Comment aider son enfant à avoir confiance en lui ?

De quelle manière aider son enfant à avoir confiance lui ? En tant que parent, vous souhaitez favoriser un sentiment d’assurance chez votre fille ou votre fils ? Vous avez raison de prêter attention à l’estime de soi chez l’enfant, car ce ressenti intérieur se construit dès le plus jeune âge. Avoir confiance en soi, croire en soi permet de se remettre en question facilement sans craindre de s’écrouler. Avoir une bonne image de soi éloigne la peur du regard des autres. Catherine Collas nous partage cinq astuces qui vous aideront à développer la confiance en soi chez votre enfant.

 

1 ) Valoriser la différence pour aider son enfant à avoir confiance en lui

 

Une des clés pour aider son enfant à avoir confiance en lui est de lui expliquer qu’il n’existe pas de personnes parfaites. Chaque être humain est différent. C’est normal et c’est même merveilleux  !

Par exemple, si votre enfant est timide, il a certainement quelques difficultés à aller facilement vers les autres, à prendre la parole en classe, etc. Ce n’est pas grave. Le plus important est que sa personnalité ne devienne pas un complexe.

Pour cela, évitez de lui répéter qu’il doit changer à tout prix. Essayez plutôt de valoriser cette différence. Être réservé a certes des inconvénients, mais aussi des avantages. Votre enfant est certainement apprécié de ses amis pour ses qualités d’écoute et de bienveillance. Il sait ne pas se mettre en avant tout le temps et est ainsi attentif aux autres. Expliquez-lui que cette attitude est une véritable richesse.

 

2 ) Favoriser l’estime de soi chez l’enfant en faisant attention au poids des mots

Les parents doivent veiller aux mots qu’ils emploient pour s’adresser à leurs enfants. La communication non violente et positive est essentielle pour développer l’estime de soi chez l’enfant.

Il peut arriver que votre enfant oublie d’avoir une attention pour l’anniversaire d’un membre de la famille. Dans cette situation, ne lui dites pas qu’il est égoïste. Expliquez-lui plutôt combien faire plaisir aux autres rend heureux. Dites-lui que l’erreur est humaine et incitez-le à avoir envie d’être attentif la prochaine fois.

Pour aider son enfant à avoir confiance en lui, il faut être vigilant et ne pas employer de termes qui pourraient l’enfermer dans un rôle défini : le méchant, la maladroite, le tête en l’air, l’égoïste, etc.

En tant que parent, il est essentiel de distinguer les actes de l’identité de l’enfant.

 

3 ) Parler de ses propres échecs pour apprendre à son enfant à ne pas avoir peur des difficultés

Les enfants ont tendance à voir leur mère et leur père comme des super-héros ! Il faut avouer que c’est souvent assez agréable pour les parents. Cependant, cela n’aide pas les enfants à comprendre qu’ils peuvent avoir confiance en eux même s’ils ne savent pas tout faire.

En tant que parent, osez parler des difficultés rencontrées dans votre jeunesse, dans votre journée de travail, etc. Montrez à votre enfant qu’il a également le droit de ne pas réussir du premier coup. Aidez-le à dédramatiser la notion d’échec.

Les erreurs servent à progresser, à évoluer, à se réajuster. Expliquez à votre enfant qu’il a le droit d’essayer et de réessayer. Restez positif face à ses difficultés, sans pour autant les nier. Dites-lui que vous ne vous faites pas de soucis pour lui et qu’il peut tenter de nouvelles expériences. Aider son enfant à avoir confiance en lui, c’est lui dire que vous êtes fier de lui, c’est le valoriser même s’il échoue. Essayer, tenter, expérimenter, c’est cela l’essentiel. Votre enfant doit savoir qu’il peut croire en lui, même s’il ne réussit pas tout.

 

4 ) Être attentif lorsque son enfant s’exprime pour qu’il prenne confiance en lui

Après une journée de travail, les parents ont parfois juste envie de discuter entre adultes pour se détendre. Une fois à table, la patience n’est pas toujours au rendez-vous pour écouter le récit de la journée du tout petit ou la dispute de l’adolescente avec son meilleur ami.

Plutôt que de finir par couper la parole à votre enfant ou de ne pas l’écouter, expliquez-lui simplement que vous êtes fatigué et que vous ne pouvez pas être attentif. Proposez-lui d’en discuter le lendemain.

Il est important de laisser un vrai temps de parole à l’enfant. Il doit sentir qu’il est écouté, que son avis compte et que ses idées peuvent être aussi intéressantes que celles d’un adulte.

L’écoute empathique développe l’estime de soi chez l’enfant.

 

5 ) Donner des responsabilités à son enfant pour qu’il apprenne à croire en lui

Permettre à un enfant de participer à la vie de la maison fait partie de l’éducation bienveillante. Cela va l’aider à devenir plus autonome. Il va comprendre et sentir qu’il gagne en compétences, qu’il est capable de faire de plus en plus de choses. L’image positive qu’il a de lui va être renforcée.

Dans un premier temps, il peut pourtant sembler plus simple de ne rien demander à son enfant. Ainsi, pas de dispute ou de désaccord en vue. Cependant, cette méthode va vite montrer ses limites. Avec le temps, l’enfant risque de se sentir inutile.

À l’inverse, l’autonomisation progressive est une démarche positive pour aider son enfant à avoir confiance en lui.

Votre enfant fait peut-être parfois la tête à l’idée de devoir mettre la table. Expliquez-lui qu’il a le droit d’exprimer son mécontentement, mais qu’il est bien qu’il effectue une tâche pour toute la famille, qu’il peut être fier de lui.

 

Vous venez de découvrir 5 astuces pour aider son enfant à avoir confiance en lui. Si vous avez d’autres conseils pour développer l’estime de soi chez l’enfant, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field