Les 3 principales origines des peurs des enfants

Petites ou grandes, réelles ou imaginaires, disproportionnées ou non, il est indispensable de toujours prendre les peurs des enfants au sérieux. Ne les minimisez pas, ne les ignorez pas, elles ont toutes une raison d’être, même si elles peuvent être parfois difficiles à comprendre pour nous, adultes. La peur est à percevoir comme un message, une façon pour l’enfant de s’exprimer. Aucune ne doit être jugée comme ridicule !

La vidéo du mercredi – Les peurs de l’enfant

A pile deux ans, cet été, notre petite Lou s’est en effet subitement mise à avoir peur. Mais alors vraiment très peur ! La première fois ça nous a fait vraiment bizarre lorsque ‘elle s’est mise à trembler et à s’agripper à nous en pleurant. C’est la mascotte du camping (un Monsieur déguisé en Lion) qui lui faisait peur. Tétanisée à l’idée de le revoir elle a passée la semaine à nous demander toutes les 5 minutes « il est parti le Zion ? ».