que les enfants marchent par période. Par exemple, la semaine dernière, mon fils partait en vrille tous les soirs : de bons coups de colères. Cette semaine c’est le paradis et il dévore. Ne pas se décourager donc à chaque bizarrerie ou évènement hors norme : ça va passer, un peu de patience, tout a une fin! Ne pas cataloguer son enfant, il évolue avec votre aide.
    Le corollaire est qu’il ne faut pas se braquer ou en faire une obsession. Bon, ce soir, mon enfant n’a presque rien mangé… Demain ça ira mieux! Il ne va pas se laisser mourir de faim!
    Bon courage à tous et n’oubliez pas “Ca va passer!!”

  • Noelle

    Reply Reply 25 juin 2013

    Pour le pot, vous trouverez des inspirations et des exemples sur des sites ou des livres de la méthode HIN (hygiène infantile naturelle) qui consiste à établir une relation avec son enfant au sujet des ses besoins d’élimination (pipi, caca).
    On peut commencer dès la naissance…
    En gros, dès qu’on repère un signal (les jambes qui se trémoussent, un air inspiré, un cri particulier) ou que l’enfant demande, on va lui proposer de faire pipi ou caca en le portant au-dessus du lavabo ou des toilettes en position accroupie, son dos contre votre ventre et vos mains sous ses cuisses. Si l’enfant veut faire debout tout seul, on peut lui demander d’aller dans la douche ou dehors s’il y a un jardin.

    “sans couches c’est la liberté” d’ingrid bauer
    “La vie sans couches” de Sandrine MONROCHER-ZAFFARANO

Leave A Response

* Denotes Required Field