Pêcher avec ses enfants : une façon efficace de les connecter avec la nature

Cette semaine nous accueillons Freddy du blog de la carpe qui nous explique comment il transmet sa passion de la pêche à son petit Nolhan et comment cette pratique leur permet de mieux connecter à la nature et renforcer leur relation. On aime forcément !

pecher-avec-ses-enfants

 

Nous avons tous conscience des bienfaits qu’a l’environnement naturel que ce soit sur les adultes, ou sur les enfants. Cependant, vous êtes certainement comme beaucoup de parents et il vous est difficile de trouver diverses activités à faire en famille. Il est peut-être temps alors de s’ouvrir à de nouvelles pratiques qui raviront petits et grands, j’en suis sûr ! Aujourd’hui, je vais vous parler de ma passion qu’est la pêche, mais évidemment pas d’un point de vue technique, sinon je sais que j’en perdrais en route, mais plutôt sur tous les bienfaits qui ressortent de cette pratique et l’aspect positif qu’elle a sur nos enfants.

Pourquoi faire un article sur la pêche ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, vous vous demandez certainement pourquoi j’ai décidé d’écrire sur le blog de Camille et Olivier qui parle principalement de parentalité positive. Mais, aussi surprenant que cela puisse paraître, j’ai découvert qu’il n’y avait aucune incompatibilité dans ces deux univers puisque je pratique moi-même cette façon d’éduquer, j’en ai donc l’expérience. Je suis l’heureux papa de Nolhan, qui à l’heure où j’écris ces lignes est sur le point de fêter ses deux ans. Et comme tout enfant, Nolhan est extrêmement curieux de tout ce qui l’entoure et s’intéresse de (très) près à ce qui nous, nous intéresse. Il n’en fallait donc pas plus pour que je décide de lui faire découvrir ma passion très tôt, sans une petite appréhension, je dois bien l’avouer…

 

A la découverte de la nature

Lorsque j’emmène mon p’tit bout à la pêche avec moi, l’idée est simple : lui faire partager ma passion, mais comme il n’a que deux ans, il faut qu’il y trouve son compte ! Il n’est donc pas question de lui dire de s’asseoir bêtement et d’attendre. Déjà d’une, ce ne serait pas possible car on ne peut pas demander à un enfant de deux ans de rester immobile, et de deux, Il y a différentes façons de pratiquer cette passion. Pour l’instant, mon but principal est donc qu’il découvre ce qui nous entoure. Pour la pratique de la pêche comme on l’entend, on attendra encore un peu. Je m’adapte donc volontiers à son âge en lui proposant diverses activités. Quelquefois, au cours de notre partie de pêche, nous nous transformons en photographes et essayons de nous faire tout petits pour prendre des clichés divers et variés tels que des canetons avec leur maman, des petits insectes ou les poissons que nous prenons. D’autres fois, nous nous mettons simplement en mode observation. Il est d’ailleurs surprenant de voir à quel point un enfant (même tout petit), peut se concentrer à observer des poissons justes sous la surface, des grenouilles sur un nénuphar, ou un oiseau sur une branche. Avec le temps, j’ai donc remarqué les bienfaits que ces activités avaient sur mon fiston :

  • Il apprend petit à petit à être patient
  • Il apprend à observer
  • Il découvre de plus en plus les choses qui nous entourent
  • Et surtout, il commence à en faire « son » activité et à prendre beaucoup de plaisir

pecher-avec-ses-enfants                                                                                                                 

Créer du lien avec ses enfants

A l’heure où tout semble aller beaucoup trop vite, nous oublions parfois les choses simples de la vie, comme passer plus de temps en famille ou jouer quelques minutes quotidiennement avec nos enfants par exemple. Pour un bon développement de la complicité avec nos enfants, il est pourtant vivement conseillé de s’intéresser à ce qu’ils aiment, ou à défaut, leur faire découvrir ce que nous, nous aimons (voyez où je veux en venir  :-D), pour, pourquoi pas leur transmettre la flamme. Aller à la pêche est donc l’occasion rêvée de papoter de tout et de rien et d’échanger un moment convivial, ce qui renforce la complicité. D’ailleurs, il est parfois surprenant de voir comment les enfants se lâchent lorsqu’ils se sentent bien et qu’ils ressentent qu’on s’intéresse pleinement à eux.

 

A partir de quel âge emmener son enfant à la pêche ?

En fait, tout dépend de ce qu’on recherche. Si on espère passer une journée tranquillou et se la couler douce avec un enfant de trois ou quatre ans, ça me paraît un tantinet compliqué. Par contre, si on décide de « jouer le jeu » et être prêt à démêler quelques nœuds, 5 ou 6 ans me semble être un âge où un enfant prendra beaucoup de plaisir, à condition, bien sûr, que l’on est à ses côtés en permanence. Il n’y a donc rien de très reposant là-dedans non plus, mais je suppose que vous en avez l’habitude 😉 .

Pour les plus grands (à partir de 12 ou 13 ans), je me rends compte à quel point il est parfois difficile de les faire sortir de la télé, tablette, console, etc, et que paradoxalement, à quel point il est parfois difficile de les faire revenir de l’activité que nous avons partagée ensemble. Selon moi, Il est donc important d’instaurer un rituel sortie (que ce soit pêche ou d’autres activités de plein air), et d’éviter au maximum d’y déroger. Avec un enfant plus grand et autonome, il est maintenant plus facile de lui apprendre les rudiments de la pêche. Lui montrer comment on monte un hameçon ou lui montrer comment faire différents nœuds de pêche, lui fait acquérir quelques compétences, dont la patience et la persévérance.

A cet âge-là, Il y a plusieurs types de pêche que l’on peut pratiquer. En effet, pour rendre ce moment encore plus fun, il est possible entre autres de :

  • pratiquer la pêche de la carpe (ma passion). La pêche de la carpe fait partie des pêches sportives d’eau douce, puisqu’il est possible de prendre des poissons dépassant parfois les 20 kilos. En général, les ados adorent cette pêche puisqu’il est possible de pêcher la nuit.Toile de tente, échanges et rigolades sont donc au programme. De plus, la pratique de cette pêche s’effectue avec la remise à l’eau systématique des poissons.

pecher-avec-ses-enfants

 

  • pêcher en bateau. Remonter une rivière à l’aide d’un bateau pour y pêcher est aussi une activité qui plaît énormément aux ados
  • pêcher des truites sauvages à la mouche. Cette technique demande beaucoup de savoir-faire pour déjouer la méfiance de ces poissons. De plus, les paysages sont parfois magiques
  • pêcher des carnassiers (brochet, perche, etc.) au float tube. Mais qu’est-ce que le float tube ? C’est une sorte de bouée avec un siège prévu pour accueillir un seul pêcheur. Le pêcheur est assis dans son siège avec de l’eau jusqu’à la taille et est muni de palmes pour pouvoir se déplacer. Le but est de pouvoir se rendre dans des endroits souvent inaccessibles. C’est une pratique très appréciée des jeunes.

Voilà, j’espère vous avoir donné quelques idées d’activités à faire avec vos enfants. Même si la pêche n’est pas votre truc, sachez qu’il existe des tas d’activités à faire en dehors de la maison et que les enfants adorent souvent ce genre de pratique.

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field