L’esprit Montessori (et une surprise !)

Cet article a été rédigé par Aurore, auteure du blog Montesouris, un blog dont nous sommes absolument fans ! Aurore y relate notamment en détail toutes les activités qu’elle propose à ses deux « souriceaux ». Son blog est une mine d’or en termes de ressources et de conseils si vous souhaitez pratiquer la pédagogie Montessori à la maison !

Blogs montessori

Nous sommes d’ailleurs particulièrement heureux qu’Aurore nous fasse le cadeau de ce superbe article ! C’est l’occasion parfaite pour vous annoncer une tournure importante dans la ligne éditoriale du blog les-supers-parents.com !

Avec Léo en CE2, sa frangine Lou en 2e section de maternelle et la petite Lili qui fait sa première rentrée en septembre prochain… nous sommes touchés de prêt par tout ce qui concerne la « scolarité » et les différentes approches pédagogiques.

Nous continuerons donc bien entendu à vous proposer des articles à propos de Parentalité Bienveillante et Respectueuse, mais nous vous proposerons désormais aussi nos réflexions, nos retours d’expériences et nos billets d’humeur sur tout ce qui touche à la « scolarité » et aux pédagogies alternatives.

Nous espérons que vous apprécierez ce virage, c’est un sujet qui nous passionne et dans lequel nous souhaitons nous investir fortement ! … pour ne rien vous cacher, nous menons actuellement une réflexion approfondie sur l’éventualité de déscolariser nos enfants, faute de trouver l’école qui corresponde à nos attentes pour eux.

Voici un de nos livres cultes du moment (cliquez dessus pour vous le procurer sur amazon):

pedagogie_positive

Tous vos retours sur le sujet sont, of course, les bienvenus ! (N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience dans les commentaires)

Mais place à Aurore, qui nous explique l’importance d’adhérer pleinement à « l’esprit Montessori » avant de se lancer dans cette démarche pédagogique.

L’esprit Montessori

Le choix d’une autre éducation est rarement un acte brutal, rapide et définitif. Il faut d’abord une prise de conscience, qui surgit souvent lorsque nos actions ne sont pas en accord avec ce que l’on ressent au fond de nous.

Je me souviens bien du jour où je me suis dis que quelque chose n’allait pas dans la manière dont j’éduquais mon fils. Pour je ne sais plus quelle raison, il s’est mis à crier et je lui ai dit d’arrêter de crier…en criant ! Je me suis sentie si ridicule -et inefficace !- que je me suis arrêtée net et que j’ai pris mon fils dans mes bras. Il s’est calmé instantanément, et moi aussi !

Après cet épisode, j’ai repensé à toutes mes incohérences, à toutes mes façons de faire qui ne me convenaient plus. En me culpabilisant parfois, c’est vrai. Mais comme on ne peut pas revenir en arrière, je ne me suis pas enfermée dans cette culpabilité et j’ai regardé en avant. Ma grande question était : si je ne veux plus élever mon enfant comme ci, que dois-je faire pour l’élever comme ça ? J’ai surfé sur Internet, j’ai lu des livres, j’ai parlé à d’autres mamans, et de grandes lignes se sont dessinées.

Changer de façon de faire, c’est aussi changer de vocabulaire : plutôt que d’éducation, je préfère parler d’accompagnement. J’accompagne mes enfants sur le chemin de la vie : mon rôle n’est plus de les « dresser » mais de les aider à prendre leur envol. A eux d’ouvrir seuls les portes qu’ils trouveront sur leurs chemins, à moi de leur donner quelques clés pour les aider à ouvrir ces portes. Et l’une de ses clés s’appelle la pédagogie Montessori.

Je ne vais pas m’éterniser sur les grands principes de cette pédagogie : si vous avez choisi une éducation alternative, vous avez forcément déjà entendu parler de Maria Montessori. Le problème avec la pédagogie Montessori, c’est que l’on est vite happé par elle : la découverte des périodes sensibles, l’ambiance, le nouveau matériel…L’entrée dans le monde Montessori est un moment si magique que l’on peut vite perdre de vue l’essentiel : son attitude face à l’enfant. C’est pourtant là le point essentiel ! Il ne peut pas y avoir de bon enseignement montessorien s’il n’y a pas de bon positionnement de l’adulte face à l’enfant.

Maria Montessori, dans son livre « L’Enfant », consacre un chapitre à la préparation spirituelle du maître. Il est à noter que dès la première phrase, elle insiste sur le fait que cette préparation induit un certain état esprit et pas seulement des connaissances et des savoirs. Elle nous explique ensuite qu’au fil du temps, nous nous emplissons de colère et d’orgueil : pour ne pas nous sentir humiliés en cédant aux jugements d’autrui lorsque nous commettons des erreurs, nous nous entêtons dans ces erreurs en les recouvrant des masques « nécessité » ou « devoir » et, je cite « peu à peu, nous nous convainquons de la vérité de ce que notre conscience savait être auparavant faux ».

Maria Montessori pédagogieMaria Montessori

Le problème, c’est que devant des êtres qui ne nous comprennent pas et qui n’ont pas les moyens de se défendre -les enfants- nous avons tendance à exercer une douce tyrannie qui nous soulage de cette colère que nous ne pouvons exposer au grand jour dans le monde des adultes. Alors l’enfant subit et développe des mécanismes de défense et de protection : caprices, timidité, mensonges…Le premier pas à faire est donc de renoncer à cette tyrannie et comme le dit si bien Maria Montessori de « chasser de son coeur la vieille croûte de colère et d’orgueil ».

Nous devons accepter le fait que nous ne sommes pas au-dessus de l’enfant, mais au même niveau. Je ne parle bien sûr pas de niveau de connaissances, mais de niveau humain, de plan d’égalité : rien ne doit nous faire croire que nous sommes supérieurs à l’enfant. Nous devons surtout accepter le fait de ne pas pouvoir être parfait. Le jour où nous acceptons nos erreurs, où nous les acceptons vraiment et où nous nous pardonnons, alors notre vision du Monde et du Monde de l’Enfance s’en trouve immanquablement changée.

Le maître mot à retenir, à méditer, à comprendre, à pratiquer, c’est l’humilité. Il n’y a pas d’enseignement montessorien possible sans une bonne dose d’humilité face à l’enfant. Il ne s’agit pas de tout lui laisser faire et de ne rien lui apprendre, mais simplement de nous défaire de cette prétendue supériorité : c’est un travail long, difficile, qui demande de grandes remises en question, mais qui est absolument indispensable !

activité Montessori

Quel que soit le choix des parents (écoles alternatives ou non, IEF…) cet état d’esprit doit être le fil conducteur. Mettre ses enfants dans une école Montessori pour leur ôter toute liberté, toute initiative, tout droit à l’erreur une fois à la maison, n’a pas vraiment de sens. Tout comme mettre en pratique la pédagogie Montessori à la maison en ayant un mauvais positionnement face à l’enfant. Combien sommes-nous à nous jeter corps et âme dans cette nouvelle pédagogie en perdant de vue l’essentiel ? Voilà pourquoi nous ne devons jamais oublier qu’avant d’être une pédagogie, l’alternative Montessori est un état d’esprit ! C’est sur ce point que l’on devrait insister avant de parler de principes éducatifs ou de matériel. Je peux connaître les périodes sensibles, je peux connaître l’enchaînement des apprentissages en mathématiques, je peux savoir présenter le matériel, si je n’ai pas l’état d’esprit requis, ça ne marchera pas ! Pour caricaturer, nous pouvons imaginer une maman, pleine de bonne volonté, qui passe ses journées à fabriquer du matériel et qui du coup ne passe pas de temps avec ses enfants. Ou encore un papa, tout aussi plein de bonne volonté, qui après une superbe leçon en trois temps sur les lettres rugueuses va punir son enfant parce qu’il a renversé son verre d’eau. Ce ne sont que des exemples, mais ils montrent à quel point l’appréhension de l’enfant est importante.

La pédagogie Montessori, finalement, peut se voir comme une philosophie de vie. Notre regard sur l’enfant doit changer et par ricochet notre regard sur nous-mêmes. Nous nous engageons sur une nouvelle voie, pleine de remises en question, et si le chemin peut paraître contraignant, il en vaut la peine. Et sur ce chemin nous ne devrons jamais oublier ces deux mots : constance et humilité.

Pour aller plus loin :

Si vous souhaitez mieux comprendre les spécificités de la pédagogie Montessori, nous vous invitons (très) fortement à visionner la vidéo «  Montessori c’est fou » (ci-dessous).

Cette vidéo originale a été créée par Trevor Eissler, père de 3 enfants et fasciné par la pédagogie Montessori et par les équipes de 321 FastDraw.
La traduction a été faite par Vanessa Toinet dont nous vous invitons à découvrir le blog : Graine de curieux ainsi que les vidéos.
Vanessa a aussi traduit le livre de Trevor Eissler « Montessori c’est fou », disponible sur le site de l’école vivante (dont nous vous reparlerons bientôt d’ailleurs).

 

 

Nous profitons d’ailleurs de cet article pour passer un message, que vous pouvez pourquoi pas nous aider à relayer :

C’est un message de Vanessa (qui a traduit la vidéo et le livre « Montessori c’est fou ! » de Trevor Eissler et qui est aussi directrice d’une école Montessori dans le Morvan) à propos de son projet fou : monter un collège Montessorien (un des seuls en France) :

« Nous avons trouvé »LE lieu idéal » mais nous ne sommes pas les seuls sur le coup, car il y a un autre projet (différent) qui souhaite faire une offre ! Il y a donc urgence….mais pour que le banquier nous suive et que le projet aboutisse, il nous faut 14 enfants inscrits en internat !

Pour plus d’infos sur le projet, n’hésitez pas à visite le site : http://montessorimorvan.wix.com/college-montessori
Ou la page Facebook : https://www.facebook.com/pages/College-Montessori-du-Morvan/603999566338697

Voici un extrait du site

Dans un collège Montessori, les disciplines ne sont pas que des matières scolaires. Les élèves s’investissent en groupe dans des projets concrets qui valorisent autant les matières académiques que le travail manuel. Les connaissances théoriques sont utilisées dans la résolution de problèmes quotidiens et bien réels, ce qui permet un va-et-vient entre la théorie et la pratique. Les jeunes travaillent en collaboration et non en compétition.

Le collège Montessori du Morvan se situera dans une exploitation agricole, afin de donner aux

adolescents un lieu d’expérimentation grandeur nature. La ferme, en Montessori, est idéalement l’environnement préparé qui offre pour les jeunes adolescents des opportunités de réalisations concrètes. Dans un lieu comme celui-ci, les adolescents peuvent prendre

les responsabilités du monde adulte.

Ils peuvent s’impliquer dans le travail de la ferme, de la production à la vente.

Les adolescents sont accueillis en résidence, encadrés par des adultes. Ils prennent responsabilité de l’entretien du lieu ( activités liées à la vie collective, réparations diverses, ménage , repas …). Mais ce qui est le plus spécifique au collège Montessori, ce sont toutes les activités que la communauté d’adolescents va pouvoir mener en lien avec la ferme pédagogique et les jardins: entretien, construction de bâtiments, achat de matériaux, transformations ( confitures, miel …), vente des produits à la ferme, ainsi que la gestion d’un gîte pour l’accueil des visiteurs, intervenants, parents ..

college montessori morvan

Si vous êtes dans le secteur et que ce merveilleux projet vous intéresse, n’hésitez pas à prendre contact avec Vanessa et son équipe :

03 80 64 79 19 – montessori.morvan(a)gmail.com (remplacer le (a) par @)

La surprise !

Pour fêter ce nouveau virage dans la ligne éditoriale du blog, nous sommes ravis de vous offrir la fiche « 5 activités Montessori faciles à mettre en place à la maison » (faites un clic droit sur l’image ci-dessous puis cliquez sur “enregistre la cible du lien sous”) :

5 activités Montessori

(Cette fiche fait partie des 20 Fiches du thème “La pédagogie Montessori pour tous”,
issue du
pack complet des Fiches Outils du Parent Bienveillant)


Un dernier mot !

N’hésitez pas à découvrir la méthode extraordinaire de notre ami Matthieu
qui a permis à notre Léo de connaitre « sur le bout des doigts »
toutes ses tables de multiplication… en 2 semaines !!

Enregistrer

Laisser un commentaire via Facebook

24 Comments

  • Anne-Estelle

    Reply Reply 16 janvier 2014

    Cet article est en plein dans notre réflexion du moment. Je n’ai jamais voulu mettre la Schtroumpfette à l’école. Elle va fêter ses 2 ans demain, et je commence à me former sur le sujet, pour faire l’école à la maison en attendant de trouver une école qui corresponde à nos attentes…
    Et ça ne m’étonne pas de vous que vous fassiez de même 🙂 Bon courage dans ce virage à 180° !

  • LaFéeEtoilée

    Reply Reply 16 janvier 2014

    Ici les enfants font régulièrement des ateliers Montessori mais ça n’est pas à côté de chez nous, dommage ! J’ai, pour ma part, suivi une formation Montessori pour adultes, ce qui m’a permis de créer pas mal de matériel Montessori et de mettre en place des activités Montessori à la maison. Avec bientôt 4 loulous de 0 à 4 ans et demi à la maison, il y a de quoi faire !

  • Audrey

    Reply Reply 16 janvier 2014

    Ces écoles sont le rêves mais il n’y en n’a pas partout et s’il y en a, elles sont très chères!
    Ah oui! La flamme perdue, je la connais bien chez mon fils aîné! Et la flamme retrouvée lorsque je l’ai retiré de l’école. (cm1 et cm2). Il était dépressif car totalement bridé! On lui a retiré la pression tout en gardant le programme autant qu’on pouvait.
    Par contre, c’est très prenant pour la maman! Il retourne au collège l’année prochaine car il en a envie (la pré-adolescence, les copains, appartenir à un groupe…). J’ai la boule au ventre, je ne sais pas ce qu’ils vont en faire de mon fils…Mais je sais qu’il y entrera avec le plein de confiance qu’il a retrouvé à la maison! (sans compter le savoir!)

  • Ma grenouille est censée rentrer à l’école en septembre prochain… mais plus j’y pense et plus je me dis que je n’en ai pas envie… Le partage de vos réflexion tombe au bon moment !
    Bonne continuation !

  • Lise

    Reply Reply 16 janvier 2014

    Je suis une future maman (terme prévu le 11 février) et enseignante de SVT dans le public. Je suis passionnée par mon travail, et essaie de tout mettre en oeuvre pour intéresser mes élèves, leur donner envie d’apprendre… mais je suis parfaitement consciente que le système éducatif ne peut pas répondre à toutes nos attentes et laisse de nombreux élèves sur le bord. C’est pour cette raison que très tôt dans ma grossesse je me suis intéressée à la pédagogie Montessorinpour mon futur bébinou. Avant tout, Il s’agit pour moi d’un état d’esprit, auquel j’adhère, permettant à son enfant de s’éveiller et s’épanouir.
    Merci beaucoup pour cet article, et le travail que vous réalisez. J’espère qu’il nous permettra d’échanger nos réflexions, avis et activités.

  • Isabelle

    Reply Reply 16 janvier 2014

    Je me pose plein de questions moi-même parce que je suis…prof 😉 en collège et que je cherche tous les jours à faire évoluer ma pédagogie et c’est loin d’être simple… J’aimerais bien aussi à terme ouvrir une école, pour lutter contre le décrochage… Bref, on a tous nos rêves 😉

  • Génial, cet article, merci !
    Je m’intéresse à l’éducation alternative, j’ai d’ailleurs écrit un article sur Montessori il y a quelques temps, et je trouve bien dommage que ces écoles soient encore trop nombreuses et surtout chères pour pas mal de budgets. C’est toujours pareil : dès qu’on veut un peu sortir du lot, il faut casquer.
    J’avais la chance d’avoir une école à 20 km de chez moi, mais… 400 €, c’était hors de ma portée, d’autant plus en tant que mère célibataire. J’avais aussi pensé faire l’école à la maison, avant d’avoir mon fils, mais…. il faut être très présent, savoir l’occuper, et j’avoue qu’avec mon travail sur Internet et en tant qu’auteur, je ne voyais pas la chose compatible. J’ai le rêve de créer une école, mais c’est encore lointain. Merci en tout cas pour toutes ces infos 😉
    Marjorie

  • Pardon, je voulais dire évidement « que ces écoles soient trop PEU nombreuses ».
    Mon fils a maintenant 14 ans, il est en 3e et n’aime pas l’école… mais… le système éducatif traditionnel n’est pas adapté à tant d’élèves et tant de personnalités…

  • ludivine

    Reply Reply 16 janvier 2014

    je suis dans la même démarche en ce moment. Je cherche aussi des méthodes alternatives à l’école « classique ». Mon fils est entré au CP et il a beaucoup de difficultés à rentrer dans le cadre imposé par l’école, malgré une instit très impliquée. Je trouve tellement triste de ne pas aimer aller à l’école. Je cherche aussi à appliquer la pédagogie Montessori mais pas facile de changer sa façon de faire. Merci pour cet article très intéressant.

  • Colette

    Reply Reply 17 janvier 2014

    Bonjour,

    Merci pour cet article.
    Oui enfin la méthode Montessori devient connue et reconnue. Alors que dans certains pays la pédagogie a déjà inspiré / convaincu beaucoup de monde.
    Personnellement, ayant fait (volontairement) des études longues je me suis ennuyé jusqu’au bout…

    Un enseignement tellement rébarbatif et loin de la vie quotidienne.

    Bonne journée
    Colette

  • sylvie

    Reply Reply 17 janvier 2014

    Bonjour,
    Je suis aussi en pleine découverte de cette pédagogie montéssorienne, je dois dire que plus j’en lis plus j’ai envie de savoir.
    C’est vrai que c’est dommage que ce soit réservé à une élite..

    Quand à faire l’école à la maison, c’est encore abstrait pour moi, je serais ravie d’en lire plus à ce sujet.

    Merci pour vos articles toujours intéressant,

    Sylvie

  • Nadia

    Reply Reply 18 janvier 2014

    Tournant tout a fait logique surtout apres les constats de l ecole aujourd hui, et suite aux derniers evenements politiques, l avenir de l ecole publique est plus qu inquietant. J ai descolarise mes enfants depuis 5 ans. Connaissez vous ce blog, il m a fait penser a vous : http://l-ecole-a-la-maison.com/a-propos-de-remy-et-cecile/#.UtrjovZKHZs

  • melinawitch

    Reply Reply 19 janvier 2014

    Merci pour ce tournant qui tombe pile poil dans mes réflexions du moment! Je n ai malheureusement pas les moyens de faire l’école à la maison mais qu est ce que j aimerai. Quand je me rappelle ma scolarité et celle de mon frère et que je vois les mauvais résultats de la France je ne suis guère étonnée. Moi mon rêve c’est d arriver à monter un dossier pour faire changer la politique de l’éducation en France ! Je ne peux pas ouvrir d école différente (Montessorie ou freinet ou autre)n’ayant pas les connaissances mais plus je me renseigne sur Montessori et plus j ai cette énergie du changement qui monte en moi , je voudrai réunir tout ceux qui pense comme moi, monter un projet clair explicite argumenté et le présente à nos gouvernant pour faire bouger les choses au plus hauts niveau mais ne sais pas par où commencer, comment rencontrer toutes ces personnes qui pensent comme moi! Pour l’instant je laisse encore cogiter espérant avoir l intecelle

  • ecole vivante

    Reply Reply 19 janvier 2014

    Merci de parler de Trevor et de son livre fabuleux, Montessori c’est fou ! C’est

  • Maud

    Reply Reply 20 janvier 2014

    Bonsoir,

    Je me permets de vous déranger quelques minutes, mais j’ai vu par le biais de votre blog que vous étiez intéressée par la pédagogie Montessori, et, au passage vous êtes maman ! 😉

    Voilà voilà, je fais vite, je me présente, je m’appelle Maud, j’ai 24 ans et j’étudie actuellement à Gobelins, l’école de l’image (à Paris 13) dans la section Concepteur Réalisateur Multimédia.

    Dans le cadre du projet de fin d’étude, en binôme avec un développeur, nous travaillons sur un jeu éducatif interactif pour les petits bouts, basé sur la méthode Montessori !

    Afin de répondre au mieux à la demande, nous cherchons quelques témoignages et avis et nous serions ravis d’avoir le votre !

    Auriez vous une dizaine de minute pour répondre à quelques petites questions ? 🙂

    Merci d’avance pour votre retour,
    Très cordialement,

  • maud

    Reply Reply 18 juin 2014

    Je me pose pas mal de questions sur ce type d’éducation, ayant souffert du mode éducatif que j’ai reçu durant mon enfance …
    Je recherche dans ce mode la possibilité de laisser mon enfant se développer à son rythme. Afin de garder confiance en elle…. pas évident avec le mode d’éducation actuel….

  • claire

    Reply Reply 13 août 2015

    Bonjour à tous, j’ai fait le pas de déscolarisé mes enfants et je ne le regrette pas, mon grand qui s’éteignait à l’école et épanoui et il n’imagine pas retourner à l’école traditionnel, et pour qu’il ne soit pas seul avec son frère, j’ai décidé d’ouvrir des ateliers montessori dans ma petite classe, un mobil-home aménagé rien que pour eux dans un cadre de nature exceptionnel. Je suis dans le Var et je pratique des petits prix pour que se soit accessible à tous. Si cela vous intéresse vous pouvez me contacter par mail : contact@theatre-apetitspas.fr

  • Montessori

    Reply Reply 17 août 2015

    Merci pour cet article, c’est vraiment riche et intéressant.
    La pédagogie Montessori devient de plus en plus reconnue sur le domaine de l’éducation et c’est une bonne nouvelle.

  • Julie

    Reply Reply 5 novembre 2015

    Article très riche et intéressant.
    Je pratique moi même Montessori à la maison avec mes deux enfants de 4 et 2 ans.
    J’ai trouvé quelques activités intéressantes chez la créatrice jecrochetetutricotes.tictail.com
    Je trouve ça sympa de favoriser les petits créateurs made in France aux activités faits à la main plutôt que les grands groupes de jouets fabriqués de l’autre côté du monde par des enfants.
    Sophie

Leave A Response

* Denotes Required Field