Connaissez vous le langage d’amour préféré de vos enfants ?

Voici un article écrit par Anne-Estelle du blog etre-parent.com. Il s’inspire du livre (que nous n’avons pas encore lu…alors que nous en avons 2 exemplaires à la maison !!) de Gary Chapman et Ross Campbell « Langages d’amour ». Il vous permettra de découvrir si vous exprimez l’amour dans un langage que votre enfant comprend !

« Un père avait deux fils : Léo et Raphaël. Il alla voir chacun de ses deux fils pour leur dire: “Mon garçon, je voudrais te poser une question que je ne t’ai jamais posée, mais il est très important pour moi que tu y répondes. Sens-tu que je t’aime?” Son fils cadet, Léo, lui répondit “C’est certain, papa, je sais que tu m’aimes. Tu passes du temps avec moi. Tu m’emmènes en ville avec toi, tu t’arranges pour que nous ayons le temps de bavarder ensemble. J’ai toujours pensé que c’était formidable que tu me consacres autant de temps alors que tu es si occupé.”

Heureux et bouleversé, le père attendit quelques jours avant de poser la même question à son fils aîné. Raphaël, un peu gêné lui répondit, “Je sais que tu m’aimes, mais je ne le sens pas toujours. Parfois, j’ai besoin de toi et tu n’es pas là pour m’aider. Comme la fois où il y a eu l’incendie, j’ai envoyé Léo te chercher et il est revenu en me déclarant de ta part que je pouvais m’en sortir tout seul. Nous avons effectivement réussi à éteindre le feu, mais comme tu n’es pas venu nous aider, j’ai eu l’amer sentiment que tu ne m’aimais pas. »

Ce père aimait ses deux fils. L’un l’a ressenti et a compris le message d’amour de son père. L’autre ne l’a pas reçu parce que ce langage lui était étranger.

En tant que parents, nous aimons nos enfants. Mais parfois, nous les aimons de la mauvaise manière. Peu importe la quantité d’amour donnée ; si elle n’est pas reçue, elle ne sert à rien. Et pourtant, un enfant qui se sent et qui se sait aimé est un enfant qui sera bien dans sa peau, qui sera disposé à écouter les conseils, et qui réussira dans sa vie d’adulte. Parce que l’amour est la base de tout.

Alors, imaginons un instant que l’amour se parle en plusieurs langues : vous parlez le français, mais votre fils parle l’espagnol, et votre fille l’anglais. Il existe ainsi 5 langages d’amour. 5 langages à comprendre, à apprendre et à pratiquer. Les voici :

les langages d'amour des enfants

1/ Le contact physique :

Le toucher est un des moyens les plus simples de montrer à son enfant l’amour inconditionnel qu’on lui porte. Les petits enfants savent très tôt faire la différence entre un toucher affectueux et un contact brusque ou irrité. Les bébés ont besoin d’être câlinés, portés, c’est vital pour eux. Il est fatal de croire qu’en grandissant, nos enfants n’en ont plus besoin. Il faut juste apprendre à ne pas démontrer son amour physiquement n’importe où (un ado ne supportera pas tellement un bisou de sa maman devant ses copains).

Attention : un enfant particulièrement sensible à ce langage d’amour sera d’autant plus affecté si vous utilisez ce langage pour le punir (la fessée par exemple).

2/ Les paroles valorisantes:

Des mots tendres, des encouragements… permettent à l’enfant de se sentir valorisé, donc aimé. Tout petit, un enfant se sait aimé selon l’intonation de la voix, la douceur de l’expression. Les paroles valorisantes permettent d’encourager l’enfant à persévérer, à tenter plus d’expériences. Un enfant qui sait que ses parents sont fiers de lui n’aura pas peur d’échouer, il se relèvera plus vite.

Attention : nous avons malheureusement plus de facilité à critiquer ou à rabaisser. Ces mots négatifs peuvent dévaloriser et blesser nos enfants à vie, surtout s’il s’agit de leur langage principal.

3/ Les moments de qualité:

Il s’agit ici d’offrir de son temps à son enfant, de faire don de sa personne. Lorsque l’enfant est petit, il est dépendant et donc c’est normal de lui accorder beaucoup de temps. Plus il grandit, plus c’est un défi de renoncer à faire quelque chose d’autre (pourtant important) pour consacrer du temps à notre enfant. Et plus on a d’enfants, plus c’est difficile d’en accorder à chacun. Peu importe l’activité faite (lire un livre, faire un jeu de société, discuter en faisant le jardin…), le plus important est d’être à 100% avec son enfant.

Attention : un enfant qui est dans l’attente de ce langage d’amour (comme Léo dans l’histoire) peut être rongé par l’idée que ses parents ne l’aiment pas puisqu’ils ne sont pas capables de prendre “rendez-vous” avec leur propre enfant.

4/ Les cadeaux:

Un vrai cadeau n’a rien à voir avec le prix ou la taille du cadeau. C’est un don directement lié à l’amour. Offrir veut dire “ j’ai pensé à toi, j’ai pris le temps de choisir quelque chose qui te plaira”. Pour les petits, étant donné qu’ils n’ont aucune notion d’argent, que le cadeau soit acheté (jouet), trouvé (une jolie pierre précieuse), ou confectionné (poupée de chiffons), cela aura la même valeur à leurs yeux. Lorsque l’enfant grandit, il faut juste faire attention à ce que l’enfant ne considère par les cadeaux comme un dû.

Attention : un enfant particulièrement sensible aux cadeaux supportera très mal que le parent reprenne ou détruise ce qu’il lui a donné.

5/ Les services rendus:

Les petits services, comme les grands, expriment un engagement aux côtés de l’enfant pour lui faciliter la vie. Au début, nous faisons pour nos enfants ce qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes. Puis nous leur apprenons comment se débrouiller. Le service par l’amour, c’est un don, non une obligation.

Attention : si les services rendus sont le langage préféré de votre enfant (comme Raphaël dans notre histoire), il faut à tout prix éviter de présenter nos services comme de l’amour conditionnel, ou de le faire en râlant, à contrecœur. Attention aussi à ne pas céder à toutes les exigences de votre enfant, au risque de l’encourager à rester puéril et/ou égoïste.

 

Apprendre à mieux aimer son enfant, c’est découvrir le langage préféré de chacun de vos enfants, et le lui parler, jour après jour. Avant 5 ans, les enfants sont polyglottes, et on besoin des 5 langages. Vers 5 ans, chaque enfant se spécialise. Mais attention, pour que leur réservoir émotionnel soit continuellement rempli, il faudra quand même parler les 4 autres langages. Cela leur permettra aussi d’apprendre à s’ouvrir vers l’extérieur et à aimer les autres grâce aux 5 langages.

Si vous avez envie d’aller encore plus loin, venez télécharger gratuitement mon guide complet sur les 5 langages d’amour de vos enfants sur mon blog www.etre-parent.com. Vous y trouverez des mises en pratique concrètes et adaptées à tous les âges, pour chacun des 5 langages. Et pour vous aider à découvrir le langage préféré de votre enfant, il existe plusieurs méthodes que je partage avec vous dans l’article “mieux aimer son enfant.”

 

Camille et Olivier : Nous nous sommes prêtés au jeu et pensons avoir découvert les langages d’amour de nos trois loulous :

  • Pour Léo c’est clairement le « contact physique » ! Malgré ses bientôt 9 ans… il a encore énormément besoin de câlins… même s’il n’est plus trop « bisous » 🙂
  • Lou (4 ans) a en effet besoin des 5 langages… mais nous pensons qu’elle est particulièrement sensible aux « cadeaux » et aux « services rendus ».
  • Lili (2 ans) elle aussi apprécie tous les langages d’amours que nous lui offrons, mais il nous semble qu’elle est très sensible aux « paroles valorisantes », qui lui font gagner confiance en elle et lui permettent d’acquérir l’autonomie qu’elle recherche à tout prix (une vrais indépendante celle-là !)

 

Et chez vous ? Quels sont les langages d’amour préférés ?

Laisser un commentaire via Facebook

26 Comments

  • chrys

    Reply Reply 24 septembre 2013

    Merci à Anne-Estelle et Supers Parents pour cet article !

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Merci Chrys pour votre commentaire très encourageant 🙂

  • Fabienne

    Reply Reply 24 septembre 2013

    Merci pour cet article très intéressant comme tous les autres d’ailleurs.
    Que de précieux conseils pour essayer de donner à nos enfants le meilleur pour être bien dans sa peau et grandir sereinement.

  • Sylvie

    Reply Reply 24 septembre 2013

    Merci pour cet article simple et clarifiant.
    Je voulais ajouter que le langage « physique » n’est pas seulement des bisous et des câlins (que les enfants et ados refusent tôt ou tard). Le lien physique c’est aussi un vrai regard, une poignée de main, un bras sur l’épaule ou une main confiante et valorisante sur les épaules. J’accompagne des jeunes adultes et aussi des créateurs d’entreprises adultes, femme et homme : il n’est pas rare qu’ils « retournent » avec une intense émotion dans cette 1ère fois que leur père ou leur mère les a « vraiment regardé », comme s’ils se sentaient pour la 1ère fois aimé et reconnu, « touché » (dans les deux sens du terme !). Et souvent cette 1ère fois là, ils ne la repèrent que péniblement qu’à 15 ans ou parfois jamais !
    Alors n’oublions pas le lien physique à nos enfants : vraiment les regarder dans les yeux, vraiment leur poser la main sur l’épaule, vraiment s’asseoir à côté d’eux sur un canapé !

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 24 septembre 2013

      Nous sommes entièrement d’accord Sylvie !! Merci beaucoup pour ces précisions !

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 24 septembre 2013

      Bonjour Sylvie,
      Effectivement, le toucher physique c’est beaucoup plus que des câlins ou des bisous. Je détaille plus dans le petit livret à télécharger sur mon blog. Il y a aussi les jeux de lutte ou les parties de guillis, ou encore les massages après l’activité sportive etc. Tellement de manières de dire je t’aime par le toucher. Et par le regard aussi (toucher avec les yeux comme disait ma grand mère). Merci pour tes précisions

  • hanen

    Reply Reply 24 septembre 2013

    moi mes trois enfants aiment bien que je m assoie à coté d eux sur le canapé en regardant la télé

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 24 septembre 2013

      Ils sont donc plutôt sensibles au langage « contact physique »…

      • Anne-Estelle

        Reply Reply 25 septembre 2013

        Ou alors ça peut aussi vouloir dire qu’ils aiment partager ce moment sympa devant la télé avec maman… c’est difficile de conclure à un langage d’amour sur une seule habitude. De plus, c’est rare quand les frères et soeurs ont le même langages. Je t’encourage à chercher d’autres indices 🙂

  • Macarena

    Reply Reply 24 septembre 2013

    Ma fille de 2 ans m’a dit « merci maman » après lui avoir lu 2 histoires et chanté avec elle des berceuses et comptines avant le coucher. J’ai senti que ce moment était précieux particulièrement aujourd’hui, même si nous appliquons le rituel du coucher tous les soirs. Mais ce soir, c’était plus fusionnel, ma fille était d’une douceur incroyable (elle vit une période difficile, mord et tape chez la nounou l’autre enfant, il faut dire que je vais bientôt accoucher, et que nous préparons le déménagement pour dans quelques semaines). Ce « merci maman », en prenant mon visage dans ses petites mains m’a bouleversé. J’ai su alors que je lui avais donné beaucoup plus que du temps.

    • Camille et Olivier

      Reply Reply 24 septembre 2013

      Merci pour ce touchant témoignage Macarena !!
      Mieux l’enfant se sent… mieux il agit !

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Bonjour Macarena, c’est vrai que ce témoignage est touchant. Déjà, le rituel du coucher est important pour tous les enfants, mais quand en plus ils traversent des périodes de turbulence, ils ont d’autant plus besoin d’amour. Cela les rassure et les aide à accepter les changements.

  • Christelle

    Reply Reply 25 septembre 2013

    L’article est génial. Mon fils est encore trop petit (11mois) mais je ne manquerai pas d’être à l’écoute.
    Je conseille le livre de Gary Chapman, le langage d’amour des enfants, il est très bien fait et complète son livre, les langages d’amour.

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Bonjour Christelle,
      C’est vrai qu’il n’y a pas que les enfants qui ont besoin des 5 langages d’amour. Gary Chapman a vraiment fait une découverte bluffante avec ces 5 langages d’amour ! A nous de tous les pratiquer, mais de connaître le langages préféré de son conjoint, de chacun de ses enfants, et de ses amis les plus proches. Cela aide tellement dans les relations 🙂

  • Marie

    Reply Reply 25 septembre 2013

    Merci pour cet article très clair! j’en parle beaucoup dans mes ateliers F&M, ça me paraît essentiel à transmettre pour aider les parents à remplir le réservoir d’amour de leur(s) enfant(s)!!

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Merci beaucoup Marie pour votre commentaire. Et pour votre contribution à aider les autres à remplir le réservoir d’amour des enfants !

  • fatiha nouidjem

    Reply Reply 25 septembre 2013

    Bonjour,
    MERCI pour votre article! mon fils a besoin des 5 langages d’Amour, il a 2 ans et demi.
    Souvent il me dit merci après avoir lu au moins 3 histoires avant d’aller au dodo, je le remercie a mon tour pour son attention et lui dit que c’est un plaisir de lui lire des histoires! C’est juste émouvant, attendrissant et rigolo!

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Bonjour Fatiha, merci pour votre témoignage. En vous remerciant quand vous lui accordez du temps, votre fils vous dit qu’il aime ces moments rien qu’avec vous. N’ayez pas peur d’en abuser, les enfants ont besoin de ça!

  • Marie

    Reply Reply 25 septembre 2013

    Bonjour,
    Ce livre est sur ma table de nuit depuis au moins 2 ans (offert par ma belle-mère 😉 ), j’essaye de le mettre en pratique avec mon compagnon mais je n’y avais jamais pensé pour notre fille. Elle n’a que 2 ans, mais à méditer pour l’avenir… Merci à vous pour vos articles toujours aussi intéressant !!

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 25 septembre 2013

      Bonjour Marie.
      Vous avez découvert les langages d’amour au sein du couple. Le même auteur a écrit un livre sur les langages d’amour des enfants. Plus vous vous y prenez tôt pour maintenir le réservoir émotionnel de votre fille, plus votre relation dans la famille sera forte 🙂

  • marieno

    Reply Reply 25 septembre 2013

    merci pour cet article ! pour Charlie ( 1 an) il s’agit surtout du contact physique et des moments de qualité. Pour Léo ( 3 ans), cela dépend des périodes mais je dirais les moments de qualité, les paroles bienveillantes et les câlins.

  • Virginie

    Reply Reply 29 septembre 2013

    merci pour cet article, utile en tant que maman, mais aussi en tant que fille, car je l’ai imprimé pour mon père et cela a donné l’occasion d’échanges très constructifs.
    merci pour votre travail !

    • Anne-Estelle

      Reply Reply 29 septembre 2013

      Bonjour Virginie, c’est un super témoignage que vous nous partagez 🙂 J’espère que cette discussion avec votre père vous permettra de renforcer vos liens !

  • Angélique Mathieu

    Reply Reply 8 février 2017

    L’article dit que plus on a d’enfants, et plus c’est difficile pour les parents de passer un peu de temps avec chaque enfant.

    Je veux bien le croire, car lorsque les enfants sont 7 ou plus, il y a tellement de tâches ménagères, que ça prend tout le dessus. 🙁

    J’aimerais bien lire l’avis d’un psychologue sur ce genre de cas. Car pourtant les enfants dans ces familles ont souvent l’air très épanouis.

    Mais pas tous toutefois.
    Le fait de rendre service à son enfant est très bien, mais c’est désolant quand certains parents soulignent des années plus tard en lui disant:

    « Après tout ce que j’ai fait pour toi. »

    A mon humble avis, quand on donne quelque chose à quelqu’un, on ne doit pas le ressortir plus tard, où sinon cela ne s’appelle pas être dans l’inconditionnel à mon sens. :-/

    Qu’en pensez-vous?

Leave A Response

* Denotes Required Field