Un jeu pour développer la confiance en soi chez l’enfant !

Cette semaine, nous laissons la parole à Alexandra du blog Parents Heureux Enfants Heureux qui partage avec nous un jeu simple et vraiment sympa pour développer connaissance de soi et confiance en soi !

Developper la confiance par le jeu

Vous connaissez le jeu « il ou elle » ? Je pense à quelqu’un et tu dois essayer de deviner qui c’est en me posant des questions fermées. J’y réponds par oui ou non.

Mes enfants adoraient et y jouaient durant les trajets en voiture, jusqu’à ce que je découvre le « ET SI C’ETAIT ».

« Et si c’était » est une variante de « il ou elle », la connaissance de soi et la confiance en soi en plus.

La confiance en soi nait de la connaissance de soi

La recherche montre que les gens qui réussissent le mieux ne sont pas ceux qui se fixent les objectifs les plus ambitieux mais ceux qui se connaissent le mieux et se fixent des objectifs réalistes et réalisables, juste au dessus de leur niveau de compétence habituel. Raison de plus pour aider nos enfants à se connaitre !

Comment ça marche ?

Je choisis une personne dans ma tête, une personne présente et chacun me pose une question qui commence par « et si c’était… » et je réponds.

Illustration : nous sommes tous les 5, mon mari Frédéric, mes 3 enfants, Pénélope, Victor, Bérénice et moi. Je pense à ma fille Pénélope. Je ne le dis pas, je garde pour moi la personne à qui je pense.

– Victor : Et si c’était…un animal ?

– Moi : Ce serait un éléphant

– Bérénice : Et si c’était…une couleur ?

– Moi : Ce serait une couleur scintillante et lumineuse avec des étoiles

– Pénélope : Et si c’était… une chanson

– Moi : Ce serait…celle de ZAZ : Je veux-

– Frédéric : Et si c’était…une fleur

– Moi : Ce serait une fleur de magnolia.

Mon mari et les enfants doivent donner une réponse unique pour le groupe. Cela leur permet de discuter entre eux des indices.

– Tiens, qui Maman peut-elle voir en éléphant et pourquoi ?

– Victor: « Je verrai bien Bérénice en éléphant parce qu’elle crie très fort. »

– Pénélope: « Je verrai bien Papa en éléphant parce qu’il est fort. »

– Papa: « Je verrai bien Pénélope en éléphant pour sa sagesse, dans le sens maturité » (tiens, elle n’y avait pas pensé. Serait-elle sage ? Va-t-elle retenir cet adjectif pour elle ?…)

Élargir la connaissance de soi : la fenêtre de Johari

Chacun peut élargir sa connaissance de soi grâce aux feed-backs, aux retours des autres.

La fenêtre de JOHARI met en évidence les différentes dimensions de soi. Elle permet de développer nos compétences personnelles, et de mieux comprendre les interactions en groupe.

C’est en se connaissant soi-même qu’on augmente notre compréhension des autres.

Ce modèle est fondé sur 2 principes de base :

  • Les individus peuvent construire des relations interpersonnelles efficaces et créer des relations de confiance en révélant des informations à leur sujet,
  • Grâce au feed-back donné, chacun peut apprendre à mieux se connaître.

fenetre-de-johari

Ce jeu permet, grâce aux feed-backs des autres, de réduire ma zone « aveugle » (ce que les autres savent de moi et que je ne sais pas). C’est aussi l’occasion de réduire ma zone « privée », en me dévoilant. Et ainsi augmenter ma zone « publique » (ce que les autres savent de moi et que je sais).

Plus j’ai de feed-backs qui m’aident à me connaitre, plus je peux augmenter mon estime !

Place à l’intuition et à la spontanéité !

Le jeu « Et si c’était… » développe aussi l’intuition. Spontanément Victor dit pour moi que je serais la couleur orange ! Pas besoin de savoir pourquoi on donne une réponse plutôt qu’un autre. Le sens viendra plus tard.

Apprendre à se positionner dans un groupe

Comme la réponse doit être collective, chacun exprime son avis au groupe et c’est un excellent exercice d’affirmation de soi.
Exemple : « Moi je pense que c’est Papa parce que l’ours c’est Papa, parce qu’il gronde souvent et qu’il me fait penser à un ours. ». L’enfant n’a pas si souvent l’occasion d’exprimer ça en sécurité. C’est en s’enrichissant des réflexions des autres que la réponse s’affine. Ce jeu permet à chacun de prendre la parole dans un groupe et d’apprendre à s’affirmer. Il incite à demander l’avis de tous et à apprendre à choisir ensemble.

Nous l’avons testé avec les grands-parents. Le jeu passe très bien ! Les enfants en raffolent. Dès le réveil, Maman on joue à « Et si c’était ».

Le conseil d’Alexandra

Nous avons plusieurs types de compétences :
– Compétences physiques (je joue au foot, je danse le flamenco…)
– Compétences artistiques (je couds, je tricote, je joue du piano, je dessine au fusain…)
– Compétences relationnelles, sociales, comportementales (si quelque chose ne va pas pour
moi dans le groupe, je le dis au groupe, je prête mes affaires si on me le demande, j’ai plus
de 5 amis réguliers…)
– Compétences académiques (je parle espagnol couramment, je sais faire des résumés de
texte…)
Si je remarque qu’un enfant n’a pas conscience de toutes ses compétences, j’en profite pour choisir une caractéristique qui lui permette de l’éveiller à cette aptitude. Petit à petit, il gagnera en estime de lui.
Exemple : mon fils ne parle que de ses compétences physiques, je suis brun, je suis fort, j’aime jouer dans l’eau…La prochaine fois je choisirai un animal qui mettra en valeur ses compétences sociales, le chien par exemple. « J’ai choisi le chien pour Victor car il est très joueur et j’ai constaté que lorsque nous allons au parc, Victor joue avec les autres enfants qu’il ne connait pas. Cela lui permettra, sous la forme du jeu, de voir qu’il a aussi des compétences relationnelles. »

Le mot de Frédéric

Bien entendu aucun jugement ne doit être porté sur les réponses de celui à qui on pose les questions… Je ne me reconnais pas dans un « ours des cavernes » ? Aucune importance ! Ce n’est qu’un jeu… Qui n’est certes pas anodin mais qu’il faut prendre avec humour. Ce qui compte c’est le message qui est exprimé. Je n’ai pas à me sentir coupable si je suis vu, à ce moment là, comme un ours des cavernes ou un gros hippopotame.

Quelques idées de question : Et si c’était… une couleur, un animal, un mammifère, un insecte, un animal marin, un animal de la savane, une odeur, une musique, un véhicule, etc… Laissez- vous aller ! Il n’y a pas de question bête.

A vous de jouer !
Testez-le et mettez nous en commentaires vos réactions !

Laisser un commentaire via Facebook

Leave A Response

* Denotes Required Field