Nos clés pour favoriser le sommeil de bébé

Cette semaine, nous accueillons, Sophie du blog Maman Radieuse. Sophie est puéricultrice et passionnée par son métier. Elle a lancé un blog pour accompagner les mamans (et les papas) dans cette nouvelle vie avec bébé. Aujourd’hui, elle nous propose des clés pour favoriser le sommeil de son bébé

 

 

Un des plus grands défis auxquels vous êtes confrontés lorsque devenez parent est le sommeil de votre bébé !

Eh oui, les habitudes de sommeil de votre petit bout sont imprévisibles, et peuvent même venir jusqu’à chambouler votre vie. Beaucoup de parents se retrouvent désespérés et ne savent pas comment agir…

Le sommeil est un aspect très important pour la santé et le bien-être de votre enfant. C’est pourquoi, il est nécessaire d’instaurer de bonnes habitudes de sommeil à votre enfant, et ce, dès la naissance 😉

Alors, que pouvez-vous mettre en place pour aider votre bébé à bien dormir ?

L’importance du sommeil pour votre bébé

Le sommeil fait partie des besoins fondamentaux de l’enfant. C’est même vital pour lui. (Et pour nous tous d’ailleurs 😉 )

Les bienfaits du sommeil

Un sommeil de bonne qualité est nécessaire à votre bébé pour lui permettre de bien grandir.

Voici un récapitulatif des bienfaits du sommeil pour votre enfant :

  • Permet un bon développement sur le plan physique ;
  • Consolide les apprentissages ;
  • Facilite ses capacités de mémorisation ;
  • Renforce la mémoire ;
  • Améliore la concentration ;
  • Permet de gérer plus facilement ses émotions ;
  • Diminue le stress et ses effets néfastes sur l’organisme ;
  • Combats les troubles de l’humeur ;
  • Renforce le système immunitaire ;
  • Renouvelle les cellules ;
  • Sécrète les hormones de croissance ;
  • Permet d’être en forme pendant la journée.

La protection du sommeil est donc INDISPENSABLE pour préserver la santé et le bon développement de votre enfant.

Une préoccupation chez tous les parents

Savez-vous que le sommeil est un des premiers motifs de consultations pédiatriques ?

Oui oui oui, je vous l’assure…

Si vous lisez cet article, c’est certainement parce que le sommeil de votre bébé est aussi un sujet qui vous préoccupe.

Lorsque je travaillais comme puéricultrice en crèche, j’ai rencontré des parents épuisés par rapport au sommeil de leur bébé… Certains étaient dans un vrai cercle vicieux.

” A 11 mois, il ne fait toujours pas ses nuits. ”

” Mon enfant ne veut pas dormir seul, je ne sais plus quoi faire… ”

” Il ne s’endort que dans mes bras ! ”

Vous imaginez bien que toutes ces perturbations ont des conséquences sur la vie familiale…

Alors, comment favoriser le sommeil de votre bébé ? Que pouvez-vous faire en tant que parent ?

 

Le sommeil de votre bébé pendant le 1er mois

La première chose à faire est de vous familiariser avec la science du sommeil des bébés.

Je dirai même que c’est ESSENTIEL…

Eh oui, car une fois que vous aurez compris comment, pourquoi et quand votre bébé dort, il vous sera plus facile d’accompagner votre bébé dans les bras de Morphée.

Alors êtes-vous prêts à découvrir l’univers du sommeil de votre bébé ?

Les stades de vigilance chez le nouveau-né

La vigilance du bébé est composée de 4 stades : le sommeil calme, le sommeil agité, l’éveil calme et l’éveil agité.

Savez-vous les identifier ?

Je vous donne quelques détails pour vous aider 🙂

Le sommeil calme

C’est le stade ou votre bébé dort profondément. Il ne bouge pas et ses petits yeux sont fermés. Sa respiration et son cœur ont un rythme réguliers.

Cette phase dure environ 20 minutes.

Le sommeil agité

Pendant ce stade, votre bébé s’agite beaucoup, son cœur bat vite et sa respiration est rapide. On peut aussi apercevoir toutes sortes de mimiques sur son visage. Il est même possible d’identifier certaines émotions !

Parfois, votre bébé émet aussi des grognements, ou fait des petits mouvements de succion avec sa langue. Prêtez-y attention pour voir 😉

Et ces petits signes donnent souvent l’impression que le bébé est réveillé.

L’éveil calme

C’est la courte période ou votre petit bout à les yeux grands ouverts et regarde attentivement ce qui l’entoure. Parfois, il laisse percevoir un petit sourire ou une mimique. Sa respiration et son cœur sont réguliers.

À la naissance, l’éveil calme ne dure que quelques minutes (entre 3 et 5 minutes), et se produit 2 à 3 fois par jour. Puis, cela va évoluer… Pour vous donner un exemple, vers l’âge de 3 mois, il peut être en éveil calme près de 2 heures d’affilées !

L’éveil agité

C’est le stade ou votre bébé est moins attentif et a tendance à se replier sur lui-même. Son cœur s’accélère et sa respiration est irrégulière. Il peut aussi être amené à gémir ou à faire des grimaces… Et parfois, il pleure beaucoup et peut même être inconsolables.

Les phases d’éveils agités diminuent avec le temps. Elles varient beaucoup d’un bébé à l’autre.

Les caractéristiques du sommeil

Combien de temps de sommeil a besoin un bébé ?

Vous l’avez remarqué, un nouveau-né passe beaucoup de temps à dormir !

Eh oui, un bébé dort en moyenne 16 heures/ jour, mais certains, peuvent même aller jusqu’à dormir 20 heures.

Bien entendu, à mesure que votre bébé grandira, il aura de moins en moins besoin de sommeil.

Comment se déroule un cycle de sommeil ?

Chez le bébé, le cycle de sommeil dure en moyenne 50 à 60 minutes (alors que chez l’adulte, la durée d’un cycle se situe entre 1h30 et 2h.)

D’ailleurs, votre bébé peut enchaîner 3 à 4 cycles de sommeil et donc dormir 3 à 4 heures d’affilées !

Et savez-vous pourquoi il se réveille ?

Vous l’avez deviné, c’est parce qu’il a faim…

Mais, un bébé allaité au sein dort un peu moins longtemps qu’un bébé nourrit au biberon. Et oui, la digestion du lait maternel étant plus rapide, le bébé réclame plus vite 😉

Savez-vous qu’il ne distingue pas encore le jour et la nuit ?

En fait, son horloge interne est totalement indépendante de l’environnement.

Le bébé a besoin de passer dans ces 4 stades de vigilance pour trouver son rythme de sommeil afin de se caler sur 24 heures, c’est ce qu’on appelle le rythme circadien.

Comment le bébé passe d’un stade de vigilance à l’autre ?

Un bébé s’endort souvent en phase de sommeil agité !

Et le sommeil agité représente plus de 50 % du temps de sommeil de votre bébé, soit 8 à 10 heures par jour chez un nouveau-né.

D’ailleurs, il s’agit du stade qui pose le plus problème aux parents…

À votre avis, pourquoi ?

Lorsque le bébé est en sommeil agité, il y a beaucoup de parents qui prennent leur enfant, pensant qu’il est réveillé. Et donc ça perturbe son cycle…

D’ailleurs, pour atteindre le sommeil agité, le nouveau-né a besoin de détente et de calme. Il est donc préférable d’éviter toutes sources de stimulation, car un bébé qui dort peu est un bébé qui pleure beaucoup.

Alors, je vais vous donner quelques conseils pour respecter le plus possible le sommeil de votre bébé 😉

Comment respecter les phases de sommeil du nouveau-né ?

  1. Observez votre bébé de façon à décoder ses mimiques et repérer les différents stades de vigilance ;
  2. Évitez de réveiller votre bébé en phase de sommeil agité ! (l’idéal est de le réveiller entre 2 cycles de sommeil) ;
  3. Essayez de regrouper les petits soins comme le bain, les soins de cordon… ;
  4. Changez sa couche avant (ou après) chaque biberon ou tétée…(À vous de juger bien sûr, mais l’idée est de ne pas le réveiller exprès pour un changement de couche ;))
  5. Rassurez votre enfant après un soin : portage, emmaillotage…
  6. Bercez votre bébé pour l’aider à se rendormir ;
  7. Exposez-le à la lumière du jour pour l’aider à régler son horloge biologique ;
  8. Veillez à ce que votre petit bout soit en sécurité dans son lit. C’est-à-dire, couché sur le dos sur une surface plate, sans oreiller, ni jouets.

Une dernière chose… Il n’est jamais trop tôt pour commencer à instaurer une routine. Vous pouvez en mettre une en place dès les premiers jours de vie 🙂

Le sommeil de votre enfant de 1 à 6 mois 

Je veux bien vous croire lorsque vous me dites qu’avoir un enfant, c’est épuisant… Les heures de sommeil sont tellement irrégulières et imprévisibles au départ !

Mais j’ai une bonne nouvelle… Vous allez réussir à dormir un jour 😉 Eh oui, car entre 1 et 6 mois, le sommeil de votre bébé va beaucoup évoluer.

Afin de réduire le risque de mort subite du nourrisson, l’OMS recommande aux parents de faire dormir leur enfant dans la chambre parentale jusqu’à ses 6 mois. 

L’apparition d’une périodicité jour/nuit

Pour vous donner un ordre d’idée, voici quelques indications sur la durée de sommeil des bébés entre 1 et 6 mois.

  • Entre1 et 3 mois, le bébé dort encore beaucoup, mais a des périodes d’éveils plus longs en fin de journée.
  • Vers l’âge de 3 mois, un bébé commence à faire des petites nuits.
  • À partir de 6 mois, il commence à faire ses nuits, ce qui signifie qu’il peut dormir jusqu’à 6 heures d’affilés !

Je précise, ce sont des indications.

Il y a pleins d’éléments à prendre en compte. (Est-ce un bébé allaité ou non ? Est-il né à terme ? Quel est son tempérament ? …)

Bref, vous l’avez compris, chaque bébé est UNIQUE 🙂

Il y a des petits dormeurs, des gros dormeurs…. C’est exactement comme pour nous. Et c’est pour cela, qu’on ne peut pas vraiment parler de “norme” pour le sommeil.

Alors surtout ne culpabilisez pas si votre bébé ne “fait pas ses nuits” à l’âge où d’autres ont déjà trouvé leur rythme de sommeil 😉

 

Les caractéristiques du sommeil chez le bébé entre 1 et 6 mois

Un changement dans la qualité du sommeil

Vers l’âge de 2 mois, le sommeil agité diminue petit à petit. Puis, vers l’âge de 6 mois, le temps de sommeil agité ne représente plus qu’un quart du temps de sommeil. [rappel : à la naissance, il représente 50 %]

Le sommeil calme devient plus profond et va devenir ce qu’on appelle le sommeil lent chez l’adulte. Il y a donc une diminution des possibilités d’éveil 😉

L’apparition du rythme circadien

Votre bébé aura de plus longues périodes de sommeil. Vous allez voir, elles auront tendance à se décaler de jour en jour.

Par contre, lorsque l’horloge biologique de votre bébé se met en place… Vous allez aussi vite vous rendre compte qu’il pleure davantage le soir !

Eh oui, les pleurs du soir sont le reflet de la mise en place de ce nouveau rythme qui s’installe petit à petit.

Comment respecter les phases de sommeil de votre bébé ?

  1. Être observateur est la meilleure chose que vous puissiez faire pour répondre au mieux à ses besoins ;
  2. Être attentif aux petits signes de fatigue (frottement des yeux, regard dans le vide, bâillements à répétition…)
  3. Respecter la luminosité jour/nuit pour l’aider à trouver son rythme de sommeil ;
  4. Favoriser une ambiance calme ;
  5. Instaurer des horaires pour les siestes (par exemple, un bébé de 4 mois a besoin de faire 4 siestes par jour de 1 heure 30 à 2 heures). Mais n’oubliez pas chaque bébé est unique…
  6. Essayer d’avoir une régularité pour les repas ;
  7. Favoriser l’endormissement de votre bébé dans son lit afin de lui apprendre tout doucement à s’endormir seul ;
  8. Veiller au confort de votre bébé (rassasié, propre et installer confortablement) ;
  9. Laisser lui un petit lange avec l’odeur de la maman dessus pour le rassurer.

 

Je tiens à ajouter, qu’en créant une routine avec votre bébé, et ce dès son plus jeune âge, vous lui procurez un sentiment de confort et de sécurité.

Par exemple, vous pouvez instaurer une routine pour tous les petits soins du quotidien. (Le bain, l’alimentation…)

Qu’en pensez-vous ?

 

Le sommeil de votre bébé de 6 à 18 mois

Un rythme bien installé

Voici quelques indications sur le temps de sommeil et de sieste d’un enfant entre 6 et 18 mois :

  • 6 mois : entre 3 et 4 siestes de 1 heure 30 à 2 heures et fait des nuits de 10 heures ;
  • 12 mois : environ 2 siestes d’1 heure 30 et fait des nuits de 10 heures ;
  • 18 mois : 1 sieste d’1 heure 30 à 2 heures et fait des nuits de 10 heures.

Comme je le précisais plus haut, ce sont de simples indications !

Un petit conseil, essayez de ne pas proposer de sieste à votre petit bout après 16 heures. Car s’il fait une sieste en fin de journée, il peut avoir du mal à s’endormir le soir.

Ce n’est pas ce que vous souhaitez n’est-ce pas ? 🙂

 

Les caractéristiques du sommeil

Des réveils nocturnes tout à fait normaux

Tout comme les jeunes enfants, certains nourrissons plus âgés se réveillent pendant la nuit puis se rendorment d’eux-mêmes, sans pleurer et sans alerter les adultes qui s’occupent d’eux.

Tous les bébés se réveillent naturellement pendant la nuit.

Certains se rendorment d’eux-mêmes, sans pleurer et sans vous alerter. D’autres bébés pleurent parce qu’ils ont besoin d’aide et ne savent pas comment se rendormir d’eux-mêmes.

L’aptitude à s’endormir seul au moment du coucher se généralise généralement pendant la nuit.

Sachez également qu’à environ 6 mois, la plupart des bébés n’ont plus besoin d’être nourris pendant la nuit.

La tétine

Une chose que vous devez savoir, le besoin de succion est surtout présent avant l’âge de 6 mois !

Alors, pourquoi ne pas remplacer la tétine par un doudou ?

Cela permet une transition tout en douceur…

Si vous ne voulez pas supprimer tout de suite la tétine, vous pouvez alors lui apprendre à l’attraper tout seul pendant la nuit.

L’idéal est de placer plusieurs tétines dans un coin du lit et aidez-le à les attraper pendant la nuit lorsqu’il se réveille.

L’angoisse de séparation

Vers l’âge de 7-8 mois, votre bébé intègre qu’il ne fait pas partie de sa maman. Donc à chaque fois qu’il voit sa maman disparaître il est inquiet.

Je ne vous le cache pas, ce n’est pas la période la plus facile, car la période des couchers devient difficile. En fait, votre enfant redoute la séparation.

C’est aussi une période pendant laquelle les éveils sont multiples pendant la seconde partie de nuit.

Sur mon blog, j’ai écrit un article dans lequel je partage 10 précieux conseils pour remédier à l’angoisse de séparation. Allez jeter un œil si le cœur vous en dit 🙂

 

Comment favoriser le sommeil de votre enfant ?

Tout d’abord, garder en tête que votre enfant est encore totalement dépendant de vous. Eh oui, il ne saura pas forcément vous dire s’il est fatigué. Mais, je vous rassure, il vous le fera comprendre en s’agitant, en pleurant 😉

C’est mieux si vous lui proposez une sieste avant qu’il soit dans tous ses états n’est-ce pas ?

Voici quelques conseils pour favoriser son sommeil :

  1. Être observateur : si vous voyez que votre enfant présente des signes de fatigue, n’hésitez pas à lui proposer une sieste.
  2. Mettre en place un environnement sécure : tête du lit dans un coin ou contre un mur, idéalement situé au Nord et l’enfant doit voir la porte pour être rassuré.
  3. Adapter la routine en fonction de l’âge de votre bébé. Par exemple, vous pouvez lire un livre, chanter une chanson au moment du coucher… Par contre, faites toujours la même chose en lui proposant idéalement la même histoire.
  4. Couchez-le dans son lit et rassurer-le avant de quitter la chambre.
  5. Retournez le voir si besoin autant de fois que vous le souhaitez jusqu’à qu’il se rendorme. Et parfois, il faut s’armer de patience !
  6. Accueillir l’émotion et être bienveillant lorsque vous allez voir votre enfant quand il vous réclame. (C’est LA meilleure chose à faire…)

L’objectif est de favoriser l’autonomie de votre enfant en lui permettant de se sentir rassurer et en sécurité. Petit à petit, il va trouver son rythme de sommeil et apprendre à dormir seul.

 

Pour conclure… J’ai bien conscience que les endormissements, les réveils nocturnes sont parfois compliqués… J’espère que cet article vous aidera à mieux comprendre comment fonctionne le sommeil chez votre bébé. D’ailleurs, les conseils que je vous partage sont aussi valables après les 18 mois de votre enfant;)

Une dernière chose… Si les problèmes de sommeil que vous rencontrez persistent, consultez un professionnel de santé. C’est préférable d’éliminer toutes les pathologies possibles (comme un problème de reflux par exemple).

Et comme le disait ma formatrice à l’école de puéricultrice : “un bébé qui est en pleine forme lorsqu’il est réveillé est un bébé dont les besoins de sommeil sont respectés.” Alors, soyez attentif aux besoins de votre enfant. C’est tout ce qu’il vous demande 🙂

Un grand merci aux Supers Parents de m’avoir laissé écrire un article sur le blog !

C’était Sophie du blog Maman Radieuse

 

Sources : Le Guide de la puéricultrice, réseaux MorphéeSommeil.univ-Lyon

Crédits photos : Syda, Jupiter image, Kieferpix, encrier (sur Canva).

 

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field