La communication parent enfant à travers la méthode ESPERE® de Jacques Salomé

Vous l’avez peut-être remarqué, le blog Les-Supers-Parents.com est désormais officiellement ouvert aux contributions extérieures. Nous vous invitons toutes et tous à nous envoyer vos articles, vos chroniques de livre liées à la parentalité ou même vos idées d’articles… afin de nous aider à démocratiser l’éducation bienveillante, la parentalité positive et la communication non violente.

 

Anais Euverte methode ESPEREC’est d’ailleurs de ce troisième thème dont il est question aujourd’hui : la communication non violente. Nous sommes ravis de recevoir Anaïs EUVERTE, consultante et formatrice en relations humaines, formée à la Méthode ESPERE® et agréée par l’Institut ESPERE International… qui va nous parler de cette méthode développée par Jacques Salomé.

Si vous avez l’habitude de nous suivre, vous verrez que l’approche ESPERE de la communication parent enfant, n’est pas sans rappeler certains des principes enseignés aussi par Adele Faber et Elaine Mazlish, Isabelle Filliozat ou Thomas Gordon.

 

Apprendre à communiquer avec la Méthode ESPERE® (Energie Spécifique pour une Ecologie Relationnelle Essentielle)

 

Peut-on apprendre à être parent ? Je crois qu’il n’est pas possible d’apprendre à être parents simplement en lisant un livre ou en écoutant des conseils. Les fonctions parentales s’apprennent avant tout de par nos expériences de parents, en élevant nos enfants.

Cependant, il est tout à fait possible d’introduire plus de conscience dans nos relations avec nos enfants, et d’apprendre à communiquer avec eux avec certains repères et outils pour faire face aux situations du quotidien… En tant que consultante et formatrice en relations humaines, j’enseigne la Méthode ESPERE®, qui est d’une grande aide dans les relations parents-enfants. Elle est une véritable éthique de vie pour notre quotidien.

La Méthode ESPERE® a été créée par Jacques Salomé, psychosociologue qui s’est consacré à l’étude des relations humaines. Celui-ci a écrit de nombreux ouvrages sur cette question, dans un langage à la fois poétique, souvent empreint d’humour et à la portée de tous. Son approche, issue de la psychologie humaniste, est une pédagogie de la communication. Voici quelques bases de son enseignement. jacques-salome - methode ESPERE

La plupart de nos difficultés relationnelles résident en des problèmes de communication :

Ce qui est dit n’est pas ce qui est entendu, ce qui est source de beaucoup de souffrance et d’incompréhension.

Nous n’avons pas appris à communiquer, et nous vivons pour beaucoup d’entre nous dans un système néfaste, que Jacques Salomé a nommé le système SAPPE : Sourd Aveugle Pervers Pernicieux Energétivore.

Ce système peut nous conduire à dévaloriser l’autre, à l’accuser, à le culpabiliser… parfois avec les meilleures intentions du monde ! Par exemple, je vais dire à ma fille « tu devrais travailler plus en maths, tu vas encore avoir une mauvaise note… », pour l’inciter à travailler plus.

Or ce type de messages est particulièrement nocif pour la relation. Il induit le doute et la dépendance chez l’autre, et notamment chez l’enfant. Pratiqué au quotidien, le système SAPPE conduit notamment à une baisse de l’estime de soi, de la confiance en soi, de l’amour de soi

Apprendre à communiquer consiste donc dans un premier temps à ne plus pratiquer le système SAPPE. Par ailleurs, la Méthode ESPERE® propose des outils, des repères, des règles d’hygiène relationnelle, accessibles à tous, qui sont autant de propositions pour communiquer sans violence. Nous nous appuyons toujours sur des situations concrètes issues du quotidien, ce qui fait de cette pédagogie une approche pragmatique au plus près des préoccupations de chacun.

Il s’agit avant tout d’un apprentissage de la responsabilisation :

Nous prenons conscience que nous sommes toujours trois dans la relation : moi, l’autre et la relation qui nous relie. Cette relation est symbolisée par une écharpe, un outil essentiel de la Méthode ESPERE® : elle permet de visualiser que chacun est responsable de son bout de la relation, pas de celui de l’autre.

Ceci va nous conduire à une règle d’hygiène relationnelle très importante : je parle de moi à l’autre, je ne parle plus sur l’autre. Utiliser le « je » pour témoigner de ce que je vis plutôt que le « tu », permet d’améliorer significativement la qualité des relations grâce à une communication authentique.

D’autres outils sont utilisés : par exemple, le bâton de parole est proposé pour permettre à chacun de se dire et d’être entendu et éviter que les personnes ne s’interrompent dans un échange.

L’apprentissage de la Méthode ESPERE® donne aussi des repères aux parents pour pouvoir exercer leurs fonctions.

Il s’agit par exemple de distinguer les désirs et les besoins : les parents sont en charge des besoins de leurs enfants, pas de leurs désirs.

Enfin, les parents apprennent à entendre ce qui est réveillé chez eux parfois par le comportement de leurs enfants. En effet, les enfants sont très doués pour réveiller l’ex-enfant blessé qui se trouve en chacun des parents !

La Méthode ESPERE® peut être pratiquée lors de conférences, en stages en groupe ou lors d’entretiens individuels. Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur mon blog : www.blog-espere.com, sur le site de l’institut ESPERE ou sur le site de Jacques Salomé

 

Anaïs EUVERTE
Cabinet AMBRE
11 rue des Filoirs
02 400 Château-Thierry
Tel : 06 74 52 25 55
Mail : anaiseuverte@yahoo.fr
Site web :http://www.ambre-aucoeurdubienetre.com/ateliers/communication-relationnelle

 

Laisser un commentaire via Facebook

12 Comments

  • Val | netenviesdebebes

    Reply Reply 11 décembre 2012

    Merci pour cet article très intéressant, je m’intéresse beaucoup à toutes les méthodes de communication non violente pour mes enfants, j’avais entendu parler de cette méthode mais sans avoir eu le temps de l’approfondir. elle a l’air très intéressante

    • Damien

      Reply Reply 14 décembre 2012

      Merci pour votre article,
      pour encore mieux découvrir cette méthode vous pouvez prendre connaissance des films de Jacques Salomé,

      – Oser communiquer en conscience
      – Être femme aujourd’hui
      – Accéder à sa liberté d’être

      Dans ces trois films il revient régulièrement sur la communication parent enfant, mais aussi de très nombreux autres sujets complémentaires…

      Vous pouvez voir le sommaire et des extraits des films sur le site de l’éditeur http://www.editions-en-conscience.com

  • Camille et Olivier

    Reply Reply 14 décembre 2012

    Merci pour l’info Damien !

  • liounie

    Reply Reply 9 février 2013

    Je vous conseil le livre de jacques salomé et de justine brax , 5 contes pour grandir de l’intérieur, c’est génial pour les enfants extraits de Contes à guérir, contes à grandir, ont le pouvoir de réactiver l’inconscient, de stimuler la mémoire, de changer le regard et l’écoute, de raviver l’énergie créatrice.

    • liounie

      Reply Reply 9 février 2013

      Elles sont légères et profondes à la fois, émouvantes et stimulantes. Elles ont, par leur contenu métaphorique, poétique et ludique, le pouvoir de « parler à l’inconscient » de celui qui les écoute, de déclencher une véritable alchimie apaisante et réparatrice…
      Le hérisson solitaire qui croit que tout le monde lui en veut, la lézarde qui n’arrive pas à rester en place, le petit poisson qui a peur et mord les autres poissons, l’aiglon élevé comme un poulet qui ne sait pas qui il est, la belette rousse qui se pose de vraies questions…
      Rappel des 3 principes de Jacques Salomé :
      – il faut oser nommer ses sentiments, ses émotions, son vécu, ses désirs ;
      – les maladies sont des « mal-à-dit », des langages symboliques ;
      – chacun possède, des sens comme l’émotion, l’imagination, l’intuition symbolique, l’inspiration créatrice…

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 11 février 2013

      Merci Liounie,
      Nous avons déjà “contes à grandir, contes à guérir” qui est formidable en effet !

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 6 février 2017

    Nos enfants reflètent effectivement à merveille ce qui ne va pas chez nous au plus profond de nous-même (à leur détriment du coup :-()

    Parfois même et c’est malheureux, ils en développent une maladie dont nous n’avons aucune idée de l’origine.

    Dans ces cas bien particuliers j’insiste là-dessus, cette maladie pourrait être guérie si le parent concerné arrivait à faire un rapprochement avec un lien de son passé.

    Parce que les médecins soignent les maladies, mais pas les causes.
    Or c’est bien elles qu’il faudrait soigner. :-/

    Quitte à aller voir un psychologue dès les premiers temps de la maladie de notre enfant, et lui demander s’il pourrait y avoir un rapport quelconque entre nous et cette maladie.

    Il nous poserait alors des questions précises, et nous aiderait à fouiller dans notre passé.

Leave A Response

* Denotes Required Field