Chahuter, jouer à la bagarre ou vraiment se battre ? Pourquoi tous ces jeux ?

Votre enfant joue à la bagarre, à la maison, à l’école. 

La maitresse vous en a déjà parlé, elle vous a dit que la bagarre était interdite à l’école.  

Entre frères et sœurs, ils se cherchent tout le temps, ils se roulent par terre, se poussent, passent leur temps à chahuter.  

Vous vous demandez si c’est normal, vous êtes fatigué(e) d’entendre vos enfants crier et chahuter.  

Bref, vous êtes un peu perdu(e) sur cette question : C’est normal ou pas de jouer à la bagarre ? 

Alors, vous allez vite être rassuré, parce que OUI c’est normal ! 

Et pour nous en parler cette semaine, nous accueillons Elodie, du blog Conseils éducatifs, qui aide les parents d’enfants turbulents à trouver des solutions ! Maman, blogueuse, enseignante … des « terribles », des « turbulents », des « petits monstres », elle en a vus et revus et elle a, au fil des années, acquis une certaine expérience de la « turbulence » ! 

Différencier les jeux de bagarre et les règlements de comptes

Jouer à la bagarre, c’est juste jouer, il n’y a pas de volonté de faire mal à l’autre.

Ça arrive, mais c’est accidentel.

Ce n’est pas du tout la même chose que frapper son copain ou sa sœur parce qu’elle a pris un jouet ou dit un mot désagréable.

Dans ce cas, il n’y a pas de jeu, mais un règlement de comptes. Et ça finit en général par une bagarre.

Et vous ne pouvez pas accepter ça : même si on n’est pas content, même très fâché, on n’a jamais le droit de taper quelqu’un.

Se bagarrer et jouer à la bagarre, ce n’est pas la même chose.

Je vais vous parler en détail de l’intérêt des jeux de bagarre pour les enfants.

C’est quoi, jouer à la bagarre ?

S’il s’agit d’un JEU donc c’est donc qu’il y a de l’amusement pour les enfants.

Et s’amuser, c’est essentiel pour grandir et s’épanouir.

Quand votre enfant joue à la bagarre, il met son corps en jeu.

Les enfants, comme les adultes, aiment le contact humain, le corps à corps.

Jouer à la bagarre, c’est :

  • Toucher l’autre, et donc accepter d’être touché
  • Exercer son corps à tomber, rouler, et donc mieux appréhender les risques
  • Prendre des risques : oui on risque de se faire mal, mais ça peut être gérable
  • Jouer avec les autres, et pas tout seul dans son coin
  • Apprendre à connaitre ses limites : ce qu’on accepte ou pas, jusqu’où n veut bien aller
  • Accepter de ne pas toujours sortir vainqueur : c’est essentiel !

Pourquoi jouer à la bagarre ?

Nos enfants, comme nous, ont parfois besoin de libérer leur trop plein d’agressivité.

Une journée difficile, des mots blessants, de la fatigue : votre enfant a besoin de se défouler !

Et jouer à la bagarre, c’est une manière agréable et saine de libérer ce trop-plein d’agressivité.

 

Votre enfant a aussi besoin d’apprendre à maitriser son corps, ses gestes.

Et besoin d’affronter ses peurs, ce qu’il appréhende.

Là encore, jouer à la bagarre permet de développer de nouvelles aptitudes pour lui apprendre à se surpasser.

 

Non, les enfants qui jouent à la bagarre ne deviennent pas violents.

Ces jeux, s’ils sont sains et encadrés par des règles, sont excellents pour les enfants.

C’est nouveau les jeux de bagarre ?

Pour la génération de nos parents, ou même notre génération, les enfants jouaient librement dehors sans surveillance des adultes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Donc les parents d’aujourd’hui voient tout ce que font leurs enfants, tout le temps. Plus de temps libre hors de la vue des parents.

Ça a des avantages ET des inconvénients.

Quels inconvénients ?  

Les enfants ne peuvent plus faire un tas de choses, comme jouer à la bagarre.

Alors qu’avant, ils jouaient dans leur coin, et les groupes instauraient leurs règles et s’autorégulaient.

Enlevez-vous de la tête l’image de la Guerre des boutons, c’était une autre époque et c’est une fiction !

Mes filles adorent quand leur père et grand-père racontent leurs expériences de la vie de petits groupes libres dans la nature :) On est loin des guerres de gangs !

Quelles règles poser ?

Pour que les jeux de bagarre restent sains, vous devez demander à votre enfant de respecter quelques règles. Elles sont peu nombreuses, mais essentielles. Dans la vie de tous les jours comme dans la bagarre !

  1. On ne touche pas les parties du corps intimes : il y a des zones du corps auxquelles personnes n’a le droit de toucher. Les parties génitales pour tout le monde, et la poitrine pour les filles surtout.
  1. Pas de gestes brutaux au visage : c’est une partie fragile du corps, on y fait attention.
  1. Pas de moquerie, d’humiliation, de
  1. On arrête dès que l’autre en veut plus jouer, ou que quelqu’un s’est fait mal

A vous de décider quelles règles vous voulez ajouter, ça dépend de chaque famille et c’est à vous de juger ou non ce qui est acceptable chez vous.

 

Et quand ça finit mal …

Oui, souvent, les jeux de bagarre finissent par des pleurs, ou des bouderies.

Il y en a qui s’est fait mal, une autre est vexée parce qu’elle n’a pas eu le dessus sur l’autre …

Et bien ce n’est pas si grave : votre enfant apprend forcément quelque chose dans cette expérience.

Il n’a pas respecté une règle et du coup l’autre ne veut plus jouer. Il a été trop brutal et va devoir apprendre à contrôler sa force, …

Ne vous fâchez pas, ça arrive.

Ne dites surtout pas que c’est bien mérité, parce que non ce n’est pas fait exprès !

Profitez-en pour discuter un peu de ces règles, pour faire un petit câlin, pour proposer un jeu plus calme.

Bref récupérez cette énergie en énergie positive pour avancer et grandir.

Chahuter ensemble : le rôle des parents

Et pourquoi pas jouer avec vos enfants ? 

Ils ont envie de chahuter, proposez-leur de vous inviter dans leur jeu.

Mais ce n’est pas pour autant que les règles changent : que vous soyez là ou pas, elles restent les mêmes.

Par contre, vous pouvez faire évoluer le jeu, amener de nouvelles idées, de nouvelles contraintes.

Et puis quoi de plus drôle que de sauter à 2 sur papa ou maman pour essayer de le faire tomber ?

Et oui, vos enfants vont peut-être se liguer contre vous et c’est tant mieux : ça crée de la cohésion dans la fratrie.

 

Des idées de jeu avec règles 

Pour occuper vos petits démons qui jouent à la bagarre, je vous donne quelques idées de jeux qui changent un peu du corps à corps traditionnel :

  • La bataille de coussins : traditionnelle, à varier avec des peluches, des oreillers, des polochons (qui a encore des polochons ?)
  • La guerre des chaussettes : le but est d’enlever les chaussettes de son adversaire. Quoi de plus drôle que de devoir toucher des chaussettes ?
  • Le jeu des pinces à linge : on place des pinces à linge sur les vêtements sur tout le corps, et il faut enlever les pinces à linge de son adversaire.
  • Les tortues : l’un se met à quatre pattes au sol, et l’autre essaie de retourner son partenaire sur le dos.
  • Twister : un jeu avec un dé et des positions et superpositions de corps, très drôle

 

Et à l’école ? 

A l’école, la bagarre c’est interdit, même pour jouer.

Pourquoi ?

Je suis instit, et je vous avoue que j’ai parfois du mal à comprendre pourquoi.

Je sais que les enfants en ont besoin, surtout à partir de 4 ans, et je les laisserais volontiers jouer à s’empiler comme des crêpes dans la cour.

Mais …

Surveiller un grand nombre d’enfant c’est déjà très compliqué. Alors s’il y a aussi des jeux de bagarre à surveiller, ça devient compliqué !

Et surtout, on ne peut s’assurer de la bienveillance des enfants les uns envers les autres.

Il y a des enfants qui jouent avec bienveillance, d’autres qui ne vont pas savoir s’arrêter ni respecter les règles de base.

Donc c’est interdit et c’est comme ça.

Votre enfant peut bien jouer à la bagarre au parc ou à la maison avec vous ?

 

Retrouvez tous les trucs et astuces d’Elodie sur son blog Conseils Educatifs pour Enfants Turbulents.

 

Laisser un commentaire via Facebook

1 Comment

  • Claire

    Reply Reply 3 juillet 2017

    Bonjour Élodie !

    Superbe article. Un coup de cœur tout particulier pour les idées de jeux avec règles. J’ai hâte de jouer à la guerre des chaussettes et le jeu des pinces à linge. 🙂

    Merci pour ce partage

Leave A Response

* Denotes Required Field