Partagez des compliments et des choses agréables avec ses enfants

Cette semaine, nous accueillons Elodie du blog « Conseils Educatifs » pour une parentalité joyeuse et simple. Elle avait envie de nous parler des compliments. Un tout « petit rien » qui apporte une réelle valeur dans les échanges dans la famille et qui aide à prendre confiance en soi. 

J’ai testé les compliments dans ma classe

Je vous parle des petits moments agréables, et des compliments, parce que j’ai déjà testé ces séances chez moi et dans ma classe. 

Je suis enseignante en maternelle, et maman de 3 filles donc je peux vous dire d’expérience que ça fonctionne, et que ça apporte une ambiance positive et zen à la maison et en classe.

Dans la classe, j’ai commencé avec des enfants de 3 / 4 ans, qui pour certains parlaient très peu. Ça a vite installé un mode de communication nouveau entre les enfants, et beaucoup de joie.

Les premiers compliments se limitaient à « tu as un beau pull », mais c’était déjà une grande source de joie pour l’enfant qui recevait le compliment.

Puis les échanges se sont enrichis, avec les progrès langagiers des enfants, pour aller au-delà du physique : « je trouve que tu écris mieux ton prénom ».

Je vous partage donc ici mon expérience, et je vous donne toutes les clés pour mettre ça en place chez vous, très facilement. 

Mon petit moment agréable de la journée

Avant de commencer directement par les compliments, on va commencer par ce que j’appelle « la petite séance des choses agréables de la journée ».

Je vous propose une chose très simple :

Le soir au dîner (la semaine, le weekend, quand ça vous arrange), chaque membre de la famille va dire quelque chose d’agréable qu’il a apprécié dans sa journée. 

Ça peut être tout et n’importe quoi, tout est acceptable, il n’y a pas de jugement de valeur.

Ce sont les parents qui commencent

Évidemment, c’est vous qui allez commencer – puisque c’est vous qui « menez la séance » – et vous allez raconter quelque chose d’agréable sur votre journée.

Ça peut être par exemple : « Aujourd’hui, j’ai été contente parce que mon patron m’a dit qu’il était content du travail que j’avais fait. » ou encore : « Aujourd’hui, dans le métro, il y a un monsieur qui m’a laissé sa place et j’ai trouvé ça drôlement sympa. » ou : « Tiens, ce midi, j’ai mangé avec une collègue, on a discuté, c’était agréable. » ou encore : « Ce matin, tout s’est bien passé avec vous les enfants, c’était cool, on a fait un départ à l’école hyper zen, c’était chouette. »

Ensuite, c’est au tour des enfants !

Vous allez dire quelque chose d’agréable dans votre journée et vous allez proposer à vos enfants de faire pareil, de raconter quelque chose qu’ils ont aimé dans leur journée, quelque chose de positif.

Attention : rien de négatif !

Et vos enfants vont raconter ce qu’ils veulent : « Aujourd’hui, c’était chouette parce que la maîtresse n’était pas là et du coup, on n’a pas travaillé. » ou : « Aujourd’hui, j’ai mangé ça à la cantine. » ou : « J’étais contente que tu viennes me chercher. » ou : « Ma copine était là aujourd’hui et on a joué à ça dans la cour. »

Peu importe ce qu’ils racontent, l’essentiel, c’est que tout le monde se prête au jeu, que tout le monde fasse l’effort.

Même les ados peuvent prendre sur eux. Pour les ados, ce n’est pas évident de trouver des choses positives parfois sur leur journée – pour nous non plus d’ailleurs parce qu’en tant que parent, on a des journées pas faciles – mais pour vos enfants non plus, ce n’est pas toujours facile, mais on peut toujours dégager quelque chose d’agréable.

Sur toute une journée, c’est impossible de ne pas trouver quelque chose d’agréable.

Pas de jugement de valeur

Un autre point essentiel, c’est que personne ne fait de remarque sur ce qu’on dit. Personne n’émet un jugement de valeur positif, on ne critique pas ce que l’autre a dit – les enfants ont tendance à se moquer les uns les autres dans la fratrie, mais là, c’est un moment où ce n’est pas acceptable.

Évidemment, si on rebondit pour dire quelque chose de positif, OK, mais quand vous commencez cette séance, vous dites bien clairement qu’on n’accepte pas les critiques, les choses négatives, on est dans un moment où l’on partage du positif, de l’agréable, donc pas de jugements négatifs.

Et vous allez voir que ça va mettre une superbe ambiance dans vos dîners parce que tout le monde va penser à quelque chose d’agréable et du coup, ça va vous détendre, vous allez être un petit peu zen, les enfants aussi et ça évite de passer son dîner à dire : « Aujourd’hui, ça, c’était nul, ça, c’était nul. » On peut aussi passer les dîners à parler de choses plus sympas.

 

Un petit peu tous les jours

Je vous propose de le faire tous les jours – vous n’avez peut-être pas le temps, je sais que les dîners de la semaine sont un peu speed ; il faut faire les devoirs, la douche, etc., donc, si vous n’avez pas le temps la semaine, ce n’est pas grave, essayez le weekend dans un premier temps. 

Vous pouvez essayer le samedi midi et le dimanche soir quand vous savez que c’est un peu plus cool de prendre ce temps pour parler des choses agréables.

C’est ce que j’appelle « la séance des petits moments agréables de la journée ». Quand cela est bien installé dans votre famille, vous pouvez passer à la séance des compliments.

J’appelle ça « une séance », parce qu’on instaure une nouvelle chose et que c’est structuré.

La séance des compliments

Pour la séance des compliments, vous allez suivre le même principe sauf qu’au début c’est vous qui allez parler un peu parce que vos enfants, surtout s’ils sont tout petits, ne savent pas encore faire des compliments.

Pas besoin d’expliquer : dites un compliment

Donc, vous allez le leur montrer, leur dire ce que c’est qu’un compliment, sans l’expliquer, mais en le faisant.

Par exemple, vous vous installez à table, on commence à manger et vous dites :

« Bon, moi, j’ai une nouvelle idée pour animer les repas, une idée plutôt sympa : on va faire des séances de compliments. Je ne vous explique pas, je commence. »

Et vous faites un compliment à chacun de vos enfants. Vous allez trouver quelque chose à dire ; vous pouvez parler du physique, du comportement, peu importe, l’essentiel, c’est que votre enfant entende quelque chose d’agréable.

Par exemple : « Oh, tu as mis un joli pull aujourd’hui. C’est bien que tu te sois habillée toute seule ce matin, ça m’a fait plaisir ! » ou : « Je suis contente de voir que vous ne vous êtes pas disputés ce soir en rentrant de l’école. » ou encore : « La maîtresse m’a dit que ta journée s’était bien passée ; c’est bien, je suis contente pour toi. »

N’oubliez pas votre conjoint

Vous allez vraiment individualiser les compliments pour chacun de vos enfants et vous ne devez pas oublier dans cette histoire votre conjoint si vous vivez à deux parce qu’il n’y a pas de raison qu’il n’y ait que les enfants qui aient droit à un compliment.

Vous allez alors aussi faire un compliment aussi à votre mari ou votre femme.

Vous pouvez lui dire : « C’était sympa ce matin, on a bu notre café ensemble, on a réussi à prendre ce temps-là, c’était chouette. » ou encore : « Je vois que tu as fait des efforts pour telle ou telle chose. » ou encore vous pouvez juste dire à votre mari, mais aussi à vos enfants : « Je t’aime, je suis heureuse de vivre avec vous, je suis heureuse qu’on partage tous ensemble, qu’on puisse prendre le temps pendant le repas de se dire des choses agréables. »

Vos enfants vont vouloir vous imiter

Très vite, vos enfants vont avoir envie de participer à ça et eux aussi vont essayer de faire des compliments.

Quand ils sont petits, ça peut donner des choses très drôles (parce que j’ai déjà eu droit à « t’es belle comme une baleine ») … Il faut accepter les compliments comme ils viennent.

Vous pouvez instaurer cela : chacun se fait un compliment et après, vous allez aussi dire aux frères et sœurs de se faire des compliments entre eux. Évidemment, il va y avoir des crises de fous rires, il va y avoir des petites piques lancées de temps en temps, etc.

L’objectif n’est pas de mener quelque chose de parfait. L’objectif, c’est que ce soit joyeux et surtout que vos enfants comprennent que les compliments, c’est dire quelque chose d’agréable à quelqu’un, que c’est très agréable pour la personne qui est le reçoit et qu’en plus, faire plaisir à quelqu’un, ça fait du plaisir pour nous.

C’est ce qu’on appelle un truc « gagnant-gagnant » – je n’aime pas trop cette expression, mais c’est ça.

 

Argumenter son compliment

Rapidement, vous allez demander à vos enfants d’argumenter vos compliments. C’est facile de dire « tu es beau ». Mais ça ne suffit pas.

Si vous faites un compliment, vous devez expliquer pourquoi vous le pensez. 

En même temps, vos enfants vont apprendre à utiliser de façon appropriée « pourquoi » et « car » :

« Je suis fière de toi CAR tu as mis tes chaussures tout seul »

« Je pense que tu es drôle PARCE QUE tu me fais rire tout le temps »

Un compliment n’est pas juste un mot en l’air, qu’on dit comme ça. Ça doit vraiment apporter quelque chose à l’autre.

C’est cette explication qui va vraiment renforcer la confiance en soi de chacun.

C’est agréable pour soi et les autres

Quand on fait un compliment, on fait plaisir à quelqu’un et en même temps on se fait plaisir parce que c’est agréable de faire plaisir aux autres. Et ça, vos enfants vont l’apprendre de cette façon-là.

Au bout de quelques jours, prenez le temps de demander à vos enfants ce qu’ils ressentent quand ils font un compliment et quand ils en reçoivent un.

Il va ressortir des émotions positives, des sensations agréables, et une augmentation de la confiance en soi.

Le moment du dîner

Moi, je vous ai parlé du moment du dîner, mais vous pouvez trouver un autre moment ; ça peut être pendant le bain, etc.

Mais si vous avez plusieurs enfants, c’est compliqué de se retrouver à huit dans la salle de bain avec votre mari et tout, donc, c’est pour ça que le moment du dîner est particulièrement approprié.

Pour résumer :

Je vous rappelle rapidement :

– essayez pendant les dîners de parler d’un moment agréable que vous avez passé au cours de votre journée et demandez à vos enfants de faire pareil, même aux ados.

– essayez de vous faire chacun un compliment, de dire quelque d’agréable qui fait plaisir et de partager cela pendant les repas familiaux. Je trouve que c’est plus sympa.

Lancez-vous !

Vous allez vous lancer – il faut y aller, il faut le faire – alors, hop, ce soir, vous dites à votre mari et à vos enfants : « Hop, j’ai une nouvelle idée : ce soir, on se dit des choses agréables, on se raconte des trucs agréables sur notre journée. »

Et vous allez voir, quand ça se passe très bien, que c’est super sympa à faire.

 

Retrouvez Elodie sur son blog Conseils éducatifs pour une parentalité simple et joyeuse, sur Facebook et sur sa chaine Youtube.

Laisser un commentaire via Facebook

1 Comment

Leave A Response

* Denotes Required Field